Apple investit 430 milliards de dollars dans les Data Centers aux Etats-Unis

430 milliards de dollars. Voilà ce qu’Apple est prêt à débourser pour ses centres de données et agences situées aux Etats-Unis. Cet investissement, destiné pour les 5 ans à venir, a été majoré de 20 % par rapport aux chiffres prévus préalablement.

L’actuel PDG de l’entreprise, Tim Cook, explique cet engouement : “En ce moment de reprise et de reconstruction, Apple redouble son engagement en faveur de l’innovation et de la fabrication aux États-Unis en investissant dans les communautés des 50 États américains”.

Comment seront distribués les fonds ?

Cette somme sera utilisée pour payer les charges directes à savoir les fournisseurs d’Apple dont les sièges se trouvent aux Etats-Unis. Elle servira, par la même occasion, aux dépenses relatives aux investissements dans les data centers, mais aussi pour d’autres initiatives qui auront lieu sur le continent américain.

Parmi ces derniers, l’on observe par exemple l’émergence d’une dizaine de production Apple TV+ sur 20 états. Il y a également le projet de construction d’un nouveau campus en Caroline du Nord. Avec le centre d’ingénierie prévu dans la région du Research Triangle, le montant prévu pour ces deux dernières ébauches est estimé à un milliard de dollars. Une somme qui, notons-le, permettra la création de 3 000 nouveaux emplois minimum. Bien sûr, cette offre ne sortira pas du cadre de la technologie de pointe à savoir l’intelligence artificielle, le machine learning et le génie logiciel.

Apple, pour une création massive d’emplois aux Etats-Unis

Ces valeurs démontrent à quel point Apple est sur la bonne voie quant à l’atteinte de son objectif à créer 20 000 emplois d’ici 2023. Cet enrôlement devrait commencer par une augmentation du nombre des salariés de San Diego. Apple prévoit effectivement de passer, en 2026, à 5 000 agents, ce qui correspond à une hausse massive de 500 %. Par ailleurs, la même année, l’on comptera 700 personnes dans l’équipe d’ingénieurs de Boulder au Colorado. Sans oublier, bien évidemment la centaine d’emplois qui sera proposée dans l’Iowa, le Colorado, Washington et dans le Massachusetts.