Accueil > Intelligence artificielle > Boris Johnson investit 250 millions £ dans l’IA du NHS britannique
nhs ia boris johnson

Boris Johnson investit 250 millions £ dans l’IA du NHS britannique

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, annonce un investissement de 250 millions de livres sterling pour permettre au NHS (National Health System) de tirer profit de l’intelligence artificielle.

Au Royaume-Uni, l’intelligence artificielle est déjà utilisée par certains hôpitaux pour prédire les chances de survie à un cancer ou réduire le nombre de rendez-vous manqués. Cependant, il ne s’agit que d’un début.

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, annonce un investissement massif de 250 millions de livres sterling pour permettre au NHS d’exploiter tout le potentiel de l’IA.

Selon ses dires, cet argent va permettre au NHS de devenir un leader mondial dans le domaine de l’intelligence artificielle. Cette technologie pourrait notamment permettre de développer des soins personnalisés et de réduire les temps d’attente chez le médecin ou à l’hôpital.

Boris Johnson veut faire du NHS un leader mondial de l’IA

En outre, un laboratoire national d’intelligence artificielle va permettre d’améliorer la détection des maladies en prédisant qui risque de les attraper. L’IA permettra aussi d’automatiser les tâches administratives afin d’accorder plus de temps aux professionnels pour s’occuper des patients.

De son côté, le directeur de NHS England, Simon Stevens, considère cet investissement comme ” un pas en avant dans la bonne direction “. Il estime que l’IA permettra notamment de personnaliser les soins pour le cancer, les troubles oculaires et bien d’autres maladies. De plus, elle permettra de tirer profit des nombreuses données collectées par le NHS.

Même si cet investissement est considéré comme bienvenu par le secteur de la santé, certains se méfient. Ainsi, Adam Steventon, directeur de l’analyse de données au sein du thinktank Health Foundation, il sera nécessaire de procéder à une ” évaluation robuste ” de chaque technologie afin de s’assurer qu’elle réponde bel et bien aux besoins des patients. Dans le cas contraire, l’IA pourrait s’avérer plus néfaste que bienfaisante. En outre, il s’inquiète de savoir ” d’où vient cet argent et si le budget du NHS sera réduit ailleurs “…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend