Accueil > Cloud computing > Cloud privé

Cloud privé

Cloud privé : Actualités & Définition

Le Cloud privé est un type de Cloud Computing qui offre des avantages similaires au Cloud public, y compris l’évolutivité et le libre-service, mais à travers une architecture propriétaire. Contrairement à des Clouds publics, qui fournissent des services à de multiples organisations, un Cloud privé est dédié à une seule organisation.

En conséquence, le Cloud privé est préférable pour les entreprises ayant des besoins informatiques dynamiques ou imprévisibles ou qui nécessitent un contrôle direct sur leurs environnements.


Qu’est ce que le Cloud Privé ?

Un Cloud privé fournit les mêmes prestations de base qu’un Cloud public. Celles-ci comprennent le libre-service (pay-as-you-go), l’évolutivité des ressources et la création d’espaces de traitement pour un grand volume de données.

En outre, les Clouds privés offrent des services d’hébergement à un nombre limité d’entreprises derrière un pare-feu, de sorte qu’ils minimisent les problèmes de sécurité que certaines organisations ont sur le Cloud. Le Cloud privé permet également aux entreprises un contrôle direct sur leurs données.


Pourquoi choisir le Coud privé ?

Le modèle de déploiement du Cloud public et du Cloud privé diffère. Les Clouds publics, tels que ceux d’Amazon Web Services ou de Google Compute Engine, partagent une infrastructure informatique à travers différents utilisateurs, unités d’affaires ou entreprises. Cependant, ces environnements informatiques partagés ne sont pas adaptés pour toutes les entreprises, tels que celles ayant des informations sensibles, des problèmes de sécurité, des exigences de disponibilité ou des exigences de gestion. Au lieu d’avoir leur propre Data Centers, ces entreprises peuvent transférer une partie de leurs données existantes vers un Cloud privé.


Inconvénients du Cloud Privé

Mais les Clouds ​​privés présentent certains inconvénients : le déploiement du Cloud privé a les mêmes dépenses de dotation, de gestion, d’entretien et d’investissement que les Data Centers dont l’entreprise serait propriétaire. Le Cloud privé n’est donc que l’externalisation du Data Center. Cependant, les frais du Cloud privé incluent la virtualisation, les logiciels de Cloud et des outils de gestion.


Le Cloud hybride

Une entreprise peut également utiliser un mix entre les services du Cloud privé et celui d’un Cloud public : le Cloud hybride. Cela permet aux utilisateurs d’accroître leurs besoins informatiques au-delà du Cloud privé afin de faire des tests, de profiter des puissances de calculs ou même de réduire le coût de stockage de certaines données non sensibles.


Les Clouds privés les plus connus sont Microsoft Private Cloud, VMware, OpenStack, CloudStack et Platform9.

Send this to friend