Accueil > Solutions Cloud > IBM > IBM dévoile les outils AI OpenScale et Multi-Cloud Manager
ibm ai openscale multicloud manager

IBM dévoile les outils AI OpenScale et Multi-Cloud Manager

IBM lance les outils AI OpenScale et Mutli-Cloud Manager, afin de faciliter l’utilisation de multiples Cloud et de différents frameworks d’intelligence artificielle. Ces nouvelles plateformes seront disponibles pour les utilisateurs d’IBM Cloud et Cloud Private.

Que ce soit dans le domaine du Cloud ou de l’intelligence artificielle, l’utilisation de plusieurs services pose de nombreux défis. Afin d’aider les entreprises à surmonter ces obstacles, IBM lance ses nouvelles plateformes AI OpenScale et Multi-Cloud Manager.

Le Multi-Cloud Manager d’IBM fonctionne sur IBM Cloud Private, et permet de jongler entre des milliers d’applications containairisées Kubernetes dont les volumes de données seront répartis entre de multiples emplacements.

Le tableau de bord du Multi-Cloud Manager permet de voir tous les clusters Kubernetes depuis un panneau de contrôle unique et unifié. Son moteur intégré de conformité et de règles permet d’assurer que ces clusters restent conformes aux standards de sécurité et aux règles fixées par l’entreprise. Enfin, la plateforme délivre des outils de backup pour protéger les données et applications Kubernetes en cas de panne matérielle ou de faille de sécurité.

Cette approche  » open-standard  » de la gestion de données et d’applications sur de multiples Cloud permettra aux entreprises de scaler leurs investissements multi-cloud et d’exploiter pleinement le potentiel du nuage. Le Multi-Cloud Manager sera disponible d’ici la fin du mois d’octobre 2018, et est déjà utilisé par des clients d’IBM comme Bendigo et Adelaide Bank.

IBM AI OpenScale : une plateforme pour faciliter le déploiement de l’IA et lutter contre ses préjugés

ibm openscale ai

La plateforme AI OpenScale peut prendre en charge des modèles d’intelligence artificielle développés sur une grande variété de frameworks open source comme Google TensorFlow, Microsoft AzureML, SparkML, Keras, Seldon et Amazon Web Services SageMaker. Elle facilite également le déploiement de ces modèles sur divers environnements tels que IBM Watson, Seldon, et d’autres plateformes tierces.

En parallèle, AI OpenScale offre aussi une suite d’outil de détection et de mitigation automatique des préjugés pour les IA. Par exemple, un système de logging permet d’enregistrer les prédictions réalisées par un modèle de Machine Learning, le numéro de version du modèle, et l’ensemble de données utilisées pour son entraînement. Si un préjugé est détecté, le système se charge de le mitiger via sa technologie de  » de-biasing  » et fournit des explications pour comprendre l’origine de ces préjugés. En effet, les préjugés sont l’un des grands points faibles de l’IA à l’heure actuelle. IBM cherche à le résoudre, au même titre que Facebook, Microsoft ou Accenture.

AI OpenScale sera disponible plus tard en 2018 pour les utilisateurs de IBM Cloud et IBM Cloud Private. En parallèle, la firme de New York annonce aussi le Neural Network Synthesis Engine, ou NeuNets : un système permettant d’automatiser le développement d’IA pour des tâches d’entreprises et des ensembles de données avec la précision d’un réseau de neurones créé par l’Homme. NeuNetS sera disponible en beta au lancement d’AI OpenScale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend