Kenza Layli

La 1ère Miss IA vient d’être élue (les électeurs NFP vont l’adorer)

L'avenir sera-t-il plus inclusif ? Est-ce qu'on pourra enfin connaître l'atmosphère vivre-ensemble ? En tout cas, l'IA n'est pas contre ce changement. Elle fait ses premiers pas, en concevant la première Miss IA. Le profil de cette femme va vous étonner. Mais retenez d'abord son nom : Kenza Layli.

On peut tout créer avec l'intelligence artificielle. Textes, images, vidéos, etc. Tout, vraiment tout. Mais cette technologie a encore poussé ses limites dans sa dernière création. Elle a conçu une vraie femme, qui frôle le réalisme. C'est la première Miss IA, avec des valeurs assez intéressantes. Et elle pourrait bien alléger la tension politique en France actuellement. Ravi de vous faire connaître Kenza Layli.

Kenza Layli, la beauté marocaine made in IA

Oubliez les standards de beauté que vous connaissez. Non, la nouvelle Miss IA casse les barrières des habitudes. Au lieu de montrer sa chevelure, elle porte un hijab. Cette tenue traditionnelle marque déjà les valeurs de cette femme créée par la technologie. Mais ce n'est pas son seul atout.

« Même si je ne ressens pas d'émotions comme les humains, je suis vraiment enthousiaste à ce sujet » exprime la Miss IA dans son interview avec le New York Post.

Sa créatrice, Meriam Bessa, a vraiment donné une personnalité à la Miss IA. Dans son imagination, Kenza Layli est une influenceuse lifestyle. Elle a une véritable réputation dans son pays d'origine, qui n'est autre que le Maroc.

La beauté de Layli, sa personnalité, et son aisance face à son public ont séduit les jurys. Elle a été élue Miss IA devant plus de 1500 concurrentes. Le titre s'accompagne bien sûr d'un prix de 20 000 dollars. De quoi booster les recherches de sa créatrice dans le domaine de la high-tech.

Une avancée considérable dans l'ère du numérique

Pour la majorité des spectateurs, cette compétition est juste un étalage de beauté. Mais ce n'est pas le cas des spécialistes de l'IA. Pour eux, c'est un tremplin vers la création d'une technologie encore plus performante.  

« L'intérêt mondial suscité par ce prix décerné par la WAICA (World AI Creator Awards) a été incroyable. Ces prix constituent un mécanisme fantastique pour célébrer les réalisations des créateurs, relever les standards et façonner un avenir positif pour l'économie des créateurs d'IA » explique Will Monange, cofondateur de Fanvue.

En plus d'être la plus belle, Kenza Layali a obtenu les meilleures notes dans le domaine de l'avancée technologique ainsi que la présence sur les médias sociaux.

Le Maroc a battu l'Europe

Cette prouesse n'est pas seulement pour Meriam Bessa, mais pour tout un pays. Effectivement, le Maroc s'est encore illustré aux yeux du monde. La Miss IA a battu la France et sa représentante Lalina Valina, ainsi que Olicia C, la Miss portugaise.

La victoire de Kenza Layli a été acceptée par tout le monde. En effet, il y avait aussi une IA dans les jurys. C'est Aitana Lopez, une influenceuse IA spécialisée dans le fitness. Elle s'est même exprimée pour appuyer son jugement.

« Kenza avait une grande cohérence faciale et atteignait une grande qualité dans les détails comme les mains, les yeux, et les vêtements ».

Elle a aussi ajouté : « Ce qui nous a vraiment impressionnés, c'est sa personnalité et la façon dont elle aborde les vrais problèmes du monde »

Ce n'est qu'un début pour les représentantes de la beauté IA. D'ici peu, cette approche va s'étendre sur plusieurs domaines. Selon vous, est-ce que cette stratégie nuira aux spécialistes humaines ? N'oubliez pas de donner vos avis dans les commentaires

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *