sam altman vire openai

Le PDG d’OpenAI (ChatGPT) viré de sa propre entreprise : que s’est il passé ?

C'est un véritable coup de tonnerre qui frappe l'industrie de l'IA : , CEO et co-fondateur d', vient d'être brutalement renvoyé de sa propre entreprise. Alors que connaît un succès triomphal, découvrez tout ce qui se cache derrière cette histoire inattendue, et quelles seront ses conséquences sur le futur de l'intelligence artificielle…

En 2015, aux côtés d'un certain , Sam Altman fondait l'entreprise OpenAI à San Francisco. Quelques années plus tard, fin 2022, la firme lance ChatGPT et se hisse immédiatement parmi les plus grands géants de la technologie.

En tant que CEO, Altman devient du même coup l'une des personnalités les plus influentes de la Silicon Valley. Nous avons d'ailleurs publié un dossier complet sur sa biographie, que vous pouvez consulter à cette adresse.

Toutefois, contre toute attente, au cours du week-end du 18 au 19 novembre 2023, un peu moins d'un an après le lancement de ChatGPT, Sam Altman vient d'être renvoyé de sa propre entreprise.

Le conseil d'administration déclare « ne plus avoir confiance dans sa capacité à diriger » et estime qu'un nouveau CEO est « nécessaire » pour le futur de la firme, selon un communiqué publié sur le site officiel.

Toujours d'après le document, « le départ de Mr. Altman fait suite à un processus d'évaluation délibéré, ayant conclu qu'il n'était pas toujours franc dans ses communications avec le conseil d'administration, entravant sa capacité à exercer ses responsabilités ».

On ignore à l'heure actuelle la nature des éléments que le CEO a dissimulé à la direction. Cette dernière n'a pas donné de précisions sur cette information, plutôt sensible et confidentielle.

Suite à cette annonce surprenante, Sam Altman s'est exprimé sur X sans animosité : « j'ai adoré mon temps à OpenAI. Ça m'a transformé personnellement, et j'espère que ça a aussi transformé un peu le monde. Ce que j'ai le plus aimé est de travailler avec des gens si talentueux. J'en aurais plus à dire sur la suite plus tard ».

Sam Altman coupé net dans son ascension

Grâce au succès de ChatGPT, Altman était devenu l'un des cadres de la tech les plus mis en lumière, l'un des experts en IA les plus reconnus.

Beaucoup le voyaient comme la figure de proue de l'industrie de l'IA. À seulement 38 ans, il était parvenu à mener OpenAI sur le toit du monde.

Comme beaucoup de leaders emblématiques de la Silicon Valley, il a abandonné ses études à Stanford en 2005 pour lancer sa première entreprise : Loopt et son réseau social, qu'il a revendu pour 43 millions de dollars.

À partir de 2014, il a été choisi pour servir comme président de l'accélérateur de startups Y Combinator. C'est en 2015 qu'il a fondé OpenAI, initialement en tant qu'organisation non lucrative grâce à un milliard de dollars levé auprès d'investisseurs de renom comme Elon Musk, Peter Thiel ou encore le co-fondateur de Reid Hoffman.

Dans un premier temps, Altman et Musk ont co-présidé l'entreprise avec l'objectif de « faire avancer l'intelligence numérique de la façon la plus bénéfique possible pour l'humanité, sans la contrainte d'avoir à générer un retour financier ».

Toutefois, en 2019, OpenAI a totalement changé de stratégie pour un modèle lucratif avec Altman en tant que CEO. Suite au lancement de ChatGPT, il a également tiré la sonnette d'alarme concernant les dangers de l'IA et appelé à une meilleure régulation.

En mai 2023, il a témoigné auprès du Congrès des États-Unis sur la forme qu'une législation sur l'IA devrait prendre idéalement. Il a également voyagé dans 22 pays pour s'entretenir avec leurs dirigeants, dont Emmanuel Macron, Rishi Sunak et Narendra Modi.

On le qualifiait souvent de « Oppenheimer de notre époque », en référence au célèbre inventeur de la bombe nucléaire à la fois visionnaire et figure controversée.

À la veille de son licenciement, il avait pris la parole à la conférence Asia-Pacific Economic Cooperation de San Francisco en déclarant que l'IA serait « le plus grand bond en avant de toutes les grandes révolutions technologiques que nous avons eu jusqu'à présent ».

Après avoir attiré plus de 100 millions d'utilisateurs en moins d'un an sur son chatbot, il voyait plus loin et évoquait encore la semaine dernière son ambition de créer GPT-5 : la première AGI ou IA générale capable de surpasser le cerveau humain.

Néanmoins, Altman vient d'être coupé dans son élan et ses projets pour l'avenir risquent d'être remis en question…

Le fondateur de Twitch comme nouveau CEO ?

Après le départ de Sam Altman, c'est la CTO Mira Murati qui a pris la place de CEO en intérim selon le communiqué officiel d'OpenAI. Elle travaille pour l'entreprise depuis 5 ans.

Née en Albanie, elle a étudié l'ingénierie à Dartmouth et a dirigé les équipes d'ingénierie et de produit de l'entreprise de réalité augmentée Ultraleap. Elle a également travaillé pour , et contribué au développement du Model X. 

Toutefois, selon de multiples sources, c'est finalement Emmett Shear, co-fondateur du célèbre site de streaming Twitch, qui vient d'être désigné CEO.

De son côté, Greg Brockman va renoncer à son rôle de président du conseil, mais conservera son autre poste de président d'OpenAI.

Il a lui-même annoncé sa démission sur les réseaux sociaux le vendredi 17 novembre 2023 à travers un message lacunaire : « En réaction à l'actualité du jour, je m'en vais ».

embauche Sam Altman comme directeur de l'IA

Suite à son licenciement, Sam Altman a reçu beaucoup de soutien en provenance du monde entier. Pour l'anecdote, notre ministre du numérique Jean-Noël Barrot l'a même invité à venir travailler en France.

Toutefois, après avoir essayé en vain de le faire réinstaller au poste de CEO d'OpenAI, c'est finalement Microsoft qui l'a embauché en tant que directeur de sa nouvelle équipe dédiée à l'intelligence artificielle avancée. De même, Greg Brockman a également rejoint l'équipe.

Selon le CEO , « nous sommes extrêmement excités de partager la nouvelle que Sam Altman et Greg Brockman, ainsi que leurs collègues, vont rejoindre Microsoft pour diriger une nouvelle équipe de recherche IA avancée. Nous comptons leur fournir rapidement les ressources nécessaires à leur succès ».

Toute l'industrie de l'IA est en état de choc

L'annonce du renvoi de Sam Altman a choqué les employés d'OpenAI, dont beaucoup ont appris la nouvelle via une annonce en interne ou via le blog de l'entreprise. Un grand nombre d'entre eux songent à quitter l'entreprise.

Une réunion d'urgence a été organisée le vendredi après-midi afin de discuter de la nouvelle avec tous les salariés, selon une source interrogée par Reuters.

Au-delà de la firme, ce licenciement fait l'effet d'une secousse sismique dans toute la Silicon Valley. Selon Reece Hayden, analyste chez ABI Research, cela pourrait causer du tort aux partisans d'une régulation de l'IA.

Comme il l'explique, « Sam Altman a été un avocat passionné pour cela, et ce renvoi pourrait indiquer qu'OpenAI est davantage incliné vers une approche d'auto-régulation ».

L'action de Microsoft, principal partenaire d'OpenAI qui prévoyait d'investir des milliards de dollars dans l'entreprise, a chuté suite à l'annonce du départ d'Altman.

Néanmoins, Microsoft affirme que ce changement majeur n'affectera aucunement sa relation avec OpenAI. Durant le meeting, Murati a tenté de calmer les employés et de les rassurer, assurant que le partenariat serait préservé.Sur son site web, le CEO de Microsoft, Satya Nadella, ajoute que « nous avons un accord avec OpenAI, et ensemble nous continuerons à délivrer les bienfaits de cette technologie au monde entier ».

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *