ambitions pékin cybersécurité licornes chine

La Chine, leader mondial pour les « licornes » d’intelligence artificielle

La Chine devance ses rivaux occidentaux pour les « licornes » d’intelligence artificielle, selon une étude du cabinet de conseil GlobaData.

Selon une récente enquête de GlobaData, la Chine est leader dans la course aux startups d’intelligence artificielle dont la valeur dépasse le milliard de dollars. Sur les 45 licornes mondiales, 19 ont leur siège dans l’empire du Milieu.

Des licornes valorisées à 43,5 milliards de dollars

« La Chine est un acteur de premier plan dans le domaine de l’intelligence artificielle », note Priya Toppa, analyste chez GlobalData. Elle attribue ce classement au dynamisme et à la force de l’écosystème entourant les startups chinoises. Un environnement qui a permis par le passé l’émergence d’acteurs aujourd’hui bien établis. Alibaba, Tencent, Hikvision ou encore Baidu, pour n’en citer que quelques-uns.

Les 19 licornes chinoises identifiées par GlobalData comptent parmi les entreprises les plus innovantes au monde, avec une valeur combinée de 43,5 milliards de dollars. Elles sont également bien placées dans les thèmes clés de l’intelligence artificielle.

Elles sont ainsi aux avant-postes mondiaux dans les véhicules autonomes et les technologies de deep learning. Cela, tout en étant très actives dans le secteur des « smart cities » et la vision par ordinateur.

SenseTime reste la plus grande licorne chinoise avec une évaluation de 12 milliards de dollars et un financement total de 2,6 milliards de dollars. Suivie de Cloudwalk, qui est valorisée à 3,3 milliards de dollars. Celle-ci est parvenue à lever 500 millions de dollars de financement depuis sa création.

Chine : les tensions avec les Etats-Unis menacent ses licornes

En dépit de l’excellente situation actuelle, les licornes de l’empire du Milieu sont confrontées à de nombreux défis. Le plus important de ces défis reste la défiance américaine. Craignant d’être submergés par la concurrence du géant asiatique, les Etats-Unis tiennent à lancer leur grande contre-offensive au plus tôt.

A cette fin, la création d’un centre national de recherche sur l’intelligence artificielle a été récemment envisagée. Une structure qui ferait travailler main dans la main les plus grandes firmes technologiques de la Silicon Valley.

On notera toutefois que les tensions entre les deux superpuissances ont déjà eu un impact tangible sur les perspectives de certaines licornes chinoises. La société de robotaxi Didi, par exemple, a été prise pour cible par les autorités chinoises après son entrée en bourse à New York (NYSE). Ces derniers mois, Pékin a en effet renforcé les restrictions imposées aux entreprises chinoises faisant des affaires aux États-Unis.

Mais ce n’est pas seulement dans leur propre pays que les licornes chinoises rencontrent des problèmes. Aux États-Unis, Cloudwalk a fait l’objet de vives critiques de la part des autorités américaines. Celles-ci l’accusent notamment de complicité dans des actes de violations des droits de l’homme. Et de participer activement à l’oppression des minorités ethniques de Chine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest