Accueil > Business > Big Data Paris 2017 : Plus que jamais la convergence du Big Data et de l’Internet des objets est en marche

Big Data Paris 2017 : Plus que jamais la convergence du Big Data et de l’Internet des objets est en marche

Hier soir vers 19 heures se terminait l’édition 2017 de Big Data Paris. L’événement se tenant au Palais des Congrès à Porte Maillot réunissait les professionnels du Big Data, mais aussi ceux de l’Internet des Objets. 

Alors que la segmentation prévaut dans le monde économique, le secteur du Big Data ne semble pas avoir atteint cette étape. C’est en tout cas le sentiment que l’on ressent en parcourant les allées du Big Data Paris. Les entreprises étaient très nombreuses à avoir installé un stand dans le Palais des Congrès. Plus de 200 groupes et startups se sont côtoyés pendant deux jours, le 6 et 7 mars.

Au regard des solutions présentées, nous pouvons différencier des grands types d’acteurs. Le salon s’organisait d’ailleurs en partie de cette manière avec une partition légère. En délimitant des zones comme le village startups ou le Lab AI, certaines entreprises profitaient d’une visibilité ciblée.

Les autres sont éparpillés suivant la taille des stands et l’activité. Nous retrouvons les grands acteurs de l’analytique en temps réel, les spécialistes de la datavisualisation et de la Business Intelligence comme Tableau ou le français BiBoard, les équipementiers comme Cisco ou HPE, les fournisseurs de plateforme IaaS, PaaS, etc.

Un invité « surprise » au Big Data Paris : l’IoT

oracle big data paris

N’oublions pas les acteurs de l’Internet des Objets. De l’IoT ? Oui, car au Big Data Paris, la récolte des données apparaît aussi importante que l’hébergement, le stockage et l’analyse. Il faut dire que, sur un salon dédié au Big Data, il est difficile de faire des démonstrations en direct. A cet effet, Oracle utilisait un circuit connecté pour enfant personnalisé à la sauce Big Data. Les petites voitures déjà intelligentes étaient affublées de capteurs remontant des données sur leurs parcours, les sorties de routes et les accélérations.

Dès lors, la présence d’un acteur comme Tell Me Plus capable de démontrer l’avantage du machine learning et de l’intelligence artificielle pour prévenir des pannes des voitures semble pertinente. La jeune entreprise a d’ailleurs reçu le trophée BtoC du salon. « On m’a expliqué que cela ne veut pas dire grand-chose » explique Jean-Michel Cambot, Chef de la stratégie et fondateur de l’entreprise. « Notre brique technologique s’adresse majoritairement aux professionnels, mais on peut considérer que l’on touche le grand public quand on aide à prévoir les réparations des voitures.« 

L’enjeu de la collecte de la donnée : une histoire en cours

big data paris tableau

 

Cette convergence des objets connectés et de la donnée se ressent également dans le travail d’une autre entreprise française : Openfield. Cette entreprise, qui vient juste de dépasser le statut de startup, propose une Data Management Platform. Cette dernière permet de recueillir différents types de données issues des objets connectés et à partir du Wifi sous la forme d’un Data Lake. Ces informations ne sont pas collectées n’importe où. OpenField cible les lieux publics dans lesquels les professionnels de l’événementiel et du retail veulent avoir des retours sur l’expérience client.

Les équipes de l’entreprise se connectent aux infrastructures existantes comme le réseau Wifi ou participent à l’installation de « réseaux » de beacons. L’objectif, cartographier des parcours clients en temps réel et même prévoir les prochaines interactions de ces derniers dans un centre commercial ou une salle de spectacle. Openfield s’adresse également aux organisateurs d’événements sportifs, aux hôteliers, et gestionnaires de bâtiments. La solution est hébergée sur le Cloud de Microsoft Azure et les données sont rendues visibles en temps réel aux clients BtoB à l’aide de l’offre de Tableau. Openfield cherche maintenant à finir l’industrialisation de sa solution en collaborant avec un plus grand nombre de groupes.

Enfin, le célèbre équipementier Cisco était là pour affirmer le besoin d’infrastructure nécessaire à l’émergence du Big Data à large échelle. Ce n’est pas tout. L’entreprise ayant racheté la plateforme de communication IoT Jasper présentait les derniers succès de cette fusion permettant de se connecter à l’aide du control center au Cloud comme Salesforce, SAP, ou Microsoft Azure et d’y contrôler les capteurs et les données recueillies partout dans le monde.

Tous ces acteurs étaient présents pour afficher leurs solutions au plus de 10 000 visiteurs attendu ces deux jours. Cependant, nous avons remarqué la présence de solutions similaires. Il faut dire que la communication des entreprises tous types confondus repose largement encore sur la phrase d’accroche « Transformer votre activité avec le Big Data ». Le secteur est jeune, cela se ressent et certains de nos interlocuteurs nous le signalent et appellent à la consolidation. Cette effervescence est saine, mais il devra y avoir consolidation pour arriver au stade de la maturité économique.

A lire également

coca cola big data

Coca Cola : comment le géant du soda utilise le Big Data

Coca Cola, le leader mondial de l’industrie du soda, fut également l’une des premières multinationales …

Send this to a friend