elon musk dangers humanité

IA, religion et dénatalité : Elon Musk révèle les 3 dangers qui menacent l’humanité

Elon Musk vient de révéler les trois principales menaces existentielles qui planent sur l’humanité. Selon lui, les plus grands dangers pour notre espèce sont la chute du taux de natalité, l’extrémisme religieux, et l’intelligence artificielle…

Être l’homme le plus riche du monde implique de nouvelles responsabilités. À la manière d’Iron Man dans l’univers des comics Marvel, Elon Musk se donne pour mission de protéger l’humanité. Dans le cadre d’une interview accordée à Mathias Döpfner, CEO de Axel Springer, le CEO de Tesla vient de révéler trois dangers qui menacent selon lui notre existence en tant qu’espèce.

D’après lui, les trois plus grands risques qui se profilent à l’horizon sont l’extrémisme religieux, la chute du taux de natalité… et une intelligence artificielle devenant maléfique.

Une natalité en baisse jusqu’à l’extinction de l’humanité ?

Au cours de cet entretien, Elon Musk a notamment expliqué avoir passé beaucoup de temps à débattre sur le sujet de la chute du taux de natalité. Selon lui,  » il pourrait s’agir de la plus grande menace pour le futur de la civilisation humaine « .

Alors que la baisse de natalité était déjà inquiétante, la pandémie n’a fait qu’accélérer ce phénomène. Selon un rapport publié en 2021 par le CDC, le taux de naissance aux États-Unis a chuté de 4% entre 2019 et 2020. Il s’agit de la plus forte baisse depuis 50 ans, et du nombre de naissances le plus bas depuis 1979.

Depuis de nombreuses années, Elon Musk s’inquiète de cette chute qui ne fait qu’empirer.  » Je rends mes amis cinglés avec ça « , confie le célèbre businessman.

En revanche, même s’il «  aimerait maintenir la santé pour une plus longue période de temps « , Elon Musk avoue  » ne pas être effrayé par la mort « . À ses yeux, «  elle surviendrait comme un soulagement « . Il espère néanmoins vivre assez longtemps pour voir le projet de son entreprise Space X se réaliser pleinement.

De nombreux milliardaires cherchent à découvrir la fontaine de jouvence et investissent massivement dans la recherche pour la vie éternelle, comme Jeff Bezos d’Amazon ou Peter Thiel de PayPal. Ce n’est pas le cas d’Elon Musk qui ne souhaite pas étendre l’espérance de vie humaine.

À ses yeux,  » nous ne devrions pas essayer de faire vivre les gens pour une très longue période de temps « . Pour cause,  » cela causerait l’asphyxie de la société « .

Afin d’illustrer son propos, Musk fait référence aux politiciens américains nettement plus âgés que la majeure partie de la population. Déjà aujourd’hui, il estime que cet écart d’âge a entraîné une déconnexion entre le gouvernement et les citoyens lambda.

D’après lui,  » la vérité est que la plupart des gens ne changent pas leurs avis. Ils meurent juste. Donc s’ils ne meurent pas, nous serons coincés avec de vieilles idées et la société n’avancera plus « .

Les dangers de l’intelligence artificielle

Les craintes d’Elon Musk autour de l’intelligence artificielle ne sont pas nouvelles. Déjà en 2014, le CEO de Tesla estimait que l’IA pourrait devenir très dangereuse et invitait le secteur de la tech se montrer très prudent.

Il qualifiait à l’époque cette technologie comme la plus grande menace existentielle pour l’humanité, ajoutant que  » nous invoquons le démon avec l’intelligence artificielle « . La même année, il affirmait sur Twitter que l’IA pourrait même être plus dangereuse que les armes nucléaires.

À cette époque, Elon Musk estimait que l’humanité avait 5 à 10 ans devant elle avant que quelque chose de dangereux survienne. Huit ans plus tard, la catastrophe n’est pour l’instant pas advenue et l’humanité accueille les prouesses de l’IA sous un jour plutôt favorable. Toutefois, il reste deux ans avant que sa prédiction puisse être considérée comme fausse…

En 2016, un panel de plusieurs centaines d’experts interrogés par l’université d’Oxford prédisait que l’IA serait capable de surpasser l’humain sur n’importe quelle tâche d’ici 2060 et d’effectuer n’importe quel métier humain d’ici 2136. De son côté, Musk estimait que ce phénomène pourrait survenir bien plus tôt, vers les années 2030 ou 2040…

L’espoir d’une ville autonome sur Mars

À l’opposé de ces menaces qui planent sur l’humanité, Elon Musk estime que le plus grand espoir de notre espèce serait une ville entièrement autonome sur la planète Mars. Une telle cité prolongerait fortement l’espérance de vie de l’être humain.

Il compare la vie humaine sur Terre à une  » petite bougie de conscience, comme une petite lumière dans le néant « . De fait,  » nous ne voulons pas que cette petite bougie dans les ténèbres s’éteigne « .

À l’échelle individuelle, Musk définit le bonheur comme le fait d’être heureux dans son travail et en amour. Il se considère lui-même comme  » moyennement heureux « , suite à sa rupture avec la chanteuse Grimes au début du mois de mars 2022 après la naissance de leur deuxième enfant…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest