Comment le big data booste les ventes lors du Black Friday ?

Si jamais vous vivez sur une autre planète, la Black Week est une période de l’année marquée par des ventes colossales pour tout les types de commerces, corrélées à des soldes exceptionnelles de la part de ces derniers ! Mais ce qui est interroge, c’est qu’à l’occasion de cet évènement tout droit venu des USA, ce sont souvent les produits insolites qui connaissant les ventes les plus impressionnantes.

Cette montée en flèche des ventes est d’autant plus impressionnante que l’on se demande comment font les différentes entreprises pour savoir lequel de leurs produits sera le mieux vendu et de quel manière le vendre. Ceci est d’autant plus crucial qu’avec de longues chaines de fabrication, les entreprises doivent mettre en œuvre de nombreuses stratégies afin d’anticiper la demande et donc de garantir le succès d’un produit en en permettant son bon approvisionnement.

Et c’est là que le Big Data joue désormais un rôle des plus importants afin de prédire, et les besoins, et les comportements des consommateurs. Son importance est d’autant plus grande que le plus grand évènement shopping de l’année est prévu pour fin novembre, soit quelques semaines avant Noël !

On vous en parle !

Qu’est ce que le Black Friday ?

Comme nous l’avons vu en introduction de cet article, le Black Friday est un évènement commercial tout droit venu des Etats-Unis, qui a pris naissance à Philadelphie en 1952, le lendemain de la fête de Thanksgiving.

Depuis cette époque, ce phénomène s’est peu à peu érigé au rang de tradition et s’est étendu au reste du monde. Aujourd’hui, la période du Black Friday (appelé aussi Cyber Week) est considérée comme étant le plus grand évènement shopping de l’année.

Au Royaume-Uni, en Espagne, en France sans oublier tous les autres pays d’Europe, le Black Friday fait désormais partie des évènements les plus attendus de l’année, d’autant plus qu’il se tient quelques semaines avant la fête de Noël. Vêtements, cosmétiques, bijoux, chaussures et produits high-tech sont les articles les plus vendus durant le black Friday.

Mais malgré le fait que le Black Friday soit né et ait grandi dans les espaces de ventes I-R-L, on note chaque année une diminution du taux de fréquentation des magasins au cours de cette période par rapport à l’année précédent. En effet, de plus en plus, les consommateurs préfèrent effectuer leurs achats en ligne depuis leur ordinateur ou leur smartphone.

Face à cette évolution des habitudes de consommation, les marques ont dû s’adapter aux changements d’où l’intervention du big data.

De quelle manière est ce que le Big Data aide à prévoir les tendances des consommateurs ?

Autrefois, les stratégies marketing qui étaient mises sur pieds prenaient uniquement en compte la surveillance et l’analyse des médias sociaux, sans possibilité de les combiner et de les mettre ensemble afin de recroiser toutes ces sources de données. Par ailleurs, des sondages étaient réalisés en ligne, afin d’en savoir davantage sur les besoins et attentes des consommateurs.

Mais depuis l’avènement du le big data et de l’intelligence artificielle, ces deux biais offrent aux entreprises la possibilité d’exploiter des données en provenance de milliers de sources distinctes. Il leur est donc possible de prédire les futures habitudes des consommateurs, et avec un très haut degré de précision qui plus est.

En appliquant des algorithmes bien précis, l’importante masse de données est analysée afin de déceler uniquement les informations utiles. Les informations fournies aident alors à la prise de décision en interne tout en permettant d’améliorer l’expérience client. Grace au big data, les entreprises sont ainsi en mesure d’exploiter de manière ciblée et efficace des années de données sur le Black Friday. C’est de cette manière qu’il leur est possible de sélectionner de façon précise les produits susceptibles d’attirer et de convaincre les consommateurs.

Pin It on Pinterest