Accueil > Cloud computing > Google Cloud va connecter le monde entier par des câbles sous-marins
google cloud câble sous marin

Google Cloud va connecter le monde entier par des câbles sous-marins

Google Cloud compte déployer trois nouveaux câbles sous-marins d’ici 2019 pour connecter le monde entier et délivrer ses services cloud dans toutes les régions du monde. Le premier câble reliera le Chili à Los Angeles, le second connectera les Etats-Unis à l’Europe du Nord, et le dernier s’étendra de Hong Kong à l’île de Guam en Océanie. 

À l’aube de l’an 2018, le marché du cloud est en pleine croissance. Partout dans le monde, les entreprises délaissent leurs Data Centers internes pour s’en remettre au nuage. Ainsi, d’ici 2021, IDC estime que le marché atteindra une valeur de 554 milliards de dollars. Dans ce contexte, les géants de la tech se livrent à une véritable ruée vers l’or. Compétition oblige, les concurrents jouent des coudes pour prendre la tête du peloton et s’assurer la part du lion.

Actuellement, Amazon et Microsoft dominent largement la compétition. Selon les dernières estimations des analystes de KeyBanc, Amazon Web Services représente 62% de parts du marché, tandis que Microsoft Azure cumule 20% de parts. De son côté, Google Cloud ne dépasse pas les 3%. La firme de Mountain View n’a cependant pas dit son dernier mot.

Google Cloud déploie trois câbles sous-marins pour étendre son réseau

google cloud

Afin d’affronter ses rivaux sur tous les fronts, Google compte étendre son cloud à de nouvelles régions. Pour ce faire, la firme va connecter le monde entier à l’aide de câbles sous-marins. D’ici 2019, le géant californien compte déployer trois câbles reliant chacun deux régions différentes.

Le câble Curie, nommé en l’honneur de Marie Curie, reliera le Chili à Los Angeles. Ce câble permettra à Google de proposer ses services cloud aux pays d’Amérique du Sud. Le second câble, Hayfrue, connecter les Etats-Unis au Danmark et à l’Irlande afin d’améliorer le service pour les clients basés dans la région nord Atlantique. Ce câble est développé en partenariat avec Facebook et sera construit par TE SubCom.

Le troisième câble s’étendra de Hong Kong à l’île de Guam et permettra à Google de servir les clients basés en Australie et dans la région Pacifique. Ces trois câbles permettront à Google d’améliorer considérablement l’expérience utilisateur délivrée par ses serveurs cloud. Si les serveurs d’une région ont un problème, les clients pourront continuer à utiliser le cloud sans aucune baisse de performances.

Google Cloud veut rattraper son retard sur Amazon Web Services et Microsoft Azure

cloud google amazon microsoft

Ces trois nouveaux câbles s’ajoutent à ceux déjà planifiés ou en construction. En comptant ces trois nouveaux projets, Google investit désormais directement dans un total de 11 câbles. Comme l’explique Ben Treynor Sloss, le vice-président de la plateforme cloud de Google, cet investissement permettra d’améliorer le réseau de la firme. Rappelons que ce réseau est le plus large du monde, et délivre environ 25% du trafic internet mondial.

Google est pertinemment conscient que le Cloud est l’un des secteurs d’avenir les plus porteurs dans le domaine de la haute technologie. La firme est fermement décidée à rattraper Amazon et Microsoft, quitte à investir des sommes colossaless.

La conquête de nouvelles régions est une étape importante pour parvenir à cet objectif. De leur côté, Amazon et Microsoft étendent eux aussi agressivement leurs nuages respectifs. AWS a récemment ouvert un Data Center à Paris, et Microsoft est parvenu à s’imposer comme leader du cloud africain en ouvrant deux data centers en Afrique du Sud. Parallèlement à l’annonce du déploiement de ces trois câbles sous-marins, Google Cloud annonce l’ouverture de nouvelles régions aux Pays-Bas et à Montréal au premier trimestre 2018. Par la suite, la firme ouvrira des régions à Los Angeles, en Finlande et à Hong Kong.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend