OpenAI : que savoir sur cette entreprise IA ?

Dans l’optique d’élaborer une Intelligence Artificielle pouvant profiter grandement et surement à l’humanité, OpenAI a été créée en 2015. Cette entreprise se trouve à San Francisco et ses apports à la création s’élèveraient à un milliard de dollars américains.

OpenAI et ses moyens humains

Elon Musk et Sam Altman se sont lancés dans la création d’OpenAI en compagnie d’autres investisseurs. Le but étant bien sûr de former une dotation d’un milliard de dollars. L’entreprise a d’ailleurs déclaré être ouverte pour des collaborations avec d’autres institutions. Dans cette optique, les brevets ainsi que les recherches ont été ouverts au public dans la limite du respect de la sécurité.

Neuf chercheurs ont participé au démarrage de l’entreprise en 2016. Deux ans plus tard, un des deux principaux fondateurs, Elon Musk, décide de déposer sa démission pour cause de conflit d’intérêt vis-à-vis de Tesla qui n’est autre que son lieu de travail. Cela dit, il reste toujours donateur.

Par ailleurs, le vendredi 17 novembre 2023 soir, le conseil d’administration d’OpenAI a renvoyé le PDG et cofondateur de l’entreprise, Sam Altman. Ce même conseil a nommé au poste de PDG Emmet Shear, qui a cofondé la société Twitch, la société de stars de l’IA. Plusieurs chercheurs ont ainsi quitté la société depuis que Sam Altman a été limogé, en particulier Greg Brockman. Ce dernier présidait l’entreprise et le conseil d’administration

La personnes clés à OpenAI est donc actuellement Sam Altman le PDG, Ilya Sutskever le directeur de recherche. La force du groupe OpenAI repose sur son capital humain. En effet, le groupe dispose dans ses rangs d’excellents chercheurs.

Petite histoire

En 2019, Open AI devient une entreprise à but lucratif, alors qu’elle était auparavant une organisation non lucrative. La société alloue des fonds propres à ses employés et conclut un partenariat avec Microsoft Corporation.

Au mois de juin 2020, la société OpenAI présente GPT-3, à savoir un modèle de langage qui a été formé à partir de trillions de mots issus d’Internet. Ce modèle permet de répondre à des questions portant sur le langage naturel. En outre, il gère la traduction et produit systématiquement des textes dits « improvisés ».

Auteur de chatGPT

OpenAI a développé ChatGPT et l’a lancé le 30 novembre 2022. ChatGPT est un outil de traitement du langage naturel basé sur la technologie de l’IA. Il vous permet d’avoir des conversations de type humain et bien plus encore avec le chatbot. Le modèle linguistique peut vous aider dans des tâches telles que la rédaction de courriels, d’essais et de codes.

OpenAI a présenté en 2021 Dall.E, puis un an plus tard Dall.E-2, un algorithme générant des images réalistes et précises à une résolution quatre fois supérieure. La société a également créé Whisper, un système de reconnaissance automatique de la parole.

Quels sont les objectifs de l’entreprise ?

La vocation principale d’OpenAI consiste à travailler dans le domaine de l’intelligence artificielle. D’ailleurs, le suffixe « AI » indique Artificial Intelligence. Les fondateurs ainsi que les collaborateurs ont considéré que les intelligences artificielles comportaient des risques. En effet, une trop grande utilisation des IA fait que des anomalies peuvent survenir.

L’IA a donc pour objectif principal d’atténuer ces problèmes. Pour les fondateurs, leur idéal est la création d’une intelligence artificielle avec une plus grande sécurité et qui puisse être plus bénéfique à l’être humain. Pour y parvenir, l’entreprise s’ouvre à toute collaboration, de n’importe quelle organisation ou individu. 

Focus sur les accomplissements d’OpenAI

Dans le domaine de l’intelligence artificielle, OpenAI ne tarde pas à mettre en place des programmes. En effet, dès 2016, une version encore bêta d’OpenAI Gym a été mise à disposition du grand public. Cette dernière témoigne d’une base de recherche axée sur l’apprentissage. En 2020, OpenAI a annoncé un nouveau projet : GTP-3.

Ce dernier consiste à répondre à des questions dans un langage humain plus naturel. Celui-ci se compose de nombreux mots tirés d’Internet. De plus, il peut également traduire des langues puisqu’une API lui est associée. Rappelons que la force de GTP-3 réside dans sa capacité à produire des textes cohérents dans plusieurs langues.

Il faut noter que si OpenAI était à l’origine une entité à but non-lucratif, elle est désormais une entité à but lucratif plafonnée. On remarque même une association Microsoft – OpenAI.

Les produits OpenAI

OpenAI n’a jamais cessé d’innover en vue d’un développement optimal. Ses produits sont divers, et se concentrent surtout sur l’apprentissage par renforcement.

Gym

Gym est un site de documentation conçu pour offrir à l’utilisateur une interface simple. En effet, il offre une référence d’intelligence générale facile à configurer avec une grande variété d’environnements. Il vise d’ailleurs à standardiser la définition des environnements dans les publications de recherche en IA. Ces recherches seront ainsi plus faciles à reproduire. Gym ressemble à une version plus grande d’ImageNet, le défi de reconnaissance visuelle à grande échelle.

Depuis juin 2017, il ne peut être utilisé qu’avec Python, mais en septembre 2017, le site n’a pas été maintenu et le travail actif s’est plutôt concentré sur sa page GitHub.

RoboSumo

« RoboSumo » consiste à apprendre aux robots humanoïdes virtuels « metalearning«  à se déplacer en poussant l’agent adverse hors du ring. Avec ce processus d’apprentissage, les agents apprennent à s’adapter aux conditions changeantes. Lors d’un déplacement vers un environnement virtuel plus violent par exemple, l’agent se prépare à rester debout. On considère qu’il avait appris à s’équilibrer de manière généralisée.

Selon Igor Mordatch d’OpenAI, la concurrence entre les agents peut créer une «course aux armements» du renseignement. Ainsi même hors compétition, la capacité de l’agent à fonctionner pourrait augmenter.

Jeu de débat

Debate Game a été lancé en 2018. Son objet est en fait de rechercher une approche pouvant aider à auditer les décisions d’IA et à développer une IA explicable. Dans ce jeu de débat, les machines sont initiées à débattre des problèmes de jouets devant un juge humain.

Dactyle

Se servant de l’apprentissage automatique, Dactyle forme un robot Shadow Hand à partir de zéro. Cependant, il use du même code d’algorithme qu’OpenAI Five. La main du robot est entièrement entraînée dans une simulation physiquement inexacte.

GPT

La pré-formation générative ou Generative Pre-trained Transformer (GPT) témoigne de ses capacités à acquérir des connaissances du monde et à traiter les dépendances à long terme. Viennent ensuite ses successeurs GPT-2 et GPT-3, des modèles de langage de transformateur non supervisé. Les GPT sont comme des apprenants à usage général.

Musique

MuseNet est un réseau neuronal profond. Il peut générer des chansons avec dix instruments différents dans quinze styles différents.

Il utilise la même technologie non supervisée à usage général que GPT-2, un modèle de transformateur à grande échelle formé pour prédire le jeton suivant dans une séquence, qu’il soit audio ou texte. Le modèle est formé sur les données des fichiers MIDI et peut générer des échantillons dans un style choisi en commençant par une invite. 

API

API consiste notamment à « accéder aux nouveaux modèles d’IA. » Il peut être appelé pour « toute tâche d’IA en anglais »

DALL-E et CLIP

DALL-E est un modèle Transformer qui crée des images à partir de descriptions textuelles. Au contraire, CLIP crée une description pour une image donnée.

Microscope

OpenAI Microscope a été créé pour analyser facilement des caractéristiques qui se forment à l’intérieur des réseaux de neurones.

Codex

OpenAI Codex est un descendant de GPT-3. Il est considéré comme l’IA alimentant le code autocomplétion outil GitHub Copilot.

Les robots de jeux vidéo et autres benchmarks

OpenAI Five

OpenAI Five ou cinq robots capables de jouer contre des êtres humains aux jeux vidéo. Cette équipe particulière de joueurs est essentiellement guidée par des algorithmes d’essais et d’erreurs. Elle joue sur Dota 2 : le célèbre jeu vidéo de combat à cinq contre cinq.

Les premiers pas d’OpenAI Five

C’est durant The international 2017 – le premier tournoi du championnat annuel du jeu – qu’un joueur professionnel s’est essuyé une première défaite contre un robot. Dendi, le joueur en question avait combattu en direct contre un bot et avait perdu. Greg Brockman, le CTO, expliquait la situation : ce bot victorieux s’entrainait contre lui-même depuis deux semaines. Il apprenait à jouer grâce à un mécanisme d’apprentissage par renforcement. Lorsqu’il réussissait à atteindre un ou plusieurs objectifs dans le jeu, ce robot était récompensé. Un entrainement intensif avait eu lieu depuis plusieurs mois pour ces joueurs particuliers. Le logiciel d’apprentissage visait l’avancée dans la programmation de logiciels compétents pour résoudre des tâches complexes.

OpenAI Five entre défaites et exploits

Un an plus tard, les bots pouvaient déjà s’unir en équipe de cinq pour jouer contre des amateurs et des semi-professionnels. OpenAI Five a pu participer à The international 2018 : deux matchs contre des joueurs professionnels cependant ils sont sortis perdants.

Mais en Avril 2019 à San Francisco, ils avaient battu OG, les champions du monde de l’époque à 2 contre 0. Vers la fin du mois, les bots continuaient à jouer durant une compétition de jeu en ligne de quatre jours. Leur victoire s’élevait à 99,4 % sur un total de 42 179 jeux joués.

GYM Rétro

L’apprentissage par renforcement sur plateformes est aujourd’hui un domaine de recherche très prisé. Gym Rétro en est une. Généralement, elle est utilisée pour mener des recherches sur les algorithmes RL et pour en étudier la généralisation. Bien avant, les recherches en RL se basaient sur l’optimisation des agents dans la résolution de tâches uniques. Gym Rétro permet par la même manière de faire la généralisation entre des jeux mais en se différenciant sur les apparences.

Les projets développés par OpenAI ?

L’un des principaux projets d’OpenAI est DALL-E, un autre modèle d’IA. DALL-E constitue un modèle génératif capable de générer des images à partir de descriptions textuelles. Il repose sur le modèle GPT-3, l’un des modèles de langage les plus avancés développés par OpenAI.

DALL-E utilise une architecture basée sur des transformateurs, ce qui lui permet de traiter de grandes quantités de données et de générer des images de haute qualité. Il a été entraîné sur un ensemble de données d’images et de descriptions textuelles, ce qui lui permet de comprendre les relations entre les deux.

OpenAI Five est également un projet développé par l’OpenAI. Ce projet a été conçu pour jouer au jeu de la même manière que les joueurs humains. Il utilise une combinaison de techniques de deep learning et de l’apprentissage par renforcement.

Cette caractéristique permet au modèle d’apprendre les éléments stratégiques du jeu, ainsi que les compétences tactiques nécessaires pour réussir. Le modèle a été capable de vaincre des joueurs professionnels lors de matchs d’exhibition.

OpenAI dévoile ChatGPT Enterprise

La société d’IA OpenAI a lancé ChatGPT Enterprise, un service de chatbot d’IA générative conçu pour répondre aux attentes des sociétés. La nouvelle version promet une confidentialité et une sécurité de niveau entreprise, ainsi qu’un accès illimité au grand modèle linguistique (LLM) GPT-4. Elle propose également des fenêtres pop-up plus longues pour gérer les entrées plus longues, des capacités d’analyse de données avancées et des options de personnalisation.

ChatGPT Enterprise supprime les limites d’utilisation et est jusqu’à deux fois plus rapide. Une fenêtre pop-up de 32k tokens permet aux utilisateurs de traiter des entrées ou des fichiers quatre fois plus longtemps. L’accès illimité à l’analyse avancée des données, anciennement connue sous le nom de Code Interpreter, est également inclus. L’analyse avancée des données permet aux équipes techniques et non techniques d’analyser des informations en quelques secondes. Les scénarios vont de l’analyse des données de marché par des chercheurs en finance au débogage d’un script ETL par des spécialistes des données.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *