Accueil > Analytics > Data Analytics > Discrimination à l’embauche : défis et opportunités du Big Data
Le Big Data peut résoudre les problèmes de discrimination à l'embauche, mais également les perpétuer

Discrimination à l’embauche : défis et opportunités du Big Data

En mai 2016, la Maison-Blanche a publié un rapport concernant l’impact des algorithmes Big Data sur les droits civiques. Ce document met en exergue les défis à relever et les opportunités offertes par le Big Data face à la discrimination à l’embauche. 

big-data-embauche

Le rapport « Big Data: A Report on Algorithmic Systems, Opportunity, and Civil Rights », publié par la Maison-Blanche en mai 2016, est le troisième document tiré des recherches du Big Data Working Group de l’administration Obama. Ce texte met en avant la capacité du Big Data à dévoiler ou même réduire le phénomène de discrimination à l’embauche, mais également le risque d’augmenter et d’automatiser ces mauvaises pratiques. 

Afin de mieux déceler les profils compétents et adaptés à un poste en particulier, de plus en plus d’entreprises cherchent à utiliser les outils analytiques du Big Data pour trier et identifier automatiquement les candidats les plus qualifiés. Le but est notamment d’éviter la discrimination à l’embauche, découlant de choix arbitraires et subjectifs.

L’erreur reste humaine

62798858

En premier lieu, l’étude remet en question la certitude selon laquelle les techniques de traitement du Big Data sont impartiales et objectives. Cette croyance établie provient de l’implémentation de ces techniques à travers des outils algorithmiques qui semblent infaillibles.

Toutefois, en réalité, ces technologies demeurent contrôlées par des humains. Par conséquent, elles restent potentiellement discriminatoires. Malgré l’usage d’algorithmes et l’exploitation de données, les recruteurs conservent leur inclinaison à choisir inconsciemment des candidats similaires à eux-mêmes. Un phénomène courant qui nuit à la diversité au sein des entreprises.

En conséquence, même si les algorithmes sont conçus pour aide à empêcher la discrimination, ils reposent sur des données imparfaites et des jugements faussés qui peuvent aisément la perpétuer. Il ne s’agit donc pas encore d’une solution infaillible.

Une analyse plus complète des candidats

donnees-recrutement


Cependant, le Big Data peut également offrir aux entreprises l’opportunité de repérer des employés potentiels qui auraient pu être négligés en se basant uniquement sur leur niveau d’éducation ou leur expérience professionnelle. Les outils analytiques permettant de considérer objectivement les compétences et le niveau d’expérience d’un candidat ont déjà fait leurs preuves. Par exemple, un système Big Data peut se baser sur les compétences les plus utiles de précédents employés pour les retrouver chez de nouveaux postulants et reconnaître leur qualification. 

La nécessite d’une conception éthique

En somme, pour permettre au Big Data d’aider à combattre la discrimination, il est nécessaire de placer l’égalité, l’éthique et l’opportunité au cœur de la conception des outils analytiques. Au-delà des décisions d’embauche, les systèmes algorithmiques peuvent permettre de réduire les problèmes de discrimination tels que l’écart des salaires ou la ségrégation occupationnelle.  

En conclusion, la Maison-Blanche recommande fortement aux entreprises l’usage du Big Data pour les décisions d’embauches. Malgré les risques, faire l’impasse sur cette technologie amènera inexorablement les recruteurs à rater des candidats qualifiés pour des postes importants.

A lire également

ibm hortonworks hadoop

Hadoop : IBM abandonne sa distribution BigInsights pour vendre Hortonworks Data Platform

Le géant américain IBM vient de décider de mettre un terme à sa distribution Hadoop, …

Send this to friend