Cloud Gaming : Epic a préféré Nvidia à Microsoft pour héberger Fortnite

Selon une nouvelle déposition rendue publique dans le cadre de l’affaire Epic contre Apple, Epic Games ne propose pas Fortnite sur le service Xbox Cloud Gaming (xCloud) de Microsoft. 

Le service xCloud de Microsoft comme concurrent des offres PC de Fortnite

Epic a confirmé qu’il s’agit d’un choix délibéré, considérant le service xCloud de Microsoft comme concurrent de ses offres PC. Fortnite est un jeu gratuit sur Xbox. Actuellement, les utilisateurs peuvent accéder au jeu sur un iPhone uniquement via Cloud GeForce Now, le service Cloud gaming de Nvidia. En effet, Epic Games s’est associé à Nvidia pour lancer Fortnite sur GeForce Now l’année dernière. C’est grâce à ce partenariat commercial que les utilisateurs peuvent profiter du jeu sur iOS. 

Il faut savoir que Microsoft n’autorise actuellement aucun magasin de jeux tiers sur Xbox ou xCloud sous quelque forme que ce soit. C’est probablement l’une des principales raisons pour lesquelles Epic a préféré Nvidia à Microsoft pour héberger Fortnite dans le cloud. Et Epic n’a même pas tenté de négocier avec Microsoft. 

Les raisons commerciales derrière ce choix

Sur xCloud, toutes les transactions passeraient par Microsoft. Ce qui, visiblement, n’est pas au goût d’Epic Games qui préfère le mode de fonctionnement chez Nvidia. Sur GeForce Now, Epic profite à 100% de ses revenus, que ce soit ceux générés par les ventes de jeu sur les plateformes ou par les achats effectués directement dans les jeux. 

Pour rappel, le jeu à succès d’Epic, Fortnite, a mis en œuvre son propre système de paiement intégré, lui permettant de contourner les 30% de frais imposés par Apple. Suite à quoi, la firme à la pomme a rapidement expulsé Epic Games de l’App Store. De son côté, Epic a déposé plainte contre Apple pour monopole. La société s’oppose entre autres à la suppression de Fortnite sur Apple Store et aux frais prélevés aux développeurs de jeux et d’applications disponibles sur cette plateforme. Le procès s’ouvre le lundi 3 mai 2021 dans un tribunal en Californie.