Accueil > Analytics > Incorta lève 10 millions de dollars auprès de Google pour accélérer l’analytics
incorta google ventures

Incorta lève 10 millions de dollars auprès de Google pour accélérer l’analytics

 Incorta, une startup spécialisée dans l’analytics a annoncé le 1er mars une levée de fonds de 10 millions de dollars pour son système d’analyse de données complexe en temps réel auprès de GV, la filiale Venture Capital de Google. 

Basé à San Mateo en Californie, la startup Incorta propose un outil software de productivité déployable sur site ou dans le Cloud sur les plateformes AWS, Microsoft Azure, et Google Cloud Platform.

Les 50 collaborateurs travaillent sur un système d’analyse de données complexe en temps réel. Il permet d’accélérer le temps de traitement des données et d’éviter de stocker des informations qui ne sont pas forcément nécessaires et qui possiblement prennent de la place inutilement dans les entrepôts de données.

En effet, l’outil développé réduit le nombre d’étape avant analyse de données pour les clients d’Incorta. Les informations sont ensuite rendues visibles grâce aux outils de datavizualisation de Tableau. Broadcom, Toast et Henkel sont trois de la douzaine d’entreprises qui profitent du service de la startup. Le modèle économique repose sur une inscription à l’année par utilisateur.

Incorta : de fortes ambitions sur le marché de la gestion de données

data warehouse incorta

Par ailleurs, la société Incorta a été fondée en 2013 et avait déjà levé 2 millions de dollars avant l’annonce faite hier. Avec sa cette levée en série A, le montant total récolté s’élève maintenant à 12 millions de dollars. Trois investisseurs ont mis 10 millions sur la table : Ron Wohl, ancien dirigeant d’Oracle, GV, anciennement Google Ventures, et SV Angel. GV. La filiale Venture Capital d’Alphabet a bien compris l’intérêt de la solution de la startup californienne. La présence d’un tel investisseur démontre que les ambitions de Osama Elkady, cofondateur d’Incorta, ne sont pas vaines.

L’ancien executif d’Oracle a déclaré se placer en concurrence avec les fournisseurs de data warehouse comme Teradata et les intégrateurs de données comme Informatica. Pour arriver à ces fins, la somme récoltée servira principalement à augmenter les forces commerciales et de développer de nouveaux produits capables d’attaquer pleinement le marché de la Business Intelligence.

A lire également

wall street cloudera

Cloudera veut entrer en bourse coûte que coûte

Cloudera a publié lundi les conditions de son introduction en bourse sur le Nasdaq. L’entreprise …

Send this to friend