Accueil > Solutions Cloud > Amazon > Amazon : Géant du e-commerce, et désormais du cloud
Jeff Bezos, PDG d'Amazon

Amazon : Géant du e-commerce, et désormais du cloud

La division d’Amazon spécialisée dans les activités de cloud computing, Amazon Web Service, vient d’enregistrer des profits records à l’issue du troisième trimestre de cette année, ce qui l’installe dans les plus hautes sphères du secteur.

Amazon, le poids lourd américain du e-commerce reconnu, serait-il en passe de s’intégrer progressivement dans un rôle beaucoup moins attendu de leader sur le marché du cloud ? C’est en tous cas ce que semble révéler Jérôme Marin, sur le blog Silicon 2.0, pour le journal Le Monde. Si le corps de métier d’Amazon serait toujours aussi lucratif pour le groupe, avec 472 millions de dollars de bénéfices sur la période, ses activités dans le domaine du cloud atteindrait cependant les 521 millions sur la même durée, faisant de ce secteur la source principale de revenus pour le groupe, et ce pour la première fois de son histoire.

Amazon et le cloud : les raisons d’un succès

L’histoire d’Amazon et du cloud, c’est avant tout une histoire de stratégie : son président et fondateur Jeff Bezos a été l’un des premiers a miser sur le potentiel inhérent à ce domaine. En 2006, le service AWS est lancé : il propose dès lors aux sociétés et aux administrations de mettre à disposition les serveurs détenus par Amazon pour leur stockage de données, épargnant un coût d’investissement lourd pour ces entreprises pour la création de leur propre infrastructure informatique.

Le pari est une réussite. Avec près d’un million de client, AWS assure son objectif, avec un double intérêt : celui de financer l’installation des propres infrastructures informatiques dont l’entreprise a besoin, ainsi que s’assurer une diversification des activités d’Amazon, initialement concentrées sur le commerce en ligne, par celui du cloud aux marges largement supérieures.

Salle de serveurs cloud
Au troisième trimestre 2015, Amazon a perçu un bénéfice de 521 millions de dollars grâce à sa branche tournée vers le cloud.

Un marché porteur en pleine expansion

Le cabinet Synergy, spécialisé en expertise reliée aux décisions stratégiques pour les entreprises, estime l’industrie du cloud génératrice de plus de 16 milliards de dollars de chiffres d’affaires en 2014. Avec au sommet de la hiérarchie : Amazon, qui détiendrait près d’un tiers des parts du marché, loin devant les mastodontes de l’informatique comme Microsoft, Google ou encore IBM. En effet, son service séduit : régulièrement mis à jour et innovant, celui-ci serait crédité du meilleur taux en terme d’efficacité sur l’ensemble du marché, selon l’institut Gartner.

Un leader donc, mais qui ne se tient cependant pas à l’abri d’un retour de flamme. Le groupe Amazon reste dans le risque d’être rejoint par le peloton, et ce malgré sa position dominante sur le secteur. Se livrant une véritable guerre de prix, ses principaux concurrents demeurent également des pointures sur le domaine informatique : IBM parvient à rattraper son retard via la contre-attaque sur un marché parallèle, celui du cloud hybride, par le rachat en 2013 de la société SoftLayer. Véritable talon d’Achille d’Amazon qui accuse, malgré de nombreux investissementsun certain retard en la matière.

Source

 

A lire également

Big Data Paris 2017 : Plus que jamais la convergence du Big Data et de l’Internet des objets est en marche

Hier soir vers 19 heures se terminait l’édition 2017 de Big Data Paris. L’événement se …

Send this to friend