cloud computing entreprise perd millions

Cloud Computing : votre entreprise perd 258 millions de $ par an

Selon une étude menée par Rackspace, les grandes entreprises perdent en moyenne 258 millions de dollars par an à cause de leur manque d’expertise dans le domaine du cloud computing. Toujours selon ce rapport, 65% des professionnels de l’informatique sont persuadés que le cloud pourrait leur permettre d’apporter davantage d’innovations à leur entreprise.

L’étude menée par Rackspace auprès de 950 professionnels de l’informatique révèle qu’environ 71% des responsables informatiques estiment que leur entreprise perd de l’argent à cause de leur manque d’expertise dans le domaine du cloud. 42% considèrent que ce manque d’expertise empêche l’entreprise de déployer des plateformes cloud. De même, 71% sont convaincus qu’il est nécessaire que leur entreprise recrute davantage de personnel pour relever les défis liés au cloud computing. Ainsi, selon John Engates, le CTO de Rackspace, alors que l’essor de l’intelligence artificielle et de l’automatisation pourrait laisser penser que les compétences humaines sont de moins en moins importantes, ce rapport prouve le contraire. Les entreprises ont besoin de personnel qualifié pour exploiter les possibilités offertes par le cloud et rester compétitives.

Cloud Computing : les entreprises peinent à trouver des employés qualifiés

En outre, 48% des professionnels interrogés déclarent que leurs entreprises ont déjà profité d’un retour sur investissement lié à l’utilisation du cloud. 39% s’attendent à profiter de ce retour sur investissement dans un avenir proche. Toutefois, 44% passent plus de temps qu’ils ne l’escomptaient à gérer les opérations cloud au quotidien, 49% reconnaissent que le manque d’expertise cloud freine la croissance de leur entreprise, et 84% considèrent qu’une expertise cloud approfondie permettrait d’augmenter le retour sur investissement lié au cloud.

Par ailleurs, 46% considèrent qu’il est difficile de recruter des personnes qualifiées pour gérer le cloud. Les compétences les plus recherchées sont la gestion de projet de migration (36%), la sécurité cloud (35%) et le développement d’applications cloud (34%) sont les compétences les plus difficiles à trouver. Les principales barrières qui s’opposent au recrutement sur la compétition industrielle (33%), l’incapacité à offrir un salaire compétitif (30%), et l’incapacité à former les nouvelles recrues (25%).

Le Cloud Computing offre des opportunités mais crée de nouveaux défis

En parallèle, les professionnels de l’informatique considèrent que le critère prioritaire pour postuler à un nouvel emploi sont le salaire (71%), les opportunités de progression au sein de l’entreprise (49%) et les opportunités d’apprentissage et de formation (35%). Toutefois, alors que 69% des interrogés comptent augmenter l’utilisation du cloud dans leurs entreprises au cours des cinq prochaines années, et 56% considèrent que la rétention de talents est un problème, les défis liés au cloud risquent d’augmenter. De plus, 80% estiment qu’il faut plusieurs semaines pour entrainer de nouvelles recrues, et 32% estiment qu’il faut plusieurs mois.

Ainsi, le rapport conclut que le cloud est victime de son succès. Il offre des opportunités, mais crée aussi de nouveaux défis pour les entreprises. Pour surmonter ces défis, Rackspace donne plusieurs conseils aux entreprises. Les suggestions sont de séparer les divisions informatiques en plusieurs équipes, de développer des stratégies liées aux compétences cloud, et de s’en remettre aux fournisseurs de services cloud externes pour réduire le poids posé sur les épaules des employés internes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest