openai stargate

OpenAI Stargate, le superordinateur qui va propulser l’IA vers les étoiles : tout savoir

et préparent un projet top secret portant le nom de code Stargate : un superordinateur, ou plutôt in Data Center couvrant toute une région , uniquement dédié à l'entraînement d'une IA surpuissante pour un coût total de plus de 100 milliards de dollars. Découvrez tout ce qu'il faut savoir !

Inventée en 1994 par Roland Emmerich, la Stargate a fait rêver plusieurs générations en nous laissant imaginer pouvoir voyager d'un monde à l'autre en plongeant dans un vortex. Et si la véritable porte des étoiles, c'était l'intelligence artificielle ?

C'est ce que semblent penser et , si l'on se fie aux rumeurs sur un superordinateur développé secrètement par OpenAI et Microsoft.

Pas juste un supercomputer, mais une région Cloud entière

Son nom de code est « Stargate », et il permettra de répondre aux besoins gargantuesques de l'IA en puissance de calcul. Notons qu'il ne s'agit pas d'un supercomputer à proprement parler, mais plutôt d'un Data Center.

En réalité, il pourrait même s'agir de multiples Data Centers couvrant à eux seuls toute une région cloud avec 1 million de serveurs XPU. Et toute cette puissance serait combinée pour former un seul et même système, uniquement pour nourrir une IA…

Autant dire qu'il s'agira certainement de l'intelligence artificielle la plus avancée jamais créée. Si une AGI (IA générale consciente et supérieure à l'humain) voit le jour, ça sera probablement celle-ci.

L'intelligence artificielle, un monstre affamé de puissance

Ce projet peut sembler démesuré, mais correspond bel et bien à l'objectif de 1 million de endpoints interconnectés fixés par l'Ultra Ethernet Consortium pour les futurs réseaux Ethernet. Rappelons que Microsoft est l'un des fondateurs de cette alliance.

Ce n'est pas la première fois que des informations fuitent sur les projets d'OpenAI. Selon d'autres rumeurs, OpenAI prépare aussi ses propres puces pour l'entraînement de l'IA souhaiterait investir la somme pharaonique de 7 billions de dollars dans la fabrication.

La principale limite actuelle de l'IA est son coût, et c'est la raison pour laquelle Microsoft, Web Services, Google et créent aussi leurs propres CPU et XPU.

De plus, le nombre de paramètres va continuer à augmenter et les données vont évoluer du texte vers d'autres formats. Les LLM vont donc devenir 100 fois, voire 1000 fois plus larges au cours des prochaines années…

Un coût de plus de 100 milliards de dollars

https://twitter.com/heyBarsee/status/1773812096846766417?s=20

Selon les différentes sources, Stargate est en fait la cinquième phase d'un projet qui va coûter au total entre 100 milliards et 115 milliards de dollars.

Il devrait être achevé en 2028, et commencer à fonctionner à partir de 2030. La construction par Microsoft aurait entamé sa troisième phase.

On ignore toutefois si ces nombres concernent le Data Center, les machines à l'intérieur, ou encore le coût de l'énergie.

D'ailleurs, ce gigantesque Data Center qui s'étendra sur des centaines d'hectares utilisera jusqu'à 5 gigawatts d'électricité à lui seul selon trois personnes proches du dossier interrogées par The Information.

Afin d'alimenter la bête, Microsoft et OpenAI envisagent d'utiliser des sources d'électricité alternatives comme l'énergie nucléaire… comme l'a souligné mon collègue Oliva dans son article, tout cela va peut-être un peu trop loin.

Quels composants sous le capot des serveurs ?

Il n'y a également aucune information sur la technologie du système Stargate, mais on peut se douter qu'il ne s'agira pas de GPU . Le but ici est de s'affranchir du géant des GPU, qui règne en maître sur le marché.

C'est plus probable que les serveurs soient équipés de processeurs Cobalt Arm et de XPUs Microsoft Maia, avec des centaines de milliers voire un million de XPU sur une seule machine.

On peut aussi penser que Microsoft a acheté le fabricant de DPU Fungible, afin de créer un réseau Ethernet scalable. Le fondateur de Fungible et Juniper Networks, Pradeep Sindhu, pourrait quant à lui être chargé de créer un commutateur Ethernet ASIC.

Le but ? Permettre à Microsoft de contrôler l'intégralité du stack hardware. Quel que soit le type de réseau Ethernet utilisé, il semble clair que l'objectif est d'atteindre 1 million de endpoints.

Plutôt que de créer un XPU aussi puissant que le futur GPU Nvidia X100/X200, Microsoft et OpenAI vont probablement tenter de scaler massivement de réseaux de composants moins coûteux pour abaisser autant que possible le prix total de l'entraînement et de l'inférence de l'IA.

D'où va provenir tout cet argent ?

Jusqu'à présent, Microsoft a annoncé 10 milliards de dollars de dépenses dans les Data Centers en 2024 et 2025. La somme de 100 milliards de dollars peut donc paraître surprenante.

Au cours de la dernière décennie, la firme a gardé au moins 100 milliards de dollars en cash et a atteint 144 milliards de dollars en septembre 2023. À la fin de la même année, sa réserve était retombée à 81 milliards de dollars.

Le géant américain n'a donc pas actuellement les fonds pour financer Stargate en une seule fois. Toutefois, ses divisions logiciel et cloud ont généré 82,5 milliards de dollars de revenus nets pour 227,6 milliards de dollars de ventes au cours des douze derniers mois.

Sur les six prochaines années, si ces deux divisions poursuivaient sur leur lancée, Microsoft engrangerait 1,37 billion de dollars de revenus et aurait environ 500 milliards de dollars en revenus nets. La firme pourrait donc non seulement financer Stargate, mais aussi acheter OpenAI…

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

1 commentaire

  1. Tout ça c’est bien, c’est impressionnant.
    Mais dans quel but ?
    Quelle est la finalité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *