fibre optique cyberterrorisme

Panne internet dans toute la France : l’attentat cyberterroriste se confirme

Une panne d’internet a frappé toute la France, dans la nuit du 26 au 27 avril 2022. Plusieurs sources étatiques, sous couvert d’anonymat, confirment une attaque cyberterroriste.

Une étrange panne d’internet est survenue dans toute la France, dans la nuit du 26 au 27 avril 2022. Plusieurs câbles de fibre optique ont été coupés, dans trois régions différentes et à quelques minutes d’intervalle.

Au total, trois coupures de câbles ont été recensées sur les axes Paris-Lyon, Paris-Strasbourg et Paris-Lille. Des opérateurs de transit ont signalé ces coupures de connexions à longue distance.

Selon Netalis, il s’agit d’un accident « majeur » et exceptionnel. Pour cause, les trois ruptures ont été signalées sur une période extrêmement courte. Seules quelques dizaines de minutes d’intervalle séparent les incidents.

Le site Down Detector, permettant de signaler une panne, confirme l’ampleur de l’événement. Au beau milieu de la nuit du 26 au 27 avril 2022, les internautes ont massivement signalé les quatre fournisseurs d’accès à internet français : Orange, SFR, Free et Bouygues.

Les internautes impactés étaient dans l’incapacité totale d’accéder à internet, aussi bien sur mobile que sur une connexion fixe. Ce mercredi, de nombreux Français rencontrent encore de nombreuses difficultés de connexion, de ralentissements et de difficultés de chargement.

Panne d’internet fixe et 4G chez tous les opérateurs

Et alors que le signalement de Netalis concerne les axes reliant Paris à Lyon, Strasbourg et Lille, les alertes sur Down Detector émanent aussi de Marseille et Grenoble.

Dans un premier temps, aucun des quatre opérateurs ne s’est exprimé sur cet accident. Les internautes ont demandé des explications sur Twitter et signalent encore des problèmes, mais sont d’abord restés sans réponse.

Vers 5h du matin, Netalis déclarait que « la plaque Bourgogne-Franche-Comté est coupée du reste du monde ». Selon le témoignage du directeur technique Aurélien Poret, de « grosses coupures » sont observées sur ce site. Il ajoute que « les garanties de temps de rétablissement seront dépassées »

En outre, des liens d’interconnexion voix internationaux auraient été touchés chez plusieurs opérateurs. Par conséquent, plusieurs pays sont devenus injoignables.

La fibre optique coupée à 3h du matin dans trois villes différentes

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a confirmé que cette panne est liée à un problème de « tuyaux sectionnés ». Il peut arriver que des câbles soient coupés par accident.

Toutefois, en l’occurrence, il semble surprenant que trois câbles situés à trois endroits différents séparés par plusieurs centaines de kilomètres aient été rompus succinctement par des pelleteuses à 3h20, 3h40 et 5h20.

Free et SFR confirment un acte de vandalisme

Certains experts soupçonnent la possibilité d’un acte de vandalisme. Une source a déclaré à l’AFP que « Ce genre d’incident de cette ampleur, ça n’arrive jamais. C’est la première fois, et on ne sait pas qui c’est, pour l’instant ». Elle précise que des dispositifs de surveillance ont été mis en place pour éviter que des coupures surviennent ailleurs.

De même, Free a signalé de « multiples actes de malveillance » sur l’infrastructure fibre durant la nuit. Toutefois, ces accidents ont été « circonscrits » en fin de matinée du 27 avril 2022.

L’opérateur a déclaré à l’AFP que les attaques ont eu lieu vers 4h00 du matin. Au total, trois des quatre artères du réseau Free ont été vandalisées.

De même, SFR a confirmé plusieurs coupures de fibres autour de Lyon et en Île-de-France d’origine inconnue. Seul Bouygues semble épargné, car l’opérateur « n’utilise pas les liens concernés par ces dysfonctionnements et les services mobiles et fixes sont assurés normalement ».

Le site L’Obs a interrogé une source anonyme étatique, avouant un acte de malveillance « grave et coordonné, et très rare ». Une autre source confirme « une attaque qui peut être assimilée à du cyberterrorisme ».

Vers un blackout complet ?

Tout semble indiquer que cette panne massive est liée à un acte de cyberterrorisme. Reste à savoir qui en est à l’origine, et quel est le risque d’une récidive ?

Depuis le début de l’invasion en Ukraine, la menace d’un blackout provoqué par une coupure des câbles sous-marins par la Russie fait trembler l’Europe. Toutefois, rien ne laissait présager d’une attaque sur les câbles de fibre optique sur le sol français. Il est peu probable que ce cyberattentat ait été organisé par des espions russes.

Les soupçons convergent vers l’ultra-gauche. Sur le site web Sansnom.noblogs, présenté comme « un nouveau site anarchiste d’agitation » créé en juin 2020, les internautes jubilent.

Sans revendiquer l’attaque, le site publie « Et une belle nuit, Internet fut coupé dans une bonne partie du pays... » et relaie les articles écoquant les sabotages du réseau de fibre optique. La devise du site est « Détruire passionnément ! ». Tout laisse penser que l’ultragauche anarchiste est impliquée dans cet assaut.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest