capcom fuite données

Fuite de données Capcom : cauchemar chez le créateur de Resident Evil

L’entreprise Capcom annonce être victime d’une fuite de données massive. Suite à une attaque par ransomware, les données personnelles de 350 000 clients et employés ont été dérobées. Des informations sur les futurs jeux tels que le prochain ” Resident Evil ” sont également compromises…

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Êtes-vous fan de Capcom, la célèbre entreprise japonaise de jeu vidéo fondée en 1979 ? Si tel est le cas, mauvaise nouvelle : vos données personnelles sont probablement en fuite.

La firme nippone vient d’annoncer une fuite de données massive suite à une récente attaque au ransomware. Au total, près de 350 000 personnes seraient impactées par cet accident.

Parmi les informations en fuite, on compte les noms, les adresses, les dates de naissance, les numéros de téléphone et les coordonnées de passeports des individus concernés. Heureusement, aucune information de carte de crédit n’a été compromise. Les victimes sont principalement basées au Japon et en Amérique du Nord.

Capcom pris pour cible par une attaque au Ransomware

Dans un communiqué publié sur son site officiel, Capcom annonce avoir constaté la désactivation de ses systèmes le 2 novembre 2020. Une enquête a ensuite été ouverte, et a confirmé une attaque au ransomware ayant détruit et chiffré les données sur ses serveurs.

Certains logs ont été perdus lors de l’attaque, et il est donc impossible d’estimer avec précision le nombre de données compromises par cette offensive. Capcom a tout de même réalisé une estimation maximale du nombre d’éléments impactés.

En plus d’un large bassin de données de clients et de partenaires, les données de neuf employés ont également été exposées. En parallèle, comme lors du hack de Nintendo, des informations sur les futurs jeux tels que ” Resident Evil Village ” auraient aussi été dérobées. Aucune confirmation officielle à ce sujet pour le moment.

Capcom va les contacter et continuer son enquête, afin de déterminer quelles autres informations sont potentiellement en fuite. La firme promet par ailleurs de renforcer la structure de son management, et de s’en remettre à la loi concernant les actes criminels tels que l’accès non autorisé à ses réseaux.