Accueil > Business > Stratégie Cloud : pourquoi les DSI doivent mettre le poing sur la table
stratégie cloud une big data entreprise

Stratégie Cloud : pourquoi les DSI doivent mettre le poing sur la table

Le nuage informatique séduit évidemment les entreprises pour les possibilités de gain de productivité. Cependant, il ne suffit pas de faire feu de tout bois. Les DSI ont besoin de choisir une stratégie Cloud ferme et forte. 

Le Cloud offre la possibilité de partager le travail des équipes localisées dans divers sites à travers le monde. Les offres se multiplient pour combler les attentes des professionnels. Il ne suffit plus de fournir le stockage à distance, mais de mettre à disposition des outils avancés de visualisation de données, de virtualisation informatique, de gestion de projet, et bien d’autres.

La jungle du nuage informatique ?

Ces fonctions sont tellement séduisantes que les entreprises ne choisissent pas de stratégie Cloud adéquate. Cela se vérifie dans une enquête réalisée par le cabinet d’étude technologique Vanson Bourne et relayée par CloudTech. Sur 400 DSI d’entreprises américaines et anglaises, 62 % d’entre eux affirment que les technologies Cloud sont utilisées sans aucune connaissance technique par leurs collaborateurs.

Du côté des employés, ils sont 68 % à déclarer qu’ils n’ont pas besoin des techniciens informatiques quand il s’agit d’activer de tels services.  Selon 73 % des DSI interrogés, le gaspillage financier est important dans le choix de ce type de technologie sans consultation de leur avis.

La plongée sans réserve dans ce nouveau mode d’organisation sans stratégie Cloud est dangereuse. Il faut dire que les technologies en nuage informatique sont à la fois les moyens de faciliter l’organisation au sein de l’entreprise et de puissants arguments de communication.

Délimiter le paramètre d’activité

stratégie cloud defi organisation

Vanter l’utilisation de nouvelles méthodes de travail à distance tend à prouver la modernité d’une société. Seulement, la multiplication des outils de ce genre peut amener à la duplication et à une mauvaise gestion des données envoyées dans le Cloud. En effet, le choix du type de workloads est très important pour l’entreprise.

Plus précisément, c’est la hiérarchie entre Cloud privé, public et hybride qu’un DSI se doit d’établir. Cela dépendra des besoins de l’entreprise. Elle ira vers la forme publique si elle veut être proche de ses clients.

La forme privée consiste à réduire les interactions avec le monde extérieur. Le choix de l’hybridation donne une flexibilité d’évolution à l’avenir. Si le DSI n’a pas le dernier mot, les infrastructures sont branlantes.  

La stratégie Cloud : des enjeux techniques et organisationnels

stratégie cloud organisation

Pour remédier à ces problèmes, il faut adopter une stratégie Cloud ferme. Le DSI doit se pencher sur l’aspect technique, vérifier les prérequis de cybersécurité, établir les limites de stockage et du type de données stockées en collaboration avec les équipes utilisant ces services. Dans cette boucle vertueuse, les commerciaux doivent avoir aussi participé à l’élaboration de cette stratégie Cloud.

Il faut éduquer les collaborateurs aux dangers de ne pas respecter un cahier des charges strictes établis entre tous les membres d’un groupe entrepreneurial. Cela permet par la suite de partager une partie des informations, des documents de travail commun de manière sécurisée.

Ne surtout pas négliger les gains de production

Il ne s’agit plus seulement de choisir la technologie, mais d’établir les limites d’utilisation tout en  inculquant les possibilités et les interdits autour de ces nouveaux outils. En appliquant cette stratégie Cloud au sein de l’entreprise, l’impact économique se ressentira plus rapidement. Les promesses d’optimisation fiscale pourront alors enfin s’accomplir. À ce titre, le cabinet IDC avait établi en 2012 qu’une entreprise qui possède une stratégie Cloud réduit de 60 % ses coûts de fonctionnement. Ce n’est pas forcément le cas quatre ans plus tard. Selon Donna Scott, Vice-Présidente et analyste Gartner :

Utiliser des services Cloud n’est pas suffisant. C’est la manière dont vous les utilisez qui compte. Développer des applications à la mode Conquête de l’Ouest, sans prudence peut résulter sur un mauvais étalement des dépenses, un manque d’équilibre financier et des coûts de maintenance élevé. Cela entraîne à terme une dette technique et architecturale. Vous devez optimiser les applications dans le Cloud avec l’objectif explicite d’obtenir la plus forte valeur ajoutée au coût effectif le plus bas.« 

Les solutions industrielles sont là, à foison. Elles s’intègrent bien plus aisément qu’il y a dix ans. Construire une stratégie Cloud demande donc de planifier le meilleur de cette technologie pour son activité principale.

Définition : Qu’est-ce que le PaaS et quels sont ses avantages ?

La communication avec les équipes devient essentielle pour le DSI qui voit son métier sensiblement évoluer avec cette profusion des offres. A lui de trouver l’équilibre pour ne pas briser les méthodes organisationnelles tout en les améliorant.

Nous verrons dans les prochaines années si ces conseils des analystes seront respectés.

Send this to a friend