Amazon, TikTok, Facebook et d’autres sommés de s’expliquer sur l’utilisation des données utilisateur

Amazon.com, ByteDance (le propriétaire de TikTok), Discord, Facebook, Reddit, Snap, Twitter, WhatsApp (également propriété de Facebook) et YouTube ont reçu des demandes d’explication de la part de la Federal Trade Commission pour fournir à la commission des détails sur leur collecte de données et leurs pratiques publicitaires. Les entreprises ont 45 jours pour y répondre.

Un contrôle accru

L’enquête est la dernière initiative des régulateurs fédéraux pour surveiller les activités  du Big Tech. Avec un contrôle accru de la part des fonctionnaires fédéraux et des États cette année, les principaux sites Web et applications de médias sociaux ont eu à répondre de leurs actes. Il s’agit des utilisations inappropriées des données des consommateurs et des violations de la loi fédérale anti-monopole.

Cette ordonnance intervient juste une semaine après que la FTC et 48 procureurs généraux à travers le pays ont intenté des poursuites contre Facebook. lls accusent le géant des médias sociaux de maintenir illégalement un monopole. L’entreprise a rejeté cette demande.

La demande d’informations de la FTC couvre un large champ d’application afin de  comprendre comment les modèles commerciaux influencent ce que les Américains entendent et voient, avec qui ils parlent et quelles informations ils partagent. 

Des questions restées sans réponses

Les questions critiques sur les modèles commerciaux, les algorithmes, la collecte et l’utilisation des données sont restées sans réponse. Les décideurs politiques et le public ignorent ce que font les médias sociaux et les services de streaming vidéo pour capturer et vendre les données des utilisateurs. 

La commission souhaite que les entreprises de technologie détaillent le nombre d’utilisateurs de chaque entreprise, leur niveau d’activité et ce que l’on sait d’autre à leur sujet. L’enquête demande également aux sociétés de médias sociaux et de streaming vidéo de transmettre des informations sur la manière dont elles traitent les données collectées et sur l’impact des pratiques de publicité et d’engagement sur les jeunes utilisateurs mineurs.

L’ampleur de l’enquête, la relation tangentielle de ses parties et la dissemblance des destinataires se combinent pour rendre ces ordonnances peu susceptibles de produire le type d’informations dont le public a besoin, et certaines de détourner les rares ressources de la Commission qui sont mieux orientées ailleurs.

Le Big Tech scruté à la loupe

Le Wall Street Journal a rendu compte de la manière dont les applications partagent les informations des utilisateurs avec Facebook. Le journal a également récemment révélé qu’Amazon récupérait des données auprès de vendeurs indépendants et les utilisait pour créer ses propres produits concurrents.

En août, les parents de dizaines de mineurs ont poursuivi TikTok devant un tribunal fédéral, alléguant que l’application recueille des informations sur les caractéristiques faciales, les emplacements et les contacts étroits de leurs utilisateurs.

Le Conseil norvégien des consommateurs a publié un rapport en janvier montrant que 10 applications collectaient des informations sensibles, notamment l’emplacement exact d’un utilisateur. Les applications ont ensuite transmis les données personnelles à au moins 135 sociétés tierces.

Pin It on Pinterest