Accueil > Sécurité > Hacker : 10 ans de prison pour une cyberattaque contre des hôpitaux
hacker ddos

Hacker : 10 ans de prison pour une cyberattaque contre des hôpitaux

Un hacker du Massachusetts a été condamné le 10 janvier à 10 ans d’emprisonnement pour avoir lancé des DDoS sur des hôpitaux pour enfants au nom du groupe d’Hacktiviste Anonymous.

L’histoire parait rocambolesque. Elle l’est en partie. Martin Gottesfeld a été condamné à 10 ans d’emprisonnement et à 443 000 dollars de dommages et intérêts. En 2014, il avait piraté 40 000 routeurs afin de réaliser des attaques de déni de service (DDoS) contre des hôpitaux pour enfants.

Le pirate informatique avait agi à la suite de la campagne #OpJustina lancée par le groupe d’Hacktiviste Anonymous. Il s’agissait d’alerter l’opinion publique concernant la décision des médecins du Boston Children’s Hospital. Ils avaient séparé Justina Pelletier de ses parents contre leur volonté pendant un an, après lui avoir diagnostiqué une maladie mentale. De plus, les parents étaient accusés de maltraitance à cause des marques causées par la véritable maladie.

Le hacker révulsé par l’histoire controversé de la jeune Justina Pelletier

Ce diagnostic malheureusement erroné avait conduit les médecins à lui administrer un traitement inadapté, possiblement dangereux. La jeune fille souffrait en réalité d’une maladie métabolique.

C’est dans ce contexte que Martin Gottesfeld avait lancé des Attaques DDoS contre la clinique spécialisée dans la santé mentale où Justina Pelletier résidait, contre le Boston Children’s Hospital, et contre les hôpitaux du Longwood Medical Area.

L’hôpital pour enfants de Boston avait subi de plein fouet l’attaque, restant hors ligne pendant plusieurs jours. Cela avait perturbé les opérations quotidiennes. Réparer le système IT avait coûté 300 000 dollars. De plus, le Boston Children’s Hospital accusait une perte de revenus d’environ 300 000 dollars. En effet, sa page de donation était hors service. Il a fallu deux semaines pour remettre tout en état de marche.

Une fuite rocambolesque

Dès 2014, les autorités avaient retrouvé la trace du hacker, sans pour autant l’arrêter. Gottesfeld a essayé de fuir à Cuba dans un bateau loué, mais son voyage s’était terminé dans le golfe du Mexique. L’homme et sa femme avaient été secourus par un navire de croisière Disney qui avait répondu à son SOS. À la clé, un retour aux États-Unis, les menottes aux poignets.

C’est en 2016 que les autorités américaines l’ont arrêté. Le hacker avait entamé une grève de la faim. Selon Bleeping Computer, la justice avait confié l’affaire à Carmen Ortiz, une procureure réputée pour son agressivité. Deux familles de militants condamnés l’avaient notamment accusé d’avoir provoqué le suicide de leurs proches. En août dernier, Martin Gottesfeld a été reconnu coupable. Le verdict est finalement tombé hier.

Le Hacker a indiqué qu’il ne regrettait pas ses actes et qu’il allait faire appel de sa condamnation. Le juge du district Nathaniel Gordon a déclaré que ses crimes étaient “méprisables, injustes et détestables”.

Sources & crédits Source : Zdnet, Bleeping Computer, Reuters - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend