Accueil > Cloud computing > L’Europe est à la traîne dans la course au Cloud Computing
europe course cloud retard

L’Europe est à la traîne dans la course au Cloud Computing

L’Europe accuse un retard conséquent sur les autres régions du monde dans la course au Cloud Computing, selon une étude publiée par O’Reilly Media. La faute à des investissements tardifs, et à un manque d’experts qualifiés…

Selon une étude publiée par O’Reilly Media, l’Europe peine à tenir le rythme dans la course au Cloud Computing. Le vieux continent a été plus lent que les autres régions dans l’adoption des outils et des compétences nécessaires pour profiter de technologies telles que l’analyse de données et l’intelligence artificielle.

L’étude révèle que seuls 24% des entreprises déclarent avoir utilisé le Cloud pendant plus de quatre ans. De même, 32% d’entre elles estiment avoir seulement commencé à explorer les possibilités offertes par le Cloud

Quoi qu’il en soit, l’Europe semble déterminée à rattraper son retard en investissant massivement dans les infrastructures de données basées sur le Cloud. Comme dans les autres régions, la priorité des entreprises est désormais d’investir dans des solutions permettant d’améliorer l’accessibilité et l’utilisabilité des données. Ainsi, 59% développent ou évaluent actuellement des solutions ETL et des solutions d’intégration de données.

De même, l’Europe a été légèrement plus rapide que le reste du monde en ce qui concerne l’adoption des méthodes DevOps. Ainsi, 48% des entreprises interrogées révèlent avoir utilisé des rôles DevOps spécialisés pour les services et les déploiements Cloud Computing.

L’Europe est freinée dans la course au Cloud par le manque de Data Scientists

Malheureusement, les progrès effectués par l’Europe dans le domaine de l’analyse et des infrastructures de données sont freinés par la pénurie d’experts qualifiés dans certains domaines. Les Data Scientists sont particulièrement demandés, puisque 47% d’entreprises interrogées déclarent en rechercher. De même, 37% sont en quête de Data Engineers.

Selon le Chief Data Scientist d’O’Reily Media, Ben Lorica, l’Europe paye aujourd’hui pour des années de retard en termes d’investissements ainsi que sur la dépendance à des infrastructures archaïques. Malgré tout, l’expert reconnaît qu’il est positif de constater une hausse des investissements dans les données qui sont la base de tout projet d’intelligence artificielle ou de Data Analytics. À condition de parvenir à remédier au problème de la pénurie de compétences, l’Europe pourrait passer un cap dès 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend