oppenheimer ia nolan

Oppenheimer : pourquoi Nolan compare la bombe nucléaire à l’IA ?

Dans la cadre de l'avant-première de son nouveau film Oppenheimer, Christopher Nolan a comparé l'intelligence artificielle avec l'invention de la bombe atomique. Selon lui, ces deux technologies « terrifiantes » présentent de nombreux points communs…

Saviez-vous que , créateur de ChatGPT, et Julius Robert Oppenheimer, inventeur de la bombe atomique, sont tous les deux nés un 22 avril ?

La naissance de ces deux Américains est séparée par exactement 81 ans. Autre point commun : tous deux sont à l'origine d'une technologie aussi révolutionnaire que fatalement dangereuse pour l'humanité…

Peu après l'avant-première de son nouveau film « Oppenheimer », biopic horrifique du célèbre physicien, le réalisateur Christopher Nolan a dressé un inquiétant parallèle entre ces deux inventions.

En marge de cette première projection organisée à New York City, le présentateur Chuck Todd a organisé une conversation en présence du cinéaste, du directeur du Los Alamos National Laboratory, des physiciens Carlo Rovelli et Kip Thorne, et de l'écrivain Kai Bird.

Ce dernier n'est autre que le co-auteur du livre « American Prometheus: The Triumph and Tragedy of J. Robert Oppenheimer », sur lequel est basé le nouveau long-métrage de Nolan.

C'est au cours de cette discussion qu'il a comparé la bombe atomique avec l'IA et son développement effréné au fil des derniers mois.

Il a notamment commenté « l'ascension d'entreprises brandissant des mots comme algorithmes, sans savoir ce que c'est » au cours des 15 dernières années.

Selon lui, même dans le domaine du cinéma, « des gens parlent de ça, mais ne veulent pas prendre la responsabilité pour ce que fait l'algorithme ».

Or, il estime que « appliqué à l'IA, c'est une possibilité terrifiante. Terrifiante ». Alors pourquoi autant de crainte et d'angoisse de la part de ce réalisateur, qui nous a pourtant appris à combattre la peur avec la trilogie Dark Knight ?

Les IA bientôt en charge des armes nucléaires ?

Et bien c'est parce qu'il est convaincu que « les systèmes IA finiront dans les infrastructures défensives et seront en charge d'armes nucléaires ».

Pour éviter une catastrophe apocalyptique, le réalisateur appelle ainsi à tenir responsables les personnes pour ce qu'elles font des outils mis à leur disposition.

Ce signal d'alerte lancé par Christopher Nolan n'est pas sans rappeler la lettre ouverte signée par et plusieurs milliers d'experts en mars 2023, appelant à faire une pause d'au moins six mois dans le développement de l'IA pour la garder sous contrôle…

En outre, le cinéaste souligne que beaucoup de chercheurs du domaine de l'IA se comparent eux-mêmes à Oppenheimer. Regardant l'Histoire, ils se demandent « quelles sont les responsabilités pour les personnes développant de nouvelles technologies pouvant avoir des conséquences inattendues ? ».

Et même s'il admet que l'histoire d'Oppenheimer « n'offre pas de réponses faciles à ces questions », il estime que c'est une bonne chose qu'elle serve d'élément de comparaison.

En mai 2023, le pionnier de l'IA Geoffrey Hinton exprimait d'ailleurs tous ses regrets concernant son oeuvre. Il avait avoué se consoler avec l'excuse « si je ne l'avais pas fait, quelqu'un d'autre l'aurait fait ».

Malheureusement, il ne voit plus comment il serait possible d'empêcher les personnes malveillantes d'exploiter cette technologie à mauvais escient…

L'industrie du cinéma menacée par l'IA

Dans ce nouveau film, Nolan narre comment J. Robert Oppenheimer a été chargé par l'armée américaine de développer la bombe atomique pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le scientifique est incarné par Cillian Murphy, et côtoie un beau casting regroupant Emily Blunt, Matt Damon, Robert Downey Jr. ou encore Florence Pugh.

Ce film très attendu sort dans un contexte particulier pour Hollywood, alors que toute l'industrie du divertissement américaine est en pause.

Début juillet 2023, la SAG-AFTRA a ordonné une grève générale pour rejoindre les membres de la WGA.

L'une des pommes de la discorde est justement l'utilisation de l'IA et son utilisation au cinéma, menaçant les travailleurs du secteur. Selon Joe Russo, réalisateur de Avengers : Endgame, l'intelligence artificielle pourrait créer des films d'ici 2025…

Là encore, Nolan souligne que la cause du problème est la même : « quand on innove avec la technologie, on doit maintenir la responsabilité ».

Projeté dans les salles obscures à partir du 21 juillet 2023, Oppenheimer est donc un film à voir pour réfléchir sur le sujet de l'IA en attendant « The Creator » qui mettra directement en scène la future guerre de l'humain contre les machines…

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *