Accueil > Analytics > Data Analytics > Mythes Big Data – Top 11 des fausses croyances sur le Big Data
mythes big data

Mythes Big Data – Top 11 des fausses croyances sur le Big Data

Le Big Data est un concept technologique encore récent. De fait, il est associé à de nombreuses fausses croyances qui hantent l’inconscient collectif. Beaucoup de personnes, mais surtout beaucoup d’entreprises, commettent l’erreur de se fier à ces idées reçues. L’heure est venue de mettre un terme à ces légendes. Découvrez 11 mythes Big Data totalement faux, ainsi que leur origine et la réalité qui se cache derrière ces préjugés.

Mythes Big Data : il est judicieux de garder toutes ses données

Depuis l’avènement du Big Data, de nombreuses entreprises sont persuadées qu’il est judicieux de garder absolument toutes les données qu’elles sont en mesure de collecter, au cas où elles seraient utiles un jour. Bien évidemment, cette stratégie s’avère très onéreuse car elle nécessite d’immenses espaces de stockage.

Certes, il existe des solutions d’archivage cloud low cost comme Amazon Glacier et Google Coldline Storage, mais ces solutions ne sont pas adaptées à l’analyse de données. De plus, en réalité, il a été prouvé que les véritables bienfaits du Big Data sont obtenus par l’analyse de données en temps réel. Il est donc pratiquement inutile de garder des stocks de données juste au cas où elles se révéleraient utiles par la suite.

Mythes Big Data : l’analyse de données massives coûte beaucoup trop cher

De nombreuses entreprises sont convaincues que Big Data est trop cher et qu’elles n’ont pas les moyens d’investir dans un projet analytique. Cette fausse croyance est principalement liée au fait que le Big Data est d’abord devenu populaire au sein des plus grandes entreprises du monde comme Facebook, Microsoft et Wal-Mart.

Cet usage des technologies analytiques par les multinationales ont poussé beaucoup d’entreprises à penser que le Big Data n’était exploitable que ces grosses compagnies. Or, si les coûts du Big Data étaient effectivement très élevés au départ, les solutions cloud plus récentes permettent même aux PME de se lancer grâce à des tarifs adaptés à leur usage et donc à leurs besoins.

Mythes Big Data : il est déjà trop tard pour profiter du Big Data

Certains pensent qu’il est déjà trop tard pour profiter des opportunités offertes par le Big Data pour bénéficier d’un avantage compétitif. En réalité, le Big Data est bien parti pour s’ancrer durablement dans toutes les industries. Il est inutile d’attendre que le Big Data disparaisse et qu’une autre technologie le remplace.

Il est fort probable que la prochaine innovation dans le domaine de l’analyse de données ne soit qu’une évolution du Big Data tel qu’on le connaît actuellement. En tous les cas, il reste beaucoup de temps pour rattraper votre retard en ce qui concerne les outils et les plateformes développées au cours des dernières années.

Mythes Big Data : il est important de savoir quelles questions poser avant de se lancer dans un projet Big Data

Certes, il est toujours préférable d’avoir une idée générale de ce que l’on cherche à accomplir avant d’entamer un projet Big Data. Cependant, il n’est pas nécessaire de savoir exactement à quelles questions vous cherchez à répondre grâce au Big Data. D’ailleurs, si vous êtes trop focalisé sur des réponses très spécifiques, vous risquez du même coup de passer à côté d’insights précieuses qui pourraient se révéler encore plus utiles.

Mythes Big Data : il est très difficile pour les professionnels de l’informatique de devenir des analystes Big Data

L’une des principales problématiques du Big Data en 2017 est le faible nombre de Data Scientists en activité. Face à cette information souvent rapportée, beaucoup d’entreprises sont convaincues qu’un data analyst doit avoir un parcours scolaire solide dans le domaine de la science des données. En réalité, même si l’analyse de données est une discipline difficile à apprendre, les professionnels de l’informatique tels que les codeurs ou les managers de machines virtuels bénéficient d’un atout précieux pour se lancer dans l’aventure.

Mythes Big Data : les résultats des analyses de données ne feront que confirmer ce que vous savez déjà

Beaucoup de chefs d’entreprise pensent connaître mieux que personne leur business et leur marché. Par conséquent, ils sont persuadés qu’ils n’ont rien à apprendre des analyses de données. En réalité, il a été prouvé à de nombreuses reprises que les entreprises qui s’appuient sur le Big Data profitent d’insights qui se révèlent comme de précieux atouts compétitifs.

Mythes Big Data : les plateformes analytiques sont toutes les mêmes

Contrairement aux idées reçues, les plateformes analytiques ne sont pas toutes les mêmes. Cette croyance est liée à un manque de recherche dans le domaine du Big Data. En utilisant plusieurs plateformes analytiques avec les mêmes données, vous découvrirez que les résultats des analyses sont totalement différents. Il est donc important d’essayer différentes plateformes pour trouver celle qui correspond à vos besoins, à vos données, et à votre secteur d’activité.

Mythes Big Data : le terme Data Lake est un nom fantasque donné aux Data Warehouses

Les Data Warehouses sont présentes dans les entreprises depuis bien longtemps. De fait, lorsque le terme Data Lake a commencé à apparaître, beaucoup d’entreprises ont pensé qu’il ne s’agissait que d’un buzzword pour remettre le même concept à la mode. En réalité, il existe plusieurs différences importantes entre les Data Warehouses et les Data Lakes. La principale différence est que les Data Warehouses sont plus adaptées au stockage de données structurées, tandis que les Data Lakes se prêtent mieux au stockage de données non structurées.

Mythes Big Data : toutes les entreprises utilisent le Big Data

Largement couvert par les médias depuis ces dernières années, le Big Data semble être un véritable phénomène de mode. En réalité, comme le souligne Bernard Marr, même si le Big Data alimente de nombreuses discussions, le nombre d’entreprises qui l’utilisent est plutôt faible. Pour une grande majorité, les projets Big Data restent au stade d’ambition. Par conséquent, il serait idiot de précipiter par peur de prendre du retard sur la concurrence. Il est préférable de développer une stratégie et d’anticiper l’impact d’un modèle data-driven.

Mythes Big Data : les analyses de données ne concernent que les professionnels de l’informatique

Il y a quelques dizaines d’années, les seuls ordinateurs au sein des entreprises étaient réservés aux divisions informatiques. Par la suite, grâce à la baisse de prix des PC, tous les employés ont commencé à utiliser ces machines au quotidien. Le Big Data est en train de suivre le même parcours. Initialement réservé aux professionnels de l’informatique, le Big Data peut profiter à l’entreprise dans son intégralité, en offrant l’accès à tous les employés à des données qui peuvent leur être utiles.

A lire également

définition Data Mining

Data Mining : définition et exemples d’utilisation du forage de données

Le Data Mining est une composante essentielle des technologies Big Data et des techniques d’analyse …

Send this to a friend