Shield AI acquiert une société dont l’IA est sorti vainqueur d’un combat aérien simulé

La simulation de combat aérien opposant un pilote de chasse professionnel à un système d’intelligence artificielle a été conclue par la victoire de ce dernier. Cela a accru l’intérêt de l’entreprise de défense Shield pour la société conceptrice de ce système.

Focus sur les activités de Shield AI et de Heron Systems

Heron Systems n’est autre qu’un petit groupe de scientifiques dont le siège est à Beltway aux Etats-Unis. Son activité consiste à déployer « une IA multi-agents d’apprentissage par renforcement pour les applications de défense ». Quant à Shield, elle est connue dans le domaine de l’IA « pour la manœuvre ». Celle-ci propose, à ce titre, différents outils IA tels que des robots ou des drones. Le but de ces inventions est d’optimiser la sécurité des troupes. L’acquisition de Heron Systems permettra à cette startup d’élargir ses activités jusqu’aux cockpits des avions militaires.

Shield AI saisit une opportunité exceptionnelle

Selon Ryan Tseng, PDG et cofondateur de Shield AI, « les sociétés d’IA vraiment spéciales constituent des actifs incroyablement rares sur le marché de la défense ». Toujours d’après ce haut responsable, Heron aurait entrepris le pilote IA le plus avancé à ce jour, et que cet outil profiterait aux avions de chasse américains. D’ailleurs, dans son communiqué, Tseng ne se prononcera pas sur le montant déboursé à Heron. L’on sait néanmoins que l’entreprise fonctionnera telle une filiale de Shield.

Un choix évident du côté de l’entreprise Heron Systems

Le directeur général de Heron Systems, Brett Darcey se prononce à son tour. En effet, grâce à Shield AI, l’équipe pourra assister à l’intégration du pilote d’IA sur un UAS et un chasseur dernier cri. Cela représente une grande fierté pour Heron. En effet, Shield AI est la seule entité à posséder un pilote d’IA opérationnel capable d’être fonctionnel en périphérie, et ce, sans avoir besoin d’un GPS. Cela a été illustré à travers les opérations de combat.

On notera que c’est durant l’épreuve dans AlphaDogfights de la Defense Advanced Research Project Agency que l’IA de Heron a émergé du lot. Le tournoi opposait un pilote de F-16 formé et endurci à des systèmes d’IA conçus par des entreprises. L’IA de Heron s’en est sortie vainqueur avec un score de 5 – 0. Certes, ces conclusions sont impressionnantes. Toutefois, pour certains, il s’agit juste d’une simulation, voire une démonstration de techniques « qui ne se traduiront pas nécessairement par des applications réelles ».

Sources & crédits Source : fedscoop - Crédit :

Pin It on Pinterest