Cloud Gaming : Pourquoi Google Stadia ne parvient pas à atteindre son public cible ?

Durant les dernières années, les fournisseurs de services Cloud Gaming se sont proliférés. Cependant, plusieurs d’entre eux dont Google Stadia ont eu de la peine à attirer un public conséquent.

Cloud Gaming : succès pour certains, échecs pour d’autres

A titre d’exemples de succès, on pourrait citer Xbox Cloud Gaming et Nvidia GeForce Now. D’autres comme Amazon Luna et Google Stadia ont néanmoins échoué à atteindre leur public cible en matière de fourniture de services. Une discussion avec Yannis Weinbach, le CMO de Shadow, a pu apporter certaines lumières aux échecs des plateformes telles que Google Stadia. Weinbach travaille sur une imprégnation PC Windows 10 sur cloud qui engage des frais mensuels. Weinbach n’opère pas uniquement dans le domaine des plateformes cloud. Et pourtant, ses arguments soutenant la stagnation de Google Stadia semblent cohérents.

Les deux arguments de Weinbach sur la situation de Google Stadia

Une mauvaise gestion du modèle d’affaires

Selon Yannis Weinbach, une des composantes fondamentales du cloud gaming que Google Stadia avait négligé est « le modèle d’affaires ». L’entreprise semble s’être vraiment trompée dans le choix de ce modèle.

Yannis explique « Dès son lancement, Google Stadia avait l’ambition de faire payer pour pouvoir y jouer. Cependant, ces mêmes jeux sont probablement déjà accessibles sur les autres plateformes. La meilleure décision est de prendre exemple sur Xbox Cloud Gaming. Ils avaient décidé d’en faire une plateforme complète de jeux. Une autre alternative est l’exemple de GeForce Now, opter pour d’autres plateformes de distribution. »

L’atout de Xbox Cloud Gaming est qu’il était précédemment rattaché à une plateforme complète Xbox Game Pass Ultimate. Les développeurs avaient inséré Xbox Cloud Gaming dans cette bibliothèque préétablie, sans que les utilisateurs n’aient besoin de payer. L’accès à ce jeu était donc facile.

Pour Geforce Now, l’astuce a été de se connecter aux bibliothèques PC déjà préétablis. Et cela a marché pour Steam, Epic Games, etc. Les développeurs ont donc préféré opérer sur des lanceurs déjà disponibles sur PC pour immiscer les Cloud Gaming.  

Optimiser l’expérience utilisateur

Même si ce premier argument semble dépeindre une situation préoccupante pour Google Stadia, il peut encore jouer sur un deuxième point. « L’expérience-utilisateur » permet d’atteindre et de subjuguer une grande partie des utilisateurs visés. Google Stadia devrait donc améliorer l’accessibilité de son cloud gaming en jouant sur l’utilisation, l’interface utilisateur, une connexion solide.

Sur ce point, selon Yannis, Google Stadia est sur la bonne voie. Stadia s’est démarqué en matière de nouvelles fonctionnalités. En mobilisant la nature drop-in par la fonctionnalité Party stream, le streaming et les jeux vidéo ne rencontrent aucune latence. Le lancement de stadia sur des plateformes télévisées LG en fin 2021 a étendu l’ouverture du service à un tout nouveau public.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest