Tout savoir sur la première cyberattaque de l’histoire

Nous assistons aujourd’hui à une multitude de cyberattaques, mais qu’en est-il de la première ? Vous trouverez ici la première attaque en ligne ainsi que ses conséquences.

Savez-vous ce qu’est le « ver Morris » ? C’est le responsable de la première cyberattaque. L’étendue de cette première attaque était considérable compte tenu du nombre d’ ordinateurs connectés à l’époque. Mais comment a-t-il pu infecter autant d’ordinateurs ? Quelles en sont les réponses de la loi ?

Qui est l’auteur ?

La première cyberattaque a eu lieu le 2 novembre 1988. Un certain Robert Tappan Morris a libéré un ver sur internet, que lui-même a développé.

Robert T. Morris n’est autre que le fils du célèbre Robert Morris. Ce dernier étant cryptographe et professionnel de l’informatique de renommée dans les années 1960 et 1970.

Robert Morris Junior a libéré le ver qui, aussitôt libéré, a infecté bon nombre d’ordinateurs connectés à internet.

Comment s’est passée la première cyberattaque ?

Comme il a été dit, le ver Morris a utilisé deux vecteurs de propagation, les connexions TCP et SMTP. C’est pourquoi il a rapidement gagné du terrain.

Le ver Morris n’a même pas pris 24 heures avant d’étaler ses dégâts. En effet, il a ralenti des milliers de systèmes.

Plus encore, le ver a créé des processus et des fichiers temporaires pour ensuite les dupliquer.

Son mode d’attaque consiste à exploiter les vulnérabilités sur les systèmes VAX et Sun Microsystems. Le ver Morris a également exploité les faiblesses qui existant dans le logiciel de diffusion de courriel UNIX-sendmail.

C’est ainsi que le ver Morris a conquis Internet et a été considéré comme le premier malware multiplateforme.

Quelles conséquences ?

Si tel a été le système d’attaque du premier malware sur Internet, qu’en est-il de ses conséquences ?

Dans l’immédiat, la première cyberattaque a entraîné des effets néfastes dans divers domaines. Les autorités compétentes ne restaient pas les bras croisés face à ce scandale.

A l’époque où le ver Morris a été déployé, il a rapidement infecté environ 10% des ordinateurs connectés à Internet.

Le réseau ARPANET, le seul réseau Internet de l’époque, a connecté environ 60 000 ordinateurs. D’après les constats, le malware a infecté environ 6 000 ordinateurs.

Les ordinateurs endommagés appartenaient à la NASA, au MIT, au Pentagone et aux Universités de Berkeley, entre autres.

Les dommages ont mis 72 heures avant d’être réparés.

Robert Morris sanctionné

Compte tenu de l’étendue des ravages de cette première cyberattaque, Robert Morris Junior a reçu des sanctions.

Le 22 janvier 1990, Robert Tappan Morris est accusé pour fraude et tromperie. La Cour Fédérale de Syracuse, à New York,  l’a condamné à une peine plus ou moins lourde.

En plus d’une période de probation de 3 ans, il a reçu une peine d’amende de 10 000 $ plus 400 heures de travail communautaire.

Cet auteur de la première cyberattaque est ainsi le premier à être condamné dans l’histoire. Les peines reposent sur la loi de 1986 sur la fraude informatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest