L’action AMD augmente en valeurs en même temps que les analystes élèvent leurs objectifs de prix

Les objectifs de cours ne sont pas les mêmes d’un analyste à un autre. Si celui de Bank of America, Vivek Arya annonce 150 dollars, Mark Lipacis, celui de Jefferies se prononce à 145 dollars.

Pas moins de deux analystes se sont prononcés sur leurs objectifs de prix quant à Advanced Micro Devices alias AMD. Notons qu’un rapport vient d’être réalisés quant aux résultat du dernier trimestre. Toutefois, mercredi dernier, les actions du fabrication de semi-producteurs ont affiché un boom.

Pour AMD, le quatrième trimestre de cette année ne peut être que solide. En effet, dernièrement, le chiffre d’affaires de l’entreprise a atteint 3,3 milliards de dollars. Cela traduit une hausse de 54 % « en glissement annuel ». Aussi, par rapport aux prévisions du consensus, AMD est 5 % en avance. Vivek Arya, analyste au Bank of America n’hésite pas à commenter.

Mercredi dernier, AMD a clôturé à 122,28 dollars. En baisse de 0,5 %, ce cours a monté de 37 % par rapport aux chiffres du trimestre dernier. On notera que la situation est compréhensible vu la pénurie de puces qui survient actuellement.

Arya se positionne pour le cas d’AMD

Pour Arya, AMD devrait surveiller Intel de près. La Get Intel Corporation alias INTC se prononce, en effet, sur son projet de tarification afin de récupérer ses actions en 2022.

Ce qui est sûr, c’est qu’AMD possède une feuille de route solide. Il aurait, par ailleurs accès à des ressources sûres et à petit prix. Ainsi, La Taiwan Semiconductor poursuit son élancée et générer plus de parts de marché.

Cela explique la position d’Arya qui a hissé son objectif de cours à 150 euros. Notons que sa cote d’achat actuelle est plus faible de 135 euros.

Focus sur les analyses de Jefferies

De son côté, Mark Lipacis dévoile son objectif de cours qui est de 145 dollars contre 127 dollars. Selon cet analyste de Jefferies, AMD aurait empoché ses 280 points de base « de part des revenus de l’unité centrale de traitement des serveurs au troisième trimestre ». La société est même convaincue de son accélération en matière de gains en parts de serveurs. Initialement de 200 à 300 points de base trimestriels, cette fourchette passe aujourd’hui de 50 à 100 points.

Lipacis poursuit en insistant sur le fait que fin 2022, la modélisation de 200 points de base se fera. « Nous pensons que le serveur de nouvelle génération d’AMD (Zen-4) étend son avance et pensons que son événement Data Center du 8 novembre sera un catalyseur » ajoute-t-il.

Sources & crédits Source : thestreet - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest