La prévention vaut mieux que la restauration en cybersécurité

La prévention vaut mieux que la restauration en cybersécurité

Les entreprises ont besoin de cyberprotection pour empêcher les attaques. Les outils de récupération rapide sont tout aussi indispensables. Mais le mieux reste encore d’éviter les menaces. Le reste est une question de prudence. 

Suivre l’évolution des cybermenaces

Entreprises et organisations doivent tout mettre en œuvre pour renforcer leur cyberdéfense. Dans un monde numérique en constante évolution, les acteurs malveillants mettent régulièrement à jour leur technique d’attaque

Les menaces évoluent et deviennent quotidiennes. Pour garder une longueur d’avance, les entreprises doivent ainsi réévaluer constamment leurs approches. Il est important de s’adapter aux attaques.

Avec le dynamisme actuel de l’activité numérique, le suivi des menaces devient intrinsèquement difficile. Surtout que la plupart des cybermenaces des entreprises proviennent d’initiés (tous ceux qui ont accès aux systèmes internes de l’entreprise)

Les menaces d’initiés malveillants existent dans chaque entreprise. Les attaques peuvent toucher la propriété intellectuelle, les secrets commerciaux, les données personnelles des employés, des clients ou des prestataires, etc.

La prévention pour maintenir la cybersécurité

La prévention des menaces aide les organisations à maintenir leur cybersécurité. Celle-ci fait référence aux outils de détection, à la politique de défense ou encore aux différentes approches adoptées pour sécuriser le système

Pourquoi est-il important de prévenir les menaces plutôt que de les récupérer ? L’évitement des menaces facilite le développement de la résilience organisationnelle. Prévenir aide les entreprises à garder une longueur d’avance sur les cybermenaces.

Pour réagir rapidement aux situations changeantes, les entreprises doivent faire en sorte que leur technologie, leur personnel et leurs processus soient maintenus à jour. Et la prévention vaut mieux que la guérison. Cette dernière peut causer des préjudices, parfois irréparables.

La restauration synonyme de coût et de perte

La prévention vaut mieux que la restauration en cybersécurité

Suite à une attaque, la période de récupération peut largement porter préjudice à une entreprise. Coûts immédiats de la restauration du système, perte de données, perte de clients ou de contrats, baisse de performances ou encore crise de réputation n’en sont que quelques exemples.

Il existe de nombreuses solutions de prévention : antimalware, sécurité cloud ou des terminaux, pare-feu des messageries, etc. Néanmoins, aucun fournisseur ne peut garantir une sécurité à 100%.

Même si l’entreprise met en place une pléthore de solutions de cybersécurité, elle reste vulnérable aux attaques. Et bien qu’il soit possible d’éviter ou d’arrêter les attaques, il est toujours plus prudent de mettre en place une stratégie et une solution de récupération immédiate. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest