Accueil > Analytics > Data Analytics > Noël : 3 façons dont le Père Noël utilise le Big Data

Noël : 3 façons dont le Père Noël utilise le Big Data

Chaque année à la même période, le Père Noël doit assumer une lourde responsabilité : celle de distribuer des cadeaux aux enfants du monde entier en quelques jours. Cette opération complexe doit être menée à bien sans la moindre erreur, sous peine de décevoir les jeunes enfants et leurs parents. Heureusement, ce vieux bonhomme barbu peut compter sur le Big Data accomplir sa mission. Voici trois façons dont le Père Noël (et les retailers) peuvent se servir du Big Data pendant les fêtes. 

north-pole-inc

Selon Forrester, en cette année 2016, les ventes en ligne pendant la période de Noël atteindront une valeur de 89 milliards de dollars. Pour être en mesure de répondre à cette demande massive, les retailers online devront prendre les mesures nécessaires, au même titre que les vendeurs hors ligne. Grâce au Big Data, les grandes enseignes pourront recommander les bons produits aux bons clients au bon moment.

3 façons dont le Père Noël utilise le Big Data

La personnalisation omnichannel

pere-noel-lettres

La personnalisation omnichannel est l’un des outils les plus puissants pour les retailers en ligne. En créant une vision individuelle à partir des données de chaque client, les retailers peuvent proposer des expériences pertinentes sur le web et en magasin.

Le leader de la vente de vin en ligne, Win.com, est un exemple de la façon dont la personnalisation peut augmenter les bénéfices. En combinant des sources de données comme le comportement de navigation du client, sa position géographique et son comportement d’achat en ligne, le site est en mesure de proposer à ses clients des produits susceptibles de les intéresser. La valeur des commandes s’en trouve augmentée de 15%.

Gestion d’inventaire

inventaire

Le Big Data permet également aux retailers de gérer leurs entrepôts intelligemment. Ainsi, les enseignes peuvent s’assurer d’avoir toujours les bons produits en quantité suffisante pour répondre à la demande. En se basant sur une variété de sources de données telles que les patterns d’achat, les conditions météorologiques, les conditions de marché et les tendances sur les réseaux sociaux, les retailers peuvent prédire et localiser la demande. Des capteurs comme les tags RFID  sont aussi très utilisés par les vendeurs, en ligne et hors-ligne. La gestion de livraisons peut également être améliorée en optimisant les délais de livraison en temps réel.

Un supermarché vénézuélien a analysé ses 6 térabits de données de produits et de clients pour être en mesure de passer en revue les niveaux d’inventaire, les ventes et les prix en temps réel. Les gérants ont ainsi pu comprendre quels produits se vendent bien, quels produits sont rentables et quelles promotions marchent bien au sein d’un inventaire d’une valeur de 20 millions de dollars.

Walmart va encore plus loin en utilisant son génome social pour savoir qui sont ses clients, ce qu’ils disent sur internet et pour ajuster son offre en se basant sur ces critères. Par exemple, l’enseigne a remarqué que les céréales Kellog’s Pop-Tarts se vendaient mieux lors en cas d’alerte à l’ouragan. La chaîne a donc décidé de placer des Pop-Tarts à l’entrée des magasins pendant la saison des ouragans.

Gestion des ressources

pere-noel-ressourcezs

Les grandes chaînes de retail emploient de nombreux employés, et le Big Data peut être utilisé pour améliorer la gestion de ressources. Les retailers peuvent utiliser le Big Data pour surveiller les performances des employés en temps réel et agir en cas de nécessité. Ces données peuvent aussi révéler quels sont les employés les plus performants et qui n’est pas satisfait par son emploi. Cet outil peut ainsi être utilisé pour améliorer les conditions de travail.

Le Big Data peut également permettre de réduire les vols commis par des employés. Ainsi, le groupe alimentaire canadien Compass Group Canada a mis en place un système analytique permettant de collecter des données en provenance des systèmes de vente, du système de planification des ressources, des emplois du temps du personnel et des logiciels de gestion d’inventaire. Combinées, ces données permettent de repérer immédiatement une anomalie. Par la suite, le système vidéo correspondant est analysé pour vérifier ce qui s’est passé.

Les retailers peuvent bénéficier du Big Data de multiples façons, et ces trois cas d’usage ne sont que des exemples. Dans les années à venir, les retailers inventeront de nouvelles façons d’utiliser le Big Data pour améliorer la qualité, le marketing ou la communication. En attendant, lorsque vos enfants ouvriront leurs cadeaux au pied du sapin, rappelez-vous que le Père Noël doit son succès au Big Data.

A lire également

transfer learning iot data scientist

Transfer Learning : réaliser de meilleures prédictions avec peu de données

Le Transfer Learning vise à transférer des connaissances d’une ou plusieurs tâches sources vers une ou …

Send this to friend