Quand Microsoft et OpenAI rêvent trop gros pour l’IA

Selon des informations de presse, envisagerait de créer un supercalculateur massif pour l'intelligence artificielle en partenariat avec , dans le cadre d'un projet baptisé « Stargate ». Les chiffres évoqués donnent le vertige : un budget astronomique de 100 milliards de dollars serait alloué à ce projet pharaonique.

Mais à quoi servirait une telle somme faramineuse ? Principalement à acquérir des millions d'accélérateurs IA, ces puces spécialisées indispensables pour entraîner les modèles d'apprentissage machine les plus avancés. Le but : atteindre une puissance de calcul stratosphérique, encore inégalée à ce jour dans le domaine de l'IA.

Un appétit énergétique gargantuesque

Toutefois, concentrer autant de ressources de calcul intensif sous un même toit pose un défi énergétique colossal. Les estimations les plus folles évoquent une consommation électrique de 5 gigawatts pour faire tourner l'ensemble une fois Stargate déployé, soit l'équivalent de la production de plusieurs centrales nucléaires !

Un gouffre énergétique que Microsoft ainsi qu'OpenAI devront résoudre, notamment en trouvant suffisamment de sources d'énergie renouvelables et décarbonées pour respecter leurs engagements environnementaux. Les deux partenaires ont encore un peu de temps devant eux pour relever ce défi. Le lancement de ce supercalculateur n'est pas prévu avant 2026.

Dominer à tout prix

Derrière ces chiffres démentiels se cache la course effrénée que se livrent les mastodontes de la tech pour le contrôle de l'IA générative. Bien que certains doutent de la faisabilité d'un tel projet, son annonce suggère que rien ni personne ne pourra arrêter l'appétit croissant de l'industrie pour toujours plus de puissance de calcul dédiée à l'intelligence artificielle, quitte à repousser les limites de ce qui était jusqu'alors considéré comme possible.

L'IA générative concentre aujourd'hui d'immenses enjeux commerciaux, scientifiques et géopolitiques qui poussent les géants de la tech à tout miser sur sa maîtrise. Qu'elle soit ou non la clé pour parvenir à l'intelligence artificielle générale, objectif ultime de nombreux chercheurs dans le domaine, il ne fait aucun doute que les progrès réalisés dans les modèles génératifs sont vus comme un tremplin essentiel.
C'est pourquoi les investissements massifs dans ce secteur sont stratégiques pour les leaders technologiques, déterminés à rester aux avant-postes de ces avancées qui promettent de révolutionner de nombreux secteurs d'activité.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *