Cloud computing

L’adoption du cloud par les organisations passe à 90 %

Selon une enquête d’O’Reilly publiée fin juillet 2021, l’adoption du cloud computing augmente régulièrement dans tous les secteurs. En fait, 90 % des organisations utilisent désormais l’informatique dématérialisée.  

Même pendant une pandémie mondiale, l’adoption du cloud n’a pas ralenti. En janvier 2020, O’Reilly a indiqué que 88 % des organisations utilisaient le cloud. Le cloud computing s’impose comme une solution évidente lorsqu’il devient difficile, voire impossible, de fournir une infrastructure sur site.

L’adoption du cloud se poursuit en 2021

O’Reilly a mené une enquête mondiale fin juillet 2021 pour voir quel type d’effet le confinement a eu sur l’adoption du cloud. Les entreprises ont-elles freiné ou accéléré ? Les différents secteurs d’activités penchent-ils vers un fournisseur ou un autre, et quelles sont leurs principales préoccupations ? De plus en plus d’entreprises optent-elles pour des stratégies multi-cloud ? Cette organisation a examiné les données pour obtenir des réponses aux principales questions et les a présentées dans son rapport détaillé.

L’enquête a révélé que, dans chaque secteur, au moins 75 % des interrogées travaillaient pour des organisations utilisant le cloud. Parmi les secteurs les plus proactifs figurent le commerce de détail et le commerce électronique, la finance et la banque, ainsi que les logiciels.

Non seulement l’adoption du cloud augmente, mais les répondants abordent la migration vers le cloud de manière agressive. L’enquête a révélé que près de la moitié (48 %) des répondants prévoient de migrer au moins 50 % de leurs applications vers le cloud. Tandis que 20 % prévoient de migrer la totalité de leurs applications.

L’adoption du cloud se généralise rapidement

Interrogés sur la stratégie de leur entreprise en matière de cloud computing, près de la moitié des répondants (47 %) ont répondu « cloud first ». Cela signifie que, dans la mesure du possible, les nouvelles initiatives considèrent le cloud comme la première option. Parmi les entreprises qui utilisent le cloud, l’initiative la plus importante concerne la gestion des coûts (30 %). 

La conformité joue un rôle relativement mineur (10 %). En fait, il ne représente pas la préoccupation la plus importante, même dans les secteurs hautement réglementés. Y compris la finance et la banque (15 %), les administrations publiques (19 %) et les soins de santé (19 %).

L’enquête a également demandé pourquoi les organisations n’utilisent pas le cloud computing. Parmi les personnes interrogées qui n’utilisent pas actuellement le cloud computing, 21 % ont déclaré que les exigences réglementaires les obligent à conserver les données sur site. Pour 19 % d’entre elles, le coût représente le facteur le plus important et elles craignent les risques de migration.

L’enquête 2021 de O’Reilly sur l’adoption du cloud explore les dernières tendances en matière de cloud, de microservices, de développement d’applications distribuées. En outre, elle examine d’autres technologies d’infrastructure et d’exploitation essentielles. Celle-ci a été ensuite envoyée aux destinataires des bulletins d’information Programming et Infrastructure & Ops de O’Reilly. Ces derniers comptent 436 000 abonnés représentant 128 pays différents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest