Accueil > Business > Blockchain > Vente de données : voici combien vous pouvez gagner en cryptomonnaie
vente de données cryptomonnaies

Vente de données : voici combien vous pouvez gagner en cryptomonnaie

De plus en plus d’entreprises proposent aux particuliers la vente de données personnelles. Une façon de s’enrichir grâce à ses informations, plutôt que de laisser ce privilège aux entreprises du GAFAM. Mais combien peuvent vous rapporter vos données ?

Plutôt que de supprimer son compte Facebook suite au hack de septembre 2018, le journaliste Gregory Barber du site Wired a décidé d’essayer de vendre ses données personnelles via le web. Une expérience intéressante qui permet de découvrir combien d’argent vous pouvez gagner contre vos informations

Dans un premier temps, le journaliste s’est rendu sur la messagerie sécurisée Telegram pour entrer en contact avec la startup Datum. Celle-ci propose aux particuliers de vendre leurs données contre des cryptomonnaies. En un clic, il a pu partager ses coordonnées GPS pour recevoir 1 DAT. Il s’agit d’un token pouvant être échangé sur la blockchain Ethereum.

Il a ensuite contacté Doc.ai, permettant aux utilisateurs de partager n’importe quelles données médicales de leurs ordonnances à leurs examens microbiologiques en échange d’une cryptomonnaie nommée NRN. Il s’est inscrit à une étude sur les allergies, et a accepté de prévenir l’application chaque fois qu’il ressentait des symptômes.

Ventes de données : tant d’efforts pour un bien maigre butin

vente de données butin

Ensuite, Gregory Barber s’est inscrit sur l’application Wibson. Après avoir fourni sa biographie Facebook et ses itinéraires Strava, il a immédiatement été contacté par un acheteur basé en Argentine. Ce dernier a accepté d’acheter ses données Facebook en échange de 46 WIP, un autre token de cryptomonnaie propre à l’application. Précisons que Wibson regroupe actuellement 5500 vendeurs pour 10 acheteurs de données.

Au total, au cours de son expérience, le journaliste a récolté 162 WIP, 1 DAT, et 0 NRN. Converti en dollars, son butin représente environ… 0,3 cent. Conclusion : vos données ne sont pas encore assez précieuses pour vous permettre de quitter votre travail…

Selon son propre témoignage, l’expérience de Gregory Barber lui a surtout permis de prendre conscience du nombre de données qu’il partage déjà avec les géants du web comme Google et Facebook ainsi qu’avec de nombreuses entreprises. Il a par exemple décidé de ne plus prendre son smartphone avec lui lorsqu’il va courir, et de ne pas divulguer son numéro de téléphone et son adresse email à Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend