Quelles sont les questions stratégiques pour les data centers du futur ?

Le confinement mondial en 2020 générait une hausse de 40 % de l’utilisation d’Internet. Prestataires de services, fournisseurs de contenus ainsi que data centers ont dû se démanteler pour assouvir les besoins en connectivité depuis cette crise.

Synergy Research rapporte que les entreprises de cloud détiennent à présent 600 data centers de par le monde. Ce chiffre a doublé en cinq ans. Une telle expansion pour la croissance numérique inquiète cependant les experts. Qu’en-est-il de la viabilité de ces infrastructures ?

Cette question débutera la recherche d’alternatives plus durables. Plusieurs paramètres seront à considérer pour ces entreprises : le coût, l’empreinte écologique et l’équilibre économique.  

La transition énergétique : premier défi de la densité de puissance

L’infrastructure classique des data centers se basait sur la densité statique. Tout l’ensemble a été calculé selon une densité par mètre carré. Le principe était simple : plus une entreprise voulait gagner en puissance, plus elle devait prendre de l’espace. Mais cette logique va à l’encontre d’une politique de restriction des ressources qui est promue depuis quelques années.

Le dilemme a poussé les entreprises à penser autrement. Des data centers haute densité se sont mis à l’élaboration d’infrastructures moins encombrantes. Une décision qui semble être bénéfique mais qui cache d’autres défis. En effet, réduire les équipements signifie aussi utiliser plus intensément le minimum. Les racks plus denses dévorent encore plus d’énergie. Et par la même occasion, génère plus de chaleur.

Pour réduire le PUE (Power Usage Effectiveness), l’optimisation du système de refroidissement importe grandement. Actuellement, il s’agit de combiner l’air et le liquide ainsi que les ressources naturelles. L’on pense évidemment à des installations plus écologiques et plus durables.

Optimiser la durabilité, l’agilité et la rapidité des data centers

La croissance des demandes liées à l’usage du numérique obligera les data centers à répondre simultanément à un besoin de rapidité, de durabilité et d’agilité. La conception modulaire des data centers pourrait être une première solution à cette inquiétude. Concrètement, il s’agit d’une installation adaptée aux infrastructures existantes ainsi qu’à leurs offres respectives.

Différente de la conception classique, la conception modulaire permet de réduire plusieurs facteurs en même temps. A savoir les temps de transformation d’énergie, la distance ainsi que l’empreinte de l’alimentation. L’utilisation de l’espace peut également être optimisé et renforcer l’efficacité énergétique de tout l’ensemble.

Mais également, pour améliorer les services proposés ainsi que les opérations internes, l’appropriation des dernières technologies et équipements est indispensable. Utiliser les avancées en IoT et en IA à bon escient est de mise. C’est la garantie d’une meilleure capacité des data centers en intégrant l’automatisation à chaque processus.

Les défis qui attendent les data centers sont donc nombreux. D’abord, résoudre les défis de la transition énergétique. Ensuite améliorer les infrastructures et les services déployés en performance ainsi que garder une certaine rentabilité. Tous ces enjeux sont importants pour accompagner la transition numérique des entreprises. Il est également question de restreindre les moyens et les ressources tout en garantissant un meilleur service. La simplification des processus prévaut aussi dans toutes ces questions.

Sources & crédits Source : silicon - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest