Accueil > Business > Data Center > Tsubame 3.0 : le Japon développe un supercalculateur dédié à l’intelligence artificielle
tsubame 3.0 nvidia power

Tsubame 3.0 : le Japon développe un supercalculateur dédié à l’intelligence artificielle

En fin de semaine dernière, le 17 février, le Tokyo Insitute of Technology Global Scientific Information a annoncé la prochaine mise en opération du Tsubame 3.0, un supercalculateur dédié à l’intelligence artificielle et au Big Data. 

 L’intelligence artificielle et les applications du Big Data comme le machine learning demandent de déployer des infrastructures de stockage importantes. Il ne faut pas cependant oublier la puissance de calcul nécessaire afin de traiter l’énorme quantité de données. Par ailleurs, nous entrons dans l’ère du traitement en temps réel où les logiciels, puis les machines doivent pouvoir « comprendre » et exécuter ce qu’un utilisateur leur demande.

Dans cette optique, le Tokyo Institute of Technology Global Scientific Information, une émanation de Tokyo Tech a commencé le développement et la construction d’un superordinateur équipé de processeurs graphiques Nvidia Pascal. Ce partenariat avec Nvidia, la firme spécialisée dans les processeurs graphiques, a pour but de répondre à la demande grandissante de puissance de calcul. Ce besoin exprimé en opérations à virgule flottante par seconde, le FLOPS.

Tsubame 3.0 : titiller le champion chinois

tesla p100 nvidia tsubame 3.0

Tsubame 3.0, c’est le petit nom de ce supercalculateur, atteint 47,2 pétaFLOPS. Si les chercheurs de Tokyo Tech le combinent avec le précédent supercalculateur, le Tsubame 2.5, cette association peut surpasser l’ordinateur le plus puissant au monde selon le classement TOP500 : le chinois Sunway TaihuLight et ses 93 pétaFLOPS.

Pour encourager cette innovation, le ministère de l’industrie du Japon s’est engagé à investir 19,5 milliards de dollars dans le projet Tsubame 3.0. C’est d’ailleurs l’émanation du gouvernement qui a désigné par appel d’offres le constructeur de ce supercalculateur : SGI Japan, une filiale de HPE. Le partenariat avec la célèbre firme taïwanaise, présent autant également sur les sujets grands publics avec le Cloud Gaming, a pour but de mettre en marche le Tsubame 3.0 au troisième trimestre 2017.

Une architecture impressionnante

tsubame 3.0 supercalculateur ai

Disposant d’un système de refroidissement liquide maintenu à température ambiante, le supercalculateur se différencie surtout par sa capacité à ne pas être monotâche. En effet, un ordinateur de cette puissance est généralement consacré à une seule tâche : le traitement de données Big Data, la simulation ou encore l’intelligence artificielle. Ce dernier peut effectuer les trois tâches. Tsubame 3.0 est doté de 2160 puces graphiques Tesla P100 (des cartes habituellement dédiées aux serveurs) et de 540 processeurs Intel Broadwell Xeon E5 2680 disposant de 14 coeurs physiques, (28 threads) cadencés à 3,3 GHz.

Les vendeurs de Cloud choisiront quand les Big Data rencontreront les GPUs

Le gouvernement, Tokyo Tech, Nvidia et la filiale d’HPE espèrent faire de cette machine le fer de lance de l’intelligence artificielle au Japon dès août 2017.

A lire également

gdpr europe règlement

GDPR : quelles sont les implications du règlement européen pour les entreprises ?

Le GDPR est un règlement européen récemment promulgué qui rentrera en application au cours de …

Send this to friend