theresa may big data cancer

Theresa May veut combattre le cancer grâce à l’IA et au Big Data

Theresa May, la Première ministre du Royaume-Uni, veut utiliser l’intelligence artificielle et le Big Data pour combattre plus efficacement le cancer. L’objectif du gouvernement est de parvenir à diagnostiquer le cancer de façon précoce pour pouvoir le soigner.

En 2016, 166135 personnes sont décédées d’un cancer au Royaume-Uni selon Cancer Research U.K. Comme partout dans le monde, le cancer est un véritable fléau, et la Première ministre Theresa May compte utiliser l’intelligence artificielle et le Big Data pour lutter contre ce fléau.

Dans un discours prononcé le 21 mai 2018 dans la ville de Macclesfield, Theresa May a décrit la façon dont les diagnostics trop tardifs sont l‘une des principales causes « de décès évitables ». En effet, si ces maladies sont diagnostiquées à temps, elles peuvent être soignées.

Achetez des leads sur la marketplace I.T

Pour remédier à ce problème, Theresa May envisage de combiner l’intelligence artificielle à l’analyse de données nationales et de données telles que les références génétiques et les rapports médicaux. L’objectif serait de parvenir à détecter les personnes atteintes d’un cancer de façon précoce.

Theresa May veut combiner l’IA et l’analyse de données pour diagnostiquer les cancers à temps

theresa may diagnostic cancer big data ia

Ainsi, d’ici 2033, le gouvernement britannique estime que 22000 personnes de moins pourraient mourir d’un cancer chaque année. 50000 personnes par an pourraient se voir diagnostiquer un cancer de la prostate, des ovaires, des poumons ou des intestins à un stade peu avancé.

De plus, Theresa May estime que l’analyse rapide et précise de grandes quantités de données grâce aux nouvelles technologies pourrait ouvrir de nouvelles possibilités pour la recherche médicale et permettre de lutter plus efficacement contre les maladies. En effet, le Big Data peut se révéler révolutionnaire pour la médecine.

Cette initiative a été saluée par Harpal Kumar, le PDG de Cancer Research U.K. Selon lui, les diganostics précoces pourraient transformer la lutte contre le cancer, tout en permettant au système de santé du Royaume-Uni d’économomiser de l’argent. Les technologies modernes comme le Big Data et l’IA ont le potentiel de sauver des centaines de milliers de vies par an, à condition d’être utilisés intelligemment.