sécuriser cryptomonnaie

Comment sécuriser sa cryptomonnaie ?

Comprendre comment stocker sa cryptomonnaie constitue une étape essentielle pour un utilisateur souhaitant sécuriser ses monnaies virtuelles. En effet, bénéficier d’un excellent portefeuille de stockage devient incontournable pour ne pas risquer son investissement.

Certes, acquérir des cryptomonnaies constitue un projet intéressant, mais il faut aussi s’assurer qu’elles sont protégées. En fait, de nombreux cybercriminels se sont développés sur la toile dans le seul but de voler les monnaies virtuelles. Découvrez comment stocker vos cryptomonnaies et quelles sont les meilleures façons de les sécuriser.

Pourquoi faut-il sécuriser les cryptomonnaies ?

A priori, celui qui souhaite acheter des devises numériques doit ouvrir un compte auprès d’une plateforme de courtage et effectuer l’achat. Cependant, le fait de stocker les cryptomonnaies sur une simple plateforme de transaction présente de nombreux risques, par exemple se faire pirater son compte et se faire dérober le portefeuille. Par ailleurs, la plateforme de crypto-monnaies ou l’ordinateur utilisé peut être la cible d’attaques informatiques. 

Ci-dessous un comparatif des différents outils à privilégier pour sécuriser les cryptomonnaies.

Les différents types de Crypto Wallet ?

Un Crypto Wallet représente le logiciel destiné à stocker les clés publiques et privées, à envoyer et recevoir des monnaies numériques. Il permet de surveiller les soldes et d’interagir avec les différentes blockchains. Pour qu’un client puisse gérer et sécuriser sa cryptomonnaie, il a besoin d’un portefeuille spécialisé.

Il existe de nombreux modèles, mais la principale distinction entre eux tient au fait qu’ils sont chauds ou froids.

Un portefeuille chaud

Également connue sous le nom de « hot wallet », cette méthode stocke une petite ou moyenne quantité de Bitcoin pour dépenser et se promener. En règle générale, ce portefeuille est connecté à l’internet et peut être consulté à tout moment sur un appareil mobile.

Un portefeuille froid

Portefeuille froid ou cold wallets n’est pas connecté à l’internet et permet de stocker les fonds hors ligne. Il contient la majorité des bitcoins d’un utilisateur, qui seront parfois utilisés pour recharger le portefeuille chaud. Il permet de recevoir des fonds à tout moment, mais aucun transfert n’est possible.

La plupart des propriétaires de cryptomonnaies ont recours à ces deux types de portefeuilles. En fait, les cold wallets conviennent aux échanges fréquents, tandis que les hot wallets sont davantage destinés à la conservation à long terme des crypto-actifs. Comment une internaute peut alors les mettre à profit pour sécuriser sa cryptomonnaie ?

Stockage offline des cryptomonnaies

Le stockage offline ou hors ligne constitue la meilleure solution pour stocker la cryptomonnaie. Il fait partie des outils utilisés par la plupart des fortunés du secteur. Cette solution se révèle être la plus sécurisée étant donné qu’elle est déconnectée du réseau internet. Elle se caractérise également par le fait qu’elle ne nécessite aucun justificatif d’identité pour stocker des crypto-devises contrairement aux wallets online.

Par ailleurs, le stockage hors ligne se présente comme un outil informatique. Pour rappel, la version la plus récente commercialisée est une clé USB. Celle-ci apparaît comme étant le moyen privilégié pour sécuriser le stockage de diverses cryptomonnaies telles que le Ripple, l’Éther ou le Bitcoin. De plus, elle se distingue par son aspect pratique dans la gestion courante de devises.

Ledger

Ledger fait partie des leaders dans le stockage hors ligne. Cette entreprise française a récolté en 2018 une levée de fonds d’environ 75 millions d’euros pour son expansion au niveau international. Elle a vendu plusieurs millions de portefeuilles offline similaires à des clés USB actuellement.

Ledger a réussi à forger sa notoriété grâce à un wallet filaire baptisé Nano S. Ce dernier a été certifié officiellement par l’ANSSI. La société a également révélé le premier portefeuille de stockage hors ligne par Bluetooth. En effet, le Ledger Nano X offre la possibilité de sécuriser le stockage des cryptomonnaies tout en assurant sa bonne gestion par Bluetooth via une application mobile.

Stocker ses cryptomonnaies online

Bien que le stockage hors ligne soit réputé pour être le plus sûr, la solution online se révèle plus simple à mettre en œuvre. Son principe consiste à solliciter les services d’une banque mobile capable de sécuriser les cryptomonnaies de ses clients. Cette solution reste aujourd’hui la plus exploitée étant donné qu’il s’agit de la méthode la plus simple et la plus rapide pour protéger les fonds. 

Voici quelques-unes des néobanques de référence en termes de stockage et de protection des crypto-actifs.

Coinbase

Coinbase est l’une des principales banques mobiles permettant d’acheter, de stocker et de sécuriser la cryptomonnaie. Elle offre à ses clients la possibilité de conserver une valeur équivalente à 90 milliards de dollars en devises. D’ailleurs, la majorité de ces dernières est conservée par son service hors ligne. La néobanque ne conserve dans son portefeuille que 2 % des actifs détenus dans des hot wallets. Ces derniers sont destinés à aider les utilisateurs à réaliser des transactions instantanées. En somme, cela revient à disposer d’un portefeuille hors ligne.

Coinbase est théoriquement le propriétaire de toutes les devises étant donné que la société conserve les codes confidentiels nécessaires à leur stockage. Par conséquent, tout client qui souhaite sécuriser sa cryptomonnaie doit accorder à ce fournisseur sa confiance. D’ailleurs, cette banque mobile répond à des normes bien définies sur ce point.

Avantages

  • Une plateforme d’échange réglementée pour les cryptomonnaies
  • Un échange sécurisé

Inconvénients

  • Offre restreinte de cryptomonnaies
  • Tarifs plus élevés que les autres plateformes d’échange

ZenGo

Parmi les acteurs proposant l’achat, le stockage et la protection des cryptomonnaies figure ZenGo. Même si son lancement a été plutôt récent, cette application figure désormais au rang des outils les plus téléchargés sur Google Play Store et l’App Store.

Une telle réussite est due en grande partie à sa facilité d’accès et de manipulation. ZenGo vise un public large en offrant la possibilité de négocier, échanger ou acheter en quelques instants des cryptomonnaies à partir de son smartphone. D’ailleurs, les experts conseillent souvent cette plateforme à ceux qui veulent se familiariser avec les cryptos en toute simplicité.

En outre, ZenGo permet de réceptionner des cryptomonnaies depuis un autre porte-monnaie ou de les transférer vers un autre type Wallet. Cette particularité constitue un véritable avantage surtout pour un client qui souhaite sécuriser sa cryptomonnaie. En effet, ces opérations se font plus rapidement. Par ce service, le client est le seul responsable de ses crypto-actifs.

Avantages

  • Création de comptes très rapide
  • Application adaptée aux utilisateurs débutants

Inconvénients

  • Commissions supérieures à la moyenne du marché
  • Logiciel en anglais

Binance

Binance est l’une des néobanques exchange de la toile. Elle constitue une plateforme sur laquelle il devient possible de stocker, de vendre, d’acheter sur les cryptos. Cette plateforme s’impose comme un incontournable du paysage des cryptomonnaies. Son succès repose notamment sur des prix très compétitifs, une fluidité exceptionnelle et des fonctions fortement appréciées par les acteurs du marché. De plus, elle possède son actif virtuel, le BNB (Binance Coin).

Actuellement, cette néobanque se classe au premier rang des plateformes de trading en ce qui concerne le nombre de transactions. En réalité, elle dispose de pas moins de 150 cryptos. De multiples fonctions ont été proposées sur cette plateforme permettant de mettre en place des ordres avec un levier financier élevé par exemple le Binance Futures.

Il faut noter que Binance fait partie des entreprises compatibles avec le système de double authentification par clé USB (U2F). Cette solution évite donc les éventuels risques de vol et de piratage. En fait, comme les transactions utilisant des cryptomonnaies sont irréversibles, elles peuvent être volées. Si un individu a accès à un compte et vire les actifs à son compte, aucun moyen de les récupérer.

Avantages 

  • Tarifs réduits
  • 150 types de cryptomonnaies

Inconvénients

  • Difficulté de joindre les services clients
  • Virements SEPA désactivés.

Paper wallet

Peu d’utilisateurs sont conscients du fait qu’ils peuvent aussi stocker et sécuriser leurs cryptodevise grâce à deux simples feuilles. Le principe de cette méthode consiste à utiliser deux flashcodes ou QR Codes. Le premier permet de stocker les nouvelles cryptomonnaies dès leur obtention. Quant à l’autre, il sert de “ticket de retrait” pour la revente ou l’échange de biens.

De fait, le Paper wallet ou portefeuille “papier” permet de sécuriser les fonds. Il se présente, en fait, comme un morceau de papier imprimé sur lequel les devises sont enregistrées. Il est gratuit et sécurisé, contrairement à d’autres portefeuilles. Par contre, il n’offre pas la possibilité de récupérer ses avoirs.

Sachant qu’il n’accepte que les paiements entrants, il ne permet pas de retirer aisément les cryptomonnaies. À cette fin, il convient d’importer sur un ordinateur ou un portefeuille en ligne la clé privée. Cette opération comporte ainsi un risque de piratage informatique si l’appareil utilisé pour la transaction se voit infecté par un malware.

Custodial Wallet

Le portefeuille de dépôt ou custodial wallet peut être considéré comme l’option par défaut pour le stockage des monnaies numériques. Un tiers détient la cryptomonnaie pour le compte du client, soit par un stockage à froid (hors ligne), soit par un stockage à chaud (en ligne). Il peut aussi combiner les deux méthodes. Les traders qui achètent des cryptos actifs auprès de bourses ou de courtiers les placent en général dans un portefeuille de dépôt qu’ils contrôlent. Pour les stocker soi-même, il suffit de les transférer dans son propre portefeuille chaud ou froid.

Cependant, toutes les plateformes de cryptomonnaies n’autorisent pas cette opération. En effet, certains courtiers en bourse offrent uniquement la possibilité d’acheter et de vendre, mais pas de les transférer. Dans ce cas, la seule option consiste à utiliser leur portefeuille de garde.

De nombreux investisseurs utilisent des portefeuilles de garde sans aucun problème, et ce type de portefeuille présente des avantages :

  • Il nécessite moins de travail de la part de l’utilisateur.
  • Comme la crypto est conservée sur le compte, il devient facile d’y accéder si nécessaire pour l’échanger.

En outre, aucun risque de perdre un portefeuille de cryptomonnaies. Tant qu’il reste accessible sur le compte, la crypto reste accessible.

Meilleures pratiques de sécurité pour sécuriser la cryptomonnaie

Après avoir choisi un ou plusieurs portefeuilles, l’utilisateur doit en outre suivre quelques bonnes pratiques pour sécuriser sa cryptomonnaie.

Déterminer les IP autorisés

En fonction de la plateforme utilisée pour les transactions, il arrive que le système propose de déterminer les adresses IP qui sont autorisées à acheter, échanger ou retirer des cryptommonnaie. L’utilisation de cette solution se révèle être un excellent choix pour ne pas se laisser prendre au piège des hackers qui pullulent sur la toile.

Utiliser un logiciel antivirus 

Tout appareil dans lequel sont stockés des bitcoins doit être équipé d’un logiciel antivirus. Les hackers ont recours à tous types de virus pour pirater un terminal à distance. À cet égard, un antivirus permet de détecter et d’éradiquer les virus et les logiciels malveillants. De fait, il offre une protection accrue contre les diverses méthodes employées les logiciels tout en empêchant les malware de voler des cryptomonnaies, que le portefeuille soit connecté ou non à Internet.

Mettre à jour le logiciel utilisé

Il faut effectuer les mises à jour des logiciels régulièrement et dès qu’elles sont disponibles. En effet, un logiciel obsolète risque de se révéler une cible plus facile pour les pirates.

Activer l’authentification à deux facteurs

L’authentification à deux facteurs, ou A2F signifie que pour accéder au compte Bitcoin, il faut saisir un code d’accès envoyé à un autre appareil. Il convient ainsi de l’activer. Si possible, le code doit être envoyé à une carte SIM utilisée uniquement à cette fin, et non au téléphone. Comme beaucoup d’internautes se contentent d’utiliser leur téléphone pour le 2FA, ils risquent davantage d’être détournés par des pirates.

mot de passe

Choisir un mot de passe fort

Dans la mesure du possible, il faut absolument sécuriser les bitcoins avec des mots de passe. Idéalement, ce dernier devrait comporter au moins 16 caractères et contenir une combinaison unique de chiffres, de lettres et de signes de ponctuation. Pour savoir si le mot de passe utilisé est fiable, il suffit de vérifier sa sécurité. Il peut également être généré à l’aide d’un gestionnaire de mots de passe. D’ailleurs, il faut s’assurer à ce que le code d’accès à Bitcoin ne soit associé à aucun autre compte en ligne.

Créer un contact de récupération

Dans le but de sécuriser sa cryptommonaie, l’utilisateur doit trouver une personne de confiance et lui indiquer l’emplacement de ses portefeuilles et mots de passe. Au cas où il lui arriverait quelque chose, cette dernière pourra toujours récupérer les fonds.

Pour une confidentialité maximale, il faut utiliser une adresse électronique pour le compte Bitcoin. En d’autres termes, cette adresse ne doit pas être associée à un profil de réseau social ou à un compte PayPal pour garantir un anonymat total.

Mettre en place la multi-signature

Une autre option consiste à exiger l’approbation de trois à cinq personnes pour permettre la réalisation des transactions. Cela signifie qu’un seul serveur ou contrôleur ne peut pas effectuer de transactions, ce qui réduit considérablement le risque de vol. 

Eviter la publication des données confidentiels sur les réseaux sociaux

Beaucoup d’internautes ne réalisent pas à quel point les réseaux sociaux sont accessibles au public et contiennent des informations permettant de les identifier. Non seulement cela les expose au risque d’usurpation d’identité en général, mais cela les rend également plus vulnérables au vol de bitcoins. De ce fait, il ne faut jamais publier l’adresse électronique, ni même les coordonnées dues au réseau social. Il est également préférable de rendre tous les profils de réseaux sociaux privés.

Adopter un réseau sécurisé 

En accédant aux informations confidentielles via Internet, il est préférable d’utiliser un réseau privé sécurisé plutôt qu’un réseau Wi-Fi public. Toutefois, s’il faut absolument utiliser un réseau public, mieux vaut se connecter à un hotspot ou utiliser un VPN pour crypter les activités web et l’adresse IP.

Par ailleurs, il faut privilégier les sites Web sécurisés dotés d’un certificat HTTPS valide. La plupart des sites légitimes en possèdent un. Pour plus de sécurité, il faut essayer des plugins de navigateur comme « HTTPS Everywhere ».

Par ailleurs, il faut éviter de se connecter à son portefeuille en ligne, à son compte de trading ou à tout autre point de sécurité critique via le WiFi public. Même lorsqu’un site est présumé sûr, il faut s’assurer que le point d’accès WiFi utilise un cryptage fort, comme le WPA-2.

Protéger les transactions 

Pour plus de sécurité, il ne faut jamais garder tous les actifs cryptographiques au même endroit. La meilleure façon de procéder est d’utiliser une ou plusieurs chambres froides pour les avoirs à long terme, et au moins un portefeuille chaud pour le trading et les transactions.

En outre, il convient de faire des transactions sur plusieurs bourses de petite taille pour s’assurer qu’elles fonctionnent correctement. 

Vérifier les adresses cryptographiques

Certains programmes malveillants peuvent modifier et coller une adresse de transaction erronée chaque fois que vous envoyez une transaction. Typiquement, la nouvelle adresse appartient à un attaquant. Il vaut mieux prévenir que guérir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest