Accueil > Business > Copenhagen Optimization : une startup danoise fluidifie l’activité des aéroports grâce au Big Data
copenhagen optimization aéroport big data

Copenhagen Optimization : une startup danoise fluidifie l’activité des aéroports grâce au Big Data

La startup danois Copenhagen Optimization est parvenue à rendre le fonctionnement des aéroports beaucoup plus fluide en utilisant le Big Data. En suivant le parcours des passagers, elle est capable de prédire le trafic au jour le jour et ainsi de mieux répartir l’allocation des ressources.

En déployant sa technologie à l’aéroport de Genève, Copenhagen Optimization est parvenue à réduire le temps d’attente de plus de 50%. Selon Ander Dohn, co-fondateur de la firme, tout est question de nombres. La firme utilise un certain nombre de modèles mathématiques qu’elle applique à chaque domaine d’exploitation spécifique. Elle utilise les données pour repérer des patterns qu’elle peut utiliser pour l’optimisation.

Copenhagen Optimization : suivre le parcours des passagers pour anticiper l’activité des aéroports au jour le jour

Par exemple, la startup sait que les passagers utilisent davantage de plateaux au portique de sécurité pendant l’hiver car ils portent plus de vêtements. Grâce au modèle mathématique, elle est capable de prédire le nombre précis de plateaux qui seront utilisés chaque jour. Ainsi, les ressources peuvent être allouées de façon plus efficiente. Depuis 2015, la startup a travaillé avec 20 aéroports autour du monde pour leur permettre d’améliorer leurs opérations. À l’aéroport de Dublin, les passagers embarquent 10 fois plus vite, et à l’aéroport de Stockholm Arlanda, le nombre de demandes au comptoir a été réduit de 5,5%.

Ces experts en mathématiques ont choisi de travailler avec les aéroports pour deux raisons principales. Tout d’abord, Anders Dohn et Kasper Hounsgaard bénéficient d’une expérience en tant que managers au sein de l’aéroport de Copenhague. Par ailleurs, les aéroports ont une très large quantité de données à disposition, ce qui leur permet de suivre chaque de chaque passager, ou presque.

Copenhagen Optimization : les aéroports ont de grandes quantités de données à disposition mais ne les exploitent pas

Comme l’explique Anders Dohn, les passagers laissent des données tout au long de leur parcours. De l’enregistrement à l’embarquement, en passant par les boutiques, chaque visiteur de l’aéroport laisse derrière lui un véritable sillage de data très précieux et exploitable. De même, la plupart des aéroports sont équipes de WiFi ou de technologies de capteurs permettant de suivre les passagers au sein de l’aéroport. Il est donc possible de savoir quand les passagers arrivent, le temps qu’ils passent dans la file d’attente, le temps qu’ils passent pour passer les portiques de sécurité, et combien de passagers embarquent dans l’avion.

Avec toutes ces données à disposition, on pourrait s’attendre à ce que les aéroports excellent dans le domaine des analyses et des prédictions, mais il n’en est rien. Les autres industries comme le retail sont largement plus avancées dans ce domaine, comme l’explique Kasper Hounsgaard. Pour cause, les aéroports ont pour tradition de faire marcher les choses en temps réel, mais ne sont pas au point en ce qui concerne la planification structurée à l’aide de données et sur le long terme. Pour aider les aéroports à s’améliorer dans ce domaine et étendre leur business, Copenhagen Optimization a récemment lancé une solution SaaS baptisée Better Airport. Les clients peuvent s’abonner à des services comme Better Border Control et Better Forecast.

Copenhagen Optimization : la startup compte à présent optimiser l’activité des hôpitaux

Les aéroports ne sont pas les seules infrastructures ayant besoin d’optimisation Big Data. Désormais, la startup danoise se tourne vers les hôpitaux, des établissements présentant un défi similaire aux aéroports. Un grand nombre de personnes doivent traverser l’infrastructure, mais il est nécessaire de prêter attention à leur situation et à leurs besoins, comme l’expliquer Kasper Hounsgaard.

La startup travaille avec le département de pathologie du Righospitalet de Copenhague, le plus grand hôpital du Danemark. Ce département prend en charge un grand nombre de patients, et la priorisation des tâches est complexe. La startup analyse les nombreuses données à disposition pour aider à améliorer la prise en charge. En activité depuis deux ans, Copenhagen Optimization emploie aujourd’hui 15 personnes. Elle a récemment reçu un apport financier extérieur du Danish Growth Fund et de trois investisseurs privés.

A lire également

data visualization top meilleurs outils

Data Visualization : top des meilleurs outils de visualisation de données

Il est parfois difficile de présente des données de façon compréhensible à des personnes qui ne …

Send this to friend