Accueil > Sécurité > Coronavirus : l’IA remplace les modérateurs humains sur YouTube, Facebook, Twitter
réseaux sociaux coronavirus modération ia

Coronavirus : l’IA remplace les modérateurs humains sur YouTube, Facebook, Twitter

Face au coronavirus, les réseaux sociaux doivent renvoyer leurs employés à la maison. Par conséquent, les modérateurs humains sont remplacés par des IA sur YouTube, Facebook ou encore Twitter…

Malgré sa taille microscopique, le coronavirus SARS-CoV-2 n’épargne personne… pas même les géants de la tech. Afin d’éviter le risque de propagation parmi leurs employés, les entreprises de la Silicon Valley sont contraintes de laisser ces derniers travailler depuis chez eux.

Par conséquent, les modérateurs de réseaux sociaux sont désormais remplacés par des IA sur YouTube, Facebook ou encore Twitter. Ces intelligences artificielles et autres outils automatisés sont en charge de détecter le contenu  » problématique « .

Or, il est clair que ces logiciels ne sont pas aussi précis que des humains. Les trois entreprises avertissent que ceci pourrait mener à des erreurs. Par exemple, des vidéos pourraient être supprimées par erreur alors qu’elles n’enfreignent pas réellement les conditions du service. Par ailleurs, selon Google, le temps requis pour traiter les demandes d’appel dans de telles situations pourrait être prolongé.

Coronavirus : l’IA risque de commettre des erreurs de modération

modérateur ia

De son côté, Facebook a confirmé avoir envoyé tous ses modérateurs de contenu chez eux jusqu’à nouvel ordre. La semaine dernière, la firme avait fait l’objet d’une polémique pour leur avoir demandé de continuer à venir au travail. Pour cause, la modération à distance n’est pas suffisamment sécurisée.

Là encore, Facebook a décidé de se tourner vers les outils automatisés capables d’apprendre à identifier le contenu offensant en analysant les points communs avec le contenu précédemment supprimé. La firme de Mark Zuckerberg précise elle aussi que cette approche peut présenter des limites, notamment des temps de réaction plus longs et des erreurs.

Twitter a également choisi de s’en remettre à l’IA. Cependant, le réseau à l’oiseau bleu ne bannira pas les utilisateurs en se basant uniquement sur les décisions prises par ces outils manquant de précision…

Les géants américains de la tech ne sont qu’un exemple des nombreux services et entreprises bouleversés par la crise actuelle. Cependant, l’IA et le Big Data se révèlent d’un précieux secours pour lutter contre le coronavirus. En outre, les gouvernements du monde entier envisagent de surveiller les données de localisation des smartphones pour combattre la propagation du Covid-19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *