Top 10 des pires jeux PC pour les attaques de Malware

NortonLifeLock révèle les 10 pires jeux PC pour les attaques de Malware

Parallèlement à une étude mondiale plus large sur les cyber-risques auxquels sont confrontés les gamers, l’un des plus grands noms de la cybersécurité des consommateurs a découvert les jeux les plus dangereux pour les attaques de Malware. 

Jeux PC dangereux : les e-sports dominent

NortonLifeLock a révélé les dix principaux jeux PC liés aux attaques de logiciels malveillants. Cette révélation précède la publication de son rapport 2021 intitulé Norton Cyber ​​Safety Insights : Special Release–Gaming & Cybercrime.

De nombreux titres d’e-sports dominent le classement. Et le produit de divertissement le plus rentable au monde de toute l’histoire des jeux PC est en tête de liste. Voici, selon NortonLifeLock, les dix pires jeux PC pour les attaques de logiciels malveillants : 

  1. Grand Theft Auto V 
  2. Minecraft 
  3. CounterStrike: Global Offensive 
  4. Fortnite 
  5. Call of Duty: Modern Warfare 
  6. Battlefield 4 
  7. League of Legends 
  8. Diablo II: Resurrected 
  9. World of Warcraft 
  10. Valorant

Dans une enquête plus large menée auprès de plus de 5 000 joueurs dans le monde, les recherches de Norton ont révélé que plus de deux joueurs sur cinq (46 %) ont subi une attaque sur leur compte de gamer.

Cela inclut des attaques de Malware sur leur appareil (20 %). 12 % subissent un vol de cryptomonnaie, de personnages ou d’autres objets dans le jeu. 12% des attaques concernent l’accès non autorisé à leur compte de jeu.

Une situation plus alarmante pour les joueurs de haut niveau

Top 10 des pires jeux PC pour les attaques de Malware

Pour les joueurs de haut niveau, deux sur trois (66%) ont déclaré avoir été la cible de vol. Norton a également découvert que trois joueurs américains sur quatre (76 %) ont perdu de l’argent suite à des piratages. Le montant moyen volé est estimé à 744 dollars.

Le doxing représente également un énorme problème. Cette méthode de harcèlement en ligne a touché 16% des joueurs de haut niveau et  7% des joueurs occasionnels basés aux États-Unis.

Une sécurité insuffisante explique souvent ces attaques. Près de la moitié (47 %) des joueurs américains admettent utiliser le même mot de passe pour plusieurs comptes ou appareils. 

39 % partagent des informations personnelles (nom, date de naissance …) lorsqu’ils jouent en ligne. Environ un gamer sur trois (29 %) télécharge des modules complémentaires à partir de sites Web non officiels.

Les pirates ne sont pas les seuls coupables

Dans la communauté des gamers en ligne, les hackers ne sont pas les seuls responsables des attaques. Selon l’enquête de Norton auprès de 702 adultes basés aux États-Unis, deux sur cinq ont admis qu’ils seraient susceptibles de pirater le compte de jeu d’un ami, d’un membre de la famille ou même d’un conjoint. 

Ils utilisent pour ce faire un avantage concurrentiel. Les escrocs savent que les astuces, les skins et les articles en édition limitée sont très recherchés par les joueurs expérimentés autant que les joueurs occasionnels. 

Offrir ces avantages concurrentiels leur permet de partager des liens malveillants ou d’inciter les joueurs à télécharger des logiciels malveillants. S’ils réussissent, ils peuvent priver les joueurs de leur profil de jeu, de leurs informations personnelles, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest