Top des raisons contre l’envoi de fichiers par e-mail

L’e-mail ne représente pas une solution adéquate pour transmettre en toute sécurité et en temps voulu des fichiers critiques. En fait, de nombreux facteurs peuvent entraver le transfert d’un message électronique vers sa destination.

Quotidiennement, une multitude d’e-mails circulent aux quatre coins du monde. Tandis que ceux qui ne contiennent que du texte arrivent généralement à destination, ce n’est pas le cas pour les courriels comportant des pièces jointes. Découvrez ci-dessous, les tops des raisons contre l’envoi de fichiers par e-mail.

Les e-mails ne supportent pas les pièces jointes de grande taille

En général, le serveur de messagerie impose une restriction quant à la taille des pièces jointes. Même si le système interne permet le transfert d’un fichier, celui-ci peut être renvoyé en raison de restrictions liées à la destination. Cependant, le WeTransfer français permet aux utilisateurs de partager des fichiers volumineux dans presque tous les formats.

Par ailleurs, les gros fichiers expédiés par e-mail occupent beaucoup d’espace de stockage. En particulier dans la boîte de réception du destinataire, dans le dossier Envoyé de l’expéditeur. Au final, cela affecte la productivité du personnel, ce qui peut se traduire par une perte de revenus pour l’entreprise.

Des fichiers volumineux sont synonymes de systèmes lents

Les systèmes de messagerie ne sont pas adaptés aux transferts de fichiers volumineux. De fait, leur transmission ralentit le trafic sur le réseau. Dans le meilleur des cas, cette lenteur est temporaire durant le temps de transmission du gros fichier de la boîte de réception A à la boîte de réception B.

Au pire, la surcharge dépasse largement les capacités de l’infrastructure et le serveur de messagerie tombe en panne. Cela risque de provoquer une défaillance coûteuse au sein des entreprises comptant de milliers d’utilisateurs traitant de nombreuses transactions à tout moment.

Les transferts par courrier électronique ne sont ni fiables ni traçables

Souvent, les courriers électroniques n’arrivent pas à temps. Il y a de nombreuses raisons à cela. Par exemple, les fichiers joints sont retardés ou bloqués en raison de problèmes de serveur. Certains ont été considérés comme une menace pour la sécurité ou comme du spam et placés dans le dossier spam. Par conséquent, il n’y a aucun moyen de savoir si le destinataire a reçu le fichier, quand il a été téléchargé.

La protection des e-mails est insuffisante

Les e-mails sont expédiés via l’internet public sous forme de texte non chiffré. Compte tenu du fait que la cybersécurité devient chaque jour plus critique, le risque encouru constitue un véritable danger potentiel surtout lorsqu’il s’agit de données privées.

Au-delà du cryptage, il existe d’autres problèmes qui démontrent la nécessité de dispositifs de sécurité supplémentaires. Dans le cas d’informations confidentielles, il faut veiller à ce que la bonne personne reçoive le fichier. Dans une application de messagerie, une seule erreur d’inattention, comme le mauvais destinataire, peut être dévastatrice pour les données exclusives d’une entreprise et ses clients.

Mettre à jour la plateforme de messagerie risque de réduire les budgets informatiques

Si les départements informatiques veulent que le courrier électronique reste la méthode principale de transfert de fichiers, ils peuvent mettre à niveau les matériels. Cependant, une refonte complète, incluant le matériel/logiciel et les licences, peut faire exploser le budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest