signal tout savoir application

Signal : tout savoir sur la messagerie qui protège vos données

Signal est une application permettant de communiquer en toute confidentialité grâce au chiffrement des données. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la messagerie qui protège votre vie privée.

Chaque mot que vous tapez sur internet, chaque message que vous envoyez est sauvegardé, surveillé, collecté et analysé. Les entreprises, les gouvernements, les cybercriminels et la police épient vos communications.

Nous sommes entrés dans une ère de dystopie, et le numérique signe la fin de l’anonymat et de la vie privée. Heureusement, dans ce sombre paysage, il subsiste des logiciels permettant de conserver une confidentialité. La messagerie Signal compte parmi ces outils.

Qu’est-ce que Signal ?

À première vue, Signal s’apparente à d’autres applications de messagerie telles que WhatsApp, Facebook Messenger, Skype, iMessage ou tout simplement le SMS (Short Message System). Elle est disponible sur Android, iPhone, iPad, et sur ordinateur via un client pour Windows, Mac et Linux.

C’est une application gratuite, et disposer d’un numéro de téléphone est la seule condition pour s’inscrire. L’expérience utilisateur s’apparente elle aussi à celle de WhatsApp ou Messenger.

Il est possible de discuter par message avec un individu ou avec un groupe d’un maximum de 1000 personnes. Les utilisateurs peuvent s’échanger des fichiers, des photos ou des stickers. Ils peuvent passer des appels vocaux ou vidéo (jusqu’à 8 personnes simultanément).

Toutefois, Signal se distingue des autres applis de messageries sur un point : elle n’est pas détenue par un géant de la technologie. Cette application est développée par une fondation non lucrative, et financée uniquement par des dons.

Par conséquent, contrairement à Facebook, Apple ou Microsoft, les créateurs de Signal ne cherchent pas à générer de profit. Ils n’essayent donc pas de collecter un maximum de données sur les utilisateurs pour les revendre à des tiers, ou de les bombarder de publicités.

Autre point fort : toutes les conversations sur Signal sont chiffrées de bout en bout. Cela signifie que personne ne peut les surveiller, pas même les créateurs du logiciel. Seules les personnes dans une conversation peuvent voir les messages échangés.

Par ailleurs, Signal est totalement open-source. Le code source du client et du logiciel de serveur est entièrement disponible sur GitHub.

L’histoire de Signal

Les origines de l’application Signal remontent à 2010. À cette époque, une entreprise dénommée Whisper Systems lance deux applications Android : TextSecure, permettant le chiffrement des messages textuels, et RedPhone, pour le chiffrement des appels vocaux.

En 2011, Twitter acquiert Whisper Systems. Les deux applications sont alors relaxées sous forme de logiciel open source gratuit.

Deux ans plus tard, en 2013, l’un des fondateurs de Whisper Systems, Moxie Marlinspike, quitte Twitter. Il fonde une autre startup : Open Whisper Systems.

Cette startup continue à développer TextSecure et RedPhone. En 2014, les deux applications fusionnent pour n’en former qu’une : Signal.

Puis, en 2018, suite à l’acquisition de WhatsApp par Facebook en 2014 pour 19 millions de dollars, le co-fondateur Brian Acton se dispute avec Mark Zuckerberg. Il estime que la firme américaine nuit à la confidentialité de son application.

Brian Acton quitte l’entreprise, s’associe à Moxie Marlinspike, et donne 50 millions de dollars pour créer l’organisation non lucrative Signal Foundation. Le but de cette fondation est de poursuivre le développement de l’application et de préserver sa gratuité et son caractère open-source.

Pourquoi Signal est-elle la messagerie la plus confidentielle et sécurisée ?

Comme évoqué auparavant, toutes les communications sur Signal sont chiffrées de bout en bout. Cela concerne les messages individuels, les messages de groupe, les transferts de fichiers et de photos, et les appels vocaux et vidéo.

Ce chiffrement survient directement entre les appareils utilisant Signal. Il repose sur un protocole créé par les développeurs de l’application.

C’est une différence majeure avec les autres applications de messagerie. Par exemple, Facebook peut consulter librement l’intégralité des conversations sur Messenger. La firme américaine promet qu’elle n’utilise pas le contenu de ces discussions à des fins de ciblage publicitaire… mais n’avez-vous jamais reçu une pub étonnamment liée à votre dernière conversation sur la plateforme ?

D’autres applications proposent une fonctionnalité de chiffrement optionnel. Toutefois, Signal est la seule application à proposer cette fonctionnalité par défaut et à ne pas permettre sa désactivation.

Outre le chiffrement, Signal offre d’autres fonctionnalités de confidentialité. Ainsi, les messages peuvent s’autodétruire et disparaitre après une période de temps.

De plus, contrairement à la plupart des entreprises du numérique, Signal ne collecte pas de données sur les utilisateurs. Même si les autorités menaient une enquête sur un utilisateur et exigeaient que les développeurs révèlent tout ce qu’ils savent sur lui, ils n’auraient quasiment aucune information à fournir.

Les seules traces d’activité que garde Signal sont le numéro de téléphone lié au compte, la date de dernière connexion, et la date de création du compte. C’est une différence majeure avec le bien nommé  » Facebook « , détenteur de Messenger, WhatsApp et Instagram, capable de révéler votre nom complet, l’intégralité de vos conversations, une liste des lieux où vous vous êtes connectés et bien plus encore.

Tous vos messages, vos images et le contenu que vous échangez sur Signal sont uniquement sauvegardés localement sur votre smartphone. Vous seul pouvez transférer ces données, manuellement, entre deux appareils.

Récemment, un nouveau système d’authentification à deux facteurs a aussi été ajouté. La sécurité est donc encore renforcée.

Pourquoi Signal est-elle devenue si populaire ?

Depuis plusieurs années, les personnes soucieuses de leur confidentialité utilisent Signal. Cette application existe depuis 2013, et reçoit le soutien de nombreux activistes et défenseurs de la vie privée comme Edward Snowden en 2015.

En févier 2020, la Commission européenne a également envoyé une notification à ses employés. Ce communiqué recommandait l’application Signal en guise de messagerie instantanée. Même les soldats de l’armée américaine utilisent Signal pour communiquer de façon sécurisée sur le terrain.

Toutefois, depuis le début 2021, la popularité de cette messagerie explose. Elle se hisse en tête des classements des applis les plus téléchargées sur Apple App Store et Google Play Store, et des personnalités comme Elon Musk ou Jack Dorsey (CEO de Twitter) en font l’éloge.

Ce succès soudain est notamment lié au changement de conditions d’utilisation de WhatsApp. Désormais, l’application partagera encore plus de données avec Facebook. C’est la raison pour laquelle de nombreux internautes se tournent vers Signal, dans un contexte où la confidentialité est devenue une préoccupation majeure…

Signal vs WhatsApp, Telegram, Messenger…

Signal et WhatsApp utilisent la même technologie de chiffrement de bout en bout. Cependant, Facebook (propriétaire de WhatsApp) collecte de nombreuses informations telles que les statistiques d’utilisation ou les métadonnées.

Par conséquent, Signal l’emporte largement en matière de confidentialité. En revanche, cette application ne propose pas de fonctionnalités de customisation esthétique comme les arrière-plans. C’est son point faible par rapport à WhatsApp.

Comme Signal, Telegram protège votre vie privée et connaît une popularité croissante. Cependant, elle présente plusieurs défauts majeurs.

Tout d’abord, les messages ne sont pas véritablement chiffrés de bout en bout par défaut. De plus, les groupes privés peuvent être rejoints à l’aide d’un simple lien. Ils ne sont pas modérés, et peuvent donc vite être inondés de contenu toxique et illégal. De son côté, Signal limite la capacité des groupes à 1000 personnes et ne permet pas à des inconnus de joindre ces groupes…

Les points faibles de Signal : non, vous n’êtes pas anonyme

Même si les communications sur Signal sont chiffrées, les utilisateurs ne sont pas totalement anonymes. Pour cause, il est nécessaire de fournir un numéro de téléphone pour s’inscrire. Ce numéro de téléphone sert d’identifiant, et permet donc de remonter à votre véritable identité.

De plus, lorsque vous installez Signal, l’application exige l’accès aux contacts enregistrés sur votre téléphone. L’objectif est de scanner votre répertoire pour vérifier si vos contacts utilisent la messagerie.

L’avantage est que Signal peut facilement remplacer les SMS si vos contacts l’utilisent. Toutefois, vous n’avez peut-être pas envie que vos contacts sur Signal aient votre numéro de téléphone.

Dans ce cas, vous pouvez utiliser un numéro de téléphone secondaire obtenu auprès de services comme Skype ou Twilio. Il est aussi possible de vous tourner vers une autre application de discussion totalement anonyme et n’exploitant pas les numéros de téléphone.

Précisons toutefois que Signal envisage de permettre une utilisation sans numéro de téléphone. Des serveurs de contact chiffrés sont en cours de développement.

Comment commencer à utiliser Signal ?

Pour commencer à utiliser Signal, rien de plus simple. Il vous suffit de télécharger l’application officielle sur Apple App Store pour iPhone et iPad ou Google Play pour Android.

Si vous souhaitez utiliser Signal sur PC, vous pouvez télécharger l’application pour Windows, Mac ou Linux sur le site officiel de la Fondation Signal. Les messages sont synchronisés entre l’application pour smartphone et le logiciel pour PC, mais vous pouvez aussi désactiver cette option.

Installez l’application et créez votre compte en entrant votre numéro de téléphone. Vous pouvez choisir d’autoriser ou non l’accès à vos contacts, pour vérifier s’ils utilisent aussi cette messagerie.

Par la suite, vous pourrez directement commencer à converser de façon confidentielle avec vos contacts inscrits sur le service. Si vos contacts n’utilisent pas encore Signal, vous pouvez les inviter à le télécharger. Si l’un de vos contacts s’inscrit, vous recevrez par ailleurs une notification.

Pin It on Pinterest