vpn définition

VPN définition : qu’est-ce qu’un Virtual Private Network ?

Un VPN ou Virtual Private Network permet de renforcer la sécurité et la confidentialité de la navigation sur le web. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur ces services : définition, fonctionnement, avantages…

Un VPN ou Virtual Private Network (réseau virtuel privé) est un service permettant de naviguer sur le web de façon confidentielle et sécurisée en faisant passer la connexion internet par un serveur et en dissimulant les actions effectuées sur la toile.

Quels sont les meilleurs VPN ?

Plusieurs fournisseurs de services VPN sont disponibles en ligne et chaque solution propose des fonctionnalités qui leurs sont propres. Le choix du meilleur VPN dépend généralement des besoins de chaque utilisateur, toutefois, il est possible d’établir un classement sur la base des critères les plus pertinents. Découvrez notre comparatif des quatre meilleurs VPN en ce moment.

NordVPN : les meilleurs débits

NordVPN est un fournisseur de services VPN d’origine panaméenne. Depuis sa création en 2012, la société a enregistré une croissance soutenue et son logiciel fait partie des meilleurs VPN actuellement disponibles.

Avec plus de 14 millions d’utilisateurs répartis dans 61 pays du monde, NordVPN exploite l’une des plus grandes infrastructures du marché qui compte pas moins de 5 500 serveurs. 

Le client NordVPN permet de connecter simultanément jusqu’à 6 appareils et offre une couverture multiplateforme (PC et mobile). 

Les protocoles de NordVPN varient généralement en fonction du système d’exploitation utilisé, ainsi :

  • OpenVPN s’applique à Windows, Android, macOS et iOS
  • IKEv2 s’applique à macOS et iOS
  • NordLynx de WireGuard s’applique à Windows, macOS, Android, iOS

En plus des fonctions classiques d’un VPN, NordVPN propose diverses fonctionnalités supplémentaires qui lui sont spécifiques. On pourra citer la connexion en double VPN, la connexion au réseau P2P, l’accès au réseau anonyme TOR ou la mise à disposition d’une adresse IP statique.

Au niveau des performances, les tests de débit réalisés sur une connexion ADSL classique (12 Mb/s en descente et 0,8 Mb/s en montée) sont une parfaite réussite. Aucune perte n’a été enregistrée. Toutefois, le pic des 900 Mb/s en descente pour le cas d’une connexion à très haut débit, a été difficilement atteint. NordVPN a limité les débits à 500 Mb/s dans les deux sens. 

Tarifs

  • Offre 1 mois => 10,16 €
  • Offre 1 an => 50,15 € (4,18 €/mois)
  • Offre 2 ans => 67,15 € (2,80 €/mois)

Les plus

  • Ne conserve pas les données utilisateurs
  • Serveurs spécifiques pour les torrents
  • Riche en fonctionnalités

Les moins

  • Limitation du nombre de connexion simultanée
  • Manque de fonctionnalités au niveau de la carte visuelle des serveurs

ExpressVPN : la référence en fiabilité

ExpressVPN

ExpressVPN est une entreprise située dans les Îles Vierges Britanniques qui propose ses services depuis 11 ans. La société couvre actuellement 94 pays et exploite près de 3 200 serveurs.

ExpressVPN autorise la connexion simultanée de 5 appareils et s’exécute sur les principaux OS d’ordinateurs, de mobiles, de routeurs et de téléviseurs connectés. 

Au niveau de la sécurité, ExpressVPN utilise les protocoles OpenVPN, IKEv2 et L2TP/IPsec. À ces derniers vient s’ajouter un nouveau protocole dénommé Lightway qui garantit une connexion plus rapide et plus sécurisée.

Outre les fonctionnalités classiques, ExpressVPN offre la possibilité de tester les débits et la latence d’un serveur avant de le sélectionner. On retrouve également les fonctions de split tunneling et de kill switch. Toutefois, ExpressVPN n’est pas aussi complet que NordVPN en termes de fonctionnalités supplémentaires.

Les tests réalisés avec une connexion domestique ont montré des ralentissements non significatifs, des pertes négligeables en téléchargement et des pertes faibles lors des liaisons montantes. Pour le cas de la fibre optique, ExpressVPN réduit le débit d’origine de 900 Mb/s à 300 Mb/s.

Tarifs

  • Offre 1 mois => 11,03 €
  • Offre 6 mois => 50,40 € (8,51 €/mois)
  • Offre 12 mois (3 mois offerts) => 85,11 € (5,68 €/mois)

Les plus

  • Respect de la vie privée
  • Vitesses de connexion stables
  • Interface agréable

Les moins

  • Limitation du nombre de connexion simultanée
  • Prix plus cher que la moyenne

Cyberghost : le meilleur rapport qualité/prix

Cyberghost est un fournisseur de services VPN d’origine roumaine qui a vu le jour en 2011. Le réseau de Cyberghost compte actuellement environ 7 000 serveurs distants et couvre pas moins de 90 pays.

Cyberghost autorise la connexion simultanée de 7 appareils et l’outil fonctionne correctement quelle que soit la plateforme utilisée (Windows, macOS, Linux, iOS, Android). Le client peut également être utilisé sur un boîtier connecté ou sur une Smart TV Android.

Au niveau de la sécurité, Cyberghost applique un chiffrement AES-256 sur le trafic entrant et sortant. La solution prend également en charge les protocoles OpenVPN pour les ports TCP et UDP, IKEv2 avec IPSec et, bien entendu, le fameux WireGuard.

Cyberghost dispose de plusieurs fonctionnalités pour ne citer que le split tunneling sur Android, l’option IP dédiée, l’accès aux serveurs P2P ou le blocage publicitaire.

Le lancement de Cyberghost sur une connexion ADSL moyenne (débit de 10 à 12 Mb/s) provoque une réduction du débit de 15 à 20 %. Sur une connexion très haut débit (900 Mb/s), le VPN permet de garder 300 Mb/s de bande passante. Ce qui, il faut l’avouer,  est une performance plus que correcte.

Tarifs

  • Offre 1 mois => 11,99 €
  • Offre 12 mois => 45 € (3,75 €/mois)
  • Offre 2 ans => 76,56 € (3,19 €/mois)
  • Offre 3 ans + 3 mois => 78 € (2 €/mois)

Les plus 

  • Serveurs de streaming et P2P
  • 90 pays couverts
  • Interface simple et riche

Les moins

  • Pas d’audit indépendant depuis 2012
  • Données partagées anonymement par défaut

Surfshark : un nombre illimité d’appareils

surfshark

Créé en 2018, Surfshark fait partie des nouveaux arrivants dans le monde des VPN. Le réseau de Surfshark compte aujourd’hui 3 200 serveurs et la société couvre déjà près de 65 pays.

Surfshark se démarque de ses concurrents par le fait qu’il n’y a pas de limitation sur le nombre d’appareils pouvant se connecter en simultanée. Par ailleurs, l’outil est également disponible en multiplateformes.

Tout comme ses prédécesseurs, Surfshark utilise les protocoles OpenVPN, IKEv2 et WireGuard pour sécuriser la connexion de ses utilisateurs.

Surfshark fait partie des outils avec le plus grand nombre de fonctionnalités. En plus des fonctions classiques d’un VPN, Surfshark propose l’option MultiHop, un bloqueur de publicités, l’utilisation d’une IP statique et le recours à un mode masqué pour contourner un firewall.

Les tests effectués à Paris sur une connexion fibrée de 910 Mb/s en téléchargement affichent une baisse du débit à 259 Mb/s. La connexion à un serveur situé aux USA donne un débit descendant de 186 Mb/s. Ce qui est relativement élevé. Cette diminution du débit est encore plus importante (69 Mb/s) lorsque l’option IP statique est sélectionnée. Cependant, en passant par le MultiHop, le seuil des 98 Mb/s est atteint.

Tarifs

  • Offre 1 mois => 10,53 €
  • Offre 6 mois => 31,67 € (5,28 €/mois)
  • Offre 2 ans => 50,88 € (2,12 €/mois)

Les plus 

  • Vitesse de connexion élevée aux USA
  • Pas de limitation du nombre d’appareils

Les moins

  • Pas de carte interactive des serveurs
  • Nombre de pays limité

VPN : comment ça marche ?

L’utilisateur du VPN lance le client logiciel du service, qui se charge de chiffrer les données. Les données sont ensuite transmises au VPN, puis vont du serveur jusqu’à la destination de l’utilisateur à savoir la page web qu’il souhaite visiter. Au lieu de voir les données en provenance de l’ordinateur et de la localisation de l’utilisateur, la page web en question les perçoit en provenance du serveur VPN et de position géographique.

Ceci permet de renforcer la sécurité et la confidentialité de la navigation web. En effet, plus personne ne peut identifier l’utilisateur ou son ordinateur comme source des données. Ainsi, il est donc impossible de savoir ce que fait l’internaute. De plus, les données sont chiffrées.

VPN : à quoi ça sert ?

vpn à quoi sert

Un VPN peut être très utile pour répondre à différents besoins. Ce type de service permet de chiffrer votre activité sur le web, et de dissimuler votre activité aux yeux de quiconque pourrait s’y intéresser.

Ces réseaux privés virtuels permettent par ailleurs de dissimuler votre position géographique réelle. Ainsi, vous pouvez accéder à du contenu bloqué dans votre pays. Ils permettent par ailleurs de renforcer l’anonymat sur le web. Si vous utilisez un hotspot WiFi public, ces services vous permettent de naviguer de façon plus sûre.

Vous l’aurez compris, les VPN offrent de nombreux avantages. Leur seul véritable inconvénient est qu’ils peuvent parfois ralentir la connexion.

Les VPN sont-ils vraiment sécurisés ?

En termes de sécurité, tous les VPN ne se valent pas. Il faut savoir que les différents services n’utilisent pas le même protocole. Or, ce sont les protocoles qui définissent la façon dont les transmissions de données sont prises en charge.

Les protocoles les plus couramment utilisés sont PPTP, L2TP, SSTP, IKEV2, et OpenVPN. La plupart d’entre eux ont été créés par Microsoft. De manière générale, il est préférable d’éviter le PPTP et le L2TP/IPsec. Le premier est trop ancien, et le bruit court que le second est contourné par la NSA pour surveiller les transferts de données.

En revanche, le SSTP et le IKEV2 sont très sécurisés. Le protocole le plus fiable est le OpenVPN, qui combine les avantages des autres tout en se débarrassant de leurs défauts. De plus, il s’agit d’un protocole open source constamment mis à jour par la communauté de développeurs.

VPN gratuit vs payant : quelles sont les différences ?

vpn gratuit vs payant

Fournir un service VPN coûte cher. Très cher. Les fournisseurs doivent maintenir de puissants serveurs, assurer les transferts de données, payer leurs employés, et bien plus encore. De fait, si un service est proposé gratuitement, cela signifie que des compromis sont faits.

Certains fournisseurs de services gratuits se rémunèrent grâce à la publicité, mais d’autres ont recours à des méthodes plus sournoises. Certains VPN gratuits surveillent vos activités ou vont jusqu’à vendre vos données à des tiers.

Ainsi, mieux vaut opter pour une solution payante sans pour autant se ruiner. Certains services facturés 3 à 5 dollars par mois sont excellents. De plus, un grand nombre d’entre eux proposent d’importantes remises en cas d’abonnement sur une durée d’un à deux ans.

Les bonnes raisons d’installer un VPN sur son ordinateur ou mobile

Ainsi, comme indiqué ci-dessus, le VPN nous rend bien des services. En résumé, il nous permet de rester anonyme dans nos activités en ligne tout en protégeant notre identité. Dans des cas extrêmes, le cryptage de données lors d’une connexion à un réseau wi-fi public peut vous exposer à un danger sans même que vous en doutiez. En effet, vos données peuvent tomber entre les mains de personnes mal intentionnées. De ce fait, il n’y a qu’une seule manière d’échapper aux hackers et aux voleurs d’identité : un VPN sûr.

Mais ce n’est pas tout, car le VPN permet aussi d’accéder à des contenus jusqu’à lors inaccessibles de par leur limitations géographiques. Il s’agit de contenus en streaming comme sur Kodi, Netflix US, Netflix Canada ou Royaume-Uni, et bien d’autres encore. Avec le VPN, il est possible d’aller au-delà des restrictions géographiques pour ainsi voir des films ou séries qui sont uniquement disponibles dans certaines pays. C’est aussi un bon moyen pour contourner les censures web imposées par certaines écoles ou universités, voire certains gouvernements, qui bloquent systématiquement l’accès à certains sites. Et au cas où votre pays est assujetti à certaines restrictions géographiques, un bon VPN peut masquer votre adresse IP, vous faire apparaître dans n’importe quel pays en vue de débloquer les contenus que vous voulez voir.

Actuellement, le VPN couvre plus d’une centaine de pays. Pour ainsi dire, l’utilisation d’un VPN n’est pas illégale comme on pourrait le croire. Mais bien sûr, tout dépend de la nature de votre activité car s’il s’agit par exemple d’un téléchargement de contenu soumis à un droit d’auteur et que vous effectuez avec un VPN, le caractère illégal de cette activité est évident. Pour en savoir plus sur les VPN et avoir un comparatif sur les fournisseurs les plus fiables, cliquez la.

Protocoles VPN

La fonction principale d’un protocole VPN ou d’un protocole de tunneling est d’établir un tunnel sécurisé entre votre appareil et le serveur VPN. Lorsqu’un VPN se connecte à un autre serveur, il crée un tunnel pour envoyer des données. Le protocole utilisé pour établir cette connexion détermine comment vos données sont envoyées sur le réseau.

Il existe un grand nombre d’options. Certains protocoles sont plus sûrs tandis que d’autres sont plus rapides. En outre, il existe des protocoles qui conviennent mieux aux appareils mobiles ou aux PC plus anciens. Il y a ceux qui permettent de contourner les pare-feu stricts mais aussi ceux qui sont tout simplement dépassés. Voici les plus courants rencontrés dans la plupart des clients VPN.

Protocoles VPN communs

La plupart des protocoles VPN n’ont pas été développés par les fournisseurs de services VPN. Ils ont simplement mis en œuvre la technologie dans leurs applications, notamment :

  • IKEv2 : signifie Internet Key Exchange version 2. Il gère principalement les confirmations de demande et de réponse.
  • OpenVPN : Il s’agit d’un protocole open source basé sur OpenSSL. Il existe en deux types : TCP et UDP.
  • L2TP/IPSec : le protocole L2TP ne fournit aucun cryptage. Son rôle consiste à confirmer les demandes et les réponses.
  • WireGuard : Il utilise moins de lignes de code, ce qui le rend plus facile à auditer, et exploite au maximum la puissance de traitement de votre appareil.
  • SSTP : créé par Microsoft, ce protocole n’est pas exclusif à Windows et fournit un haut niveau de cryptage.
  • PPTP : développé à la fin des années 90 et le premier à être largement disponible.

Protocoles VPN propriétaires

Certains fournisseurs de services VPN ont développé leurs propres protocoles de tunneling. Il s’agit de protocoles exclusifs que vous ne trouverez que dans les suites de fournisseurs de services VPN spécifiques.

  • Catapult Hydra : ce protocole permet au service d’atteindre des vitesses de connexion bien meilleures qu’en utilisant des protocoles de tunneling standard.
  • NordLynx : il s’agit d’une version modifiée de WireGuard, qui résout les problèmes de sécurité potentiels tout en gardant les performances intactes.
  • Lightway : il utilise une implémentation open source de Transport Layer Security (TLS), wolfSSL

Les inconvénients possibles d’un VPN

VPN

Un VPN peut sembler être la solution parfaite à de nombreux problèmes de confidentialité en ligne. Cependant, il existe quelques inconvénients possibles de ce réseau privé.

Un VPN peut réduire la vitesse de connexion

Étant donné qu’un VPN redirige et crypte la connexion Internet via son serveur, le débit de celui-ci peut légèrement diminuer. Cela risque d’affecter les activités qui nécessitent beaucoup de bande passante ou une connexion plus rapide. Pour cette raison, il est important de tester la vitesse du VPN avant d’essayer un nouveau fournisseur.

Un VPN n’est pas légal dans tous les pays

Certes, l’utilisation d’un VPN est légale dans la plupart des pays. Cependant, certains gouvernements veulent avoir un contrôle total sur ce que leurs citoyens peuvent voir sur Internet. Comme un VPN sert à contourner la censure gouvernementale, il devient illégal dans certains pays.

En Chine, par exemple, seuls les VPN approuvés par le gouvernement peuvent être utilisés, tandis qu’en Corée du Nord, leur utilisation est totalement interdite.

Difficulté pour les consommateurs de vérifier la qualité du cryptage

Il peut être difficile de vérifier si les fournisseurs de VPN tiennent réellement leurs promesses. L’utilisateur ne se rend vraiment pas compte qu’ils ne tiennent leurs promesses que lorsque la situation se détériore. En outre, la cryptographie n’est pas bien connue de la plupart des utilisateurs de PC. Cela signifie qu’ils ne savent pas comment fonctionne le cryptage VPN. Par conséquent, ils ne peuvent pas non plus savoir si le service fourni est vraiment très sécurisé.

Les paramètres à prendre en compte en achetant un VPN

de remboursement et service client

Il faut toujours chercher un VPN qui offre une garantie de remboursement. Ainsi, la garantie permet de tester le VPN et de voir s’il répond à un besoin. En outre, un fournisseur VPN qui offre un service client 24h/24 et 7j/7 est une entreprise sérieuse. Pour une plus grande tranquillité d’esprit, il est rassurant de savoir que les internautes peuvent s’adresser à un interlocuteur dès qu’ils ont une question.

Des protocoles de cryptage solides

Un VPN sécurisé préservera la confidentialité des habitudes de navigation et protégera les utilisateurs des réseaux Wi-Fi publics. Avec le nombre croissant de pirates Internet, disposer d’un VPN est essentiel pour empêcher les criminels d’accéder aux informations sensibles vous concernant.

La cybercriminalité n’épargne personne, donc avoir un protocole VPN robuste permet de sécuriser le trafic Internet en toute sécurité.

Vitesse de la bande passante et des performances

La principale préoccupation avec un VPN est de préserver la confidentialité et la sécurité en ligne. Cependant, il ne faut pas faire de compromis sur la vitesse. Le streaming rapide constitue une priorité pour ceux qui recherchent un nouveau VPN. Alors la bande passante illimitée devrait être une priorité, car elle libère des limites de vitesse des FAI.

Fonction Kill Switch

Un commutateur d’arrêt aide à préserver la confidentialité en ligne à tout moment, même lorsque le Wi-Fi tombe en panne et se reconnecte. En avoir un, c’est comme un bouton de sécurité. Il désactivera automatiquement la connexion Internet si le VPN ne fonctionne pas.

1 commentaire

  1. Il y a quand même un méga détail que tous les sites passent sous silence.

    L’information n’est plus cryptée lorsqu’elle quitte le serveur VPN. Donc, le fournisseur VPN le voit en clair (il faut faire confiance, c’est en fait pratiquement impossible à vérifier), le FAI du fournisseur VPN le voit en clair et le FAI de la page Web que vous contactez le voit en clair.

    En plus votre FAI, il ne voit peut-être pas en clair votre trafic, mais il a tellement d’autres informations quant à vos connexions que n’importe qui se donnerait la peine de faire des recoupements vous retrouveront.

    Beaucoup de fausses promesses avec les VPN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest