SpaceX construira une station satellite temporaire au sol aux Fidji après l’éruption volcanique des Tonga

Suite à un volcan, les câbles sous-marins des Tonga ont été déplacés  par une onde de choc ou un glissement de terrain. Ainsi, SpaceX construira une station satellite temporaire aux Fidji.

Le mois dernier, un volcan a malheureusement sectionné les câbles Internet des Tonga. SpaceX est donc dans l’obligation de créer une station terrestre temporaire de satellite aux Fidji.

 

Le volcan a été néfaste pour les Tonga

Apparemment, les câbles sous-marins des Tonga n’étaient plus là où ils devraient être après l’éruption du volcan. En détail, le câble international Tonga posé en 2013 et parcourant 827 km jusqu’aux Fidji et le câble domestique Tonga reliant les îles de Vavaʻu, Lifuka et Tongatapu ont été endommagés par la catastrophe. Les réparations sont notamment en cours et c’est la responsabilité de SpaceX d’ériger une station terrestre temporaire de satellite aux Fidji.

Selon les actualités de FBC News, la société dispose déjà d’un personnel compétent sur l’île pour réaliser l’installation. «Une équipe @SpaceX est maintenant aux Fidji pour établir une station Starlink Gateway pour reconnecter les Tonga au monde. Excellente initiative, @ElonMusk», a tweeté le Premier ministre par intérim Aiyaz Sayed- Khaiyum.

https://youtu.be/92aldUjzULA

Les raisons de la station

D’après les dires de Sayed-Khaiyum, la station terrestre temporaire va reconnecter les Tonga au monde. Elle fournira également une passerelle Internet aux Tonga pendant 6 mois. Par ailleurs, il a aussi avancé l’intérêt de SpaceX pour la fourniture de services Internet aux Fidji.

Le premier ministre a déclaré que SpaceX et Fiji International Telecommunications Pte Limited sont cependant actuellement en négociations commerciales pour co-localiser la station terrienne et se connecter à la passerelle Internet des Fidji.

Le PDG de SpaceX, Elon Musk, a recommandé des services Starlink à l’île après cette catastrophe. Cependant, même si certains services locaux sont opérationnels dans les principales villes et qu’une partie de l’Internet par satellite est disponible, la connectivité dans le pays reste limitée.

Le pas vers les communications par satellite

L’entreprise décide donc de passer aux communications par satellite. Pourtant, la capacité ne suit pas la demande.  « La capacité totale que nous fournissons actuellement est de plus de 250 mégabits par seconde. Cela représente environ un huitième de la quantité de bande passante dont les Tonga ont besoin pour rétablir des communications normales », déclare Sione Veikoso, le PDG de Tonga Communications Corporation. D’après lui, les éléments tels l’Internet mobile, les clients professionnels, les clients fibre, les clients ADSL ont besoin de plus de 2 000 Mbps. Cette quantité est nécessaire pour pouvoir répondre à l’ensemble de la demande de données pour les Tonga.

Les réparations des câbles cassés devaient initialement prendre environ deux semaines, mais cette durée va un peu augmenter. Tonga Cable Ltd a déclaré à Matangi Tonga qu’un ROV (véhicule télécommandé) du navire de réparation de câbles Reliance n’a pas pu localiser la rupture. Cette dernière a probablement été déplacée en raison d’ondes de choc ou de coulées de boue.

Sources & crédits Source : datacenterdynamics - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest