Accueil > Analytics > Cloudera veut entrer en bourse coûte que coûte
wall street cloudera

Cloudera veut entrer en bourse coûte que coûte

Cloudera a publié lundi les conditions de son introduction en bourse sur le Nasdaq. L’entreprise va rendre disponible 15 millions d’actions comprises entre 12 et 14 dollars. Une dévalorisation sévère par rapport à il y a près de trois ans.

La plupart des entreprises qui choisissent de rentrer en bourse espèrent prendre rapidement de l’ampleur afin d’atteindre la valorisation estimée auparavant. Ce n’est pas le cas de Cloudera.
L’éditeur de solutions Hadoop créé en 2008 a publié les documentations concernant son introduction sur le Nasdaq prévu pour la fin du mois.

Cloudera, en forme, accuse malgré tout des pertes

Cloudera logo

Ce sont 15 millions d’actions comprises entre 12 et 14 dollars que Cloudera va mettre à disposition pour les futurs actionnaires. L’entreprise valorisée en 2014 à 4,1 millions de dollars au moment de l’entrée au capital d’Intel (le géant des composants avait engagé 740 millions de dollars) passe aujourd’hui à 1,8 milliard de dollars, soit moins de la moitié. Elle espère récolter près de 200 millions de dollars lors de cette introduction.

Le fournisseur de logiciels dédiés à la technologie Hadoop ne peut pas être critiqué pour la faiblesse de ses solutions : il équipe les grandes entreprises et les gouvernements dans 45 pays auprès de 1000 comptes. Malgré un chiffre d’affaires en hausse de 57 % en 2016 à 261 millions de dollars, les résultats annuels font également figurer une perte nette de 187 millions de dollars.

Intel le premier déçu ?

Cette dévalorisation boursière n’est donc pas vraiment une surprise, mais un moyen de reprendre du “poil de la bête” sur un marché fortement concurrentiel. La startup qui avait levé la somme record de 900 millions de dollars en 2014 principalement auprès d’Intel verra sûrement cet investisseur tenté d’acheter 10 % des actions mises en bourse pour ne perdre que 1 % de sa part de capital, aujourd’hui estimée à 22 %. Attention tout de même aux adversaires de taille comme IBM, Oracle ou AWS qui proposent leurs propres solutions de déploiement d’Hadoop. MapR qui prépare également son entrée en bourse pense lui lever entre 150 et 200 millions de dollars lors de son IPO. Big Data is Big Money, mais aussi Big challenge dans tous les sens du terme.

A lire également

mapreduce définition fonctionnement tout savoir

MapReduce : tout savoir sur le framework Hadoop de traitement Big Data

MapReduce est un Framework de traitement de données en clusters. Composé des fonctions Map et …

Send this to a friend