Ils font la data Sébastien Le Neve (Sage XRT)

Ils font la Data | Sébastien Le Neve (Sage XRT) : “Nous sommes confrontés à un nouveau phénomène lié à la guerre en Ukraine”

Dans le cadre de notre dossier “Ils font la data”, Sébastien Le Neve, directeur commercial chez Sage XRT a accepté de faire un point sur l’année écoulée et sur les grands enjeux de ce début d’année.

LeBigdata.fr : Pouvez-vous parler de l’année écoulée ? 

En 2021, notre activité est, peut-être paradoxalement, restée très dynamique. Nous connaissons une très forte croissance puisque nous sommes sur +49% sur l’activité en SaaS. Cette tendance s’explique par plusieurs facteurs. Le plus important concerne l’arrivée des prêts garantis par l’Etat dont les entreprises ont pu bénéficier. Cela a mis en avant le métier de trésorier qui du coup a été très sollicité et qui a eu besoin d’outils pertinents pour cette période. Les trésoriers peuvent parfois se sentir un peu isolés au sein de l’organisation d’une entreprise. Cette période de pandémie a permis de donner plus de visibilité à cette fonction.

Avez-vous adapté votre stratégie pendant cette période ? 

Oui, bien sûr ! Par exemple, dans mon équipe nous avons dû adapter notre méthode de déploiement. On a dû revoir toute notre stratégie d’implémentation. Cela n’a pas posé trop de difficultés grâce à Teams et aux solutions de ce type, globalement nous n’avons pas été trop perturbé. Aujourd’hui, nous commençons à réintroduire du présentiel. Par ailleurs, en cette période de crise, on s’est concentré sur les clients avec lesquels nous travaillions déjà, sur des sujets comme le cloud. Aujourd’hui, 90% de nos ventes concernent le cloud. 

Quels sont les grands enjeux de votre secteur en ce début d’année? 

Nous dessinons régulièrement les enjeux de la profession dans l’Observatoire du Trésorier, nous avons publié le 4ème récemment. Nous y avons interrogé 1 500 trésoriers en France et environ 200 clients. Les enjeux qui émergent concernent essentiellement des questions de cybersécurité et notamment la sécurisation des transactions financières. On sait qu’aujourd’hui, il existe tout un réseau qui essaie de détourner les flux de trésorerie et notre rôle consiste donc à sécuriser les transactions avec des logiciels spécialisés dans l’anti fraude, qu’elles soient en interne et en externe. Le cloud permet également de faire face à ces problèmes, d’où l’intérêt d’avancer vers cette solution. Ensuite, pour parler de l’actualité très récente, nous sommes confrontés à un nouveau phénomène lié à la guerre en Ukraine. Cela concerne notamment les risques de change et la volatilité des devises. On propose une solution qui permet de couvrir et d’anticiper ce type de risque.

Quels sont vos challenges pour ce début d’année ?

Nos challenges concernent l’accélération de la transformation digitale de nos clients pour les amener vers des solutions “full cloud”. Nous souhaitons faire évoluer les pratiques de leur côté. Nous constatons que nous sommes dans un secteur où le cloud est devenu un standard, or il existe encore des freins liés à certaines activités d’entreprise dites sensibles telles que les activités bancaires ou la défense par exemple. Chez Sage, on sait proposer des solutions en mode hybride, c’est ce qu’on a fait par exemple avec Swiss Life. 

Un mot pour définir vos objectifs pour 2022 ?

Je dirai « sérénité ». On a traversé une période difficile avec le covid, maintenant il y a la guerre en Ukraine. Je pense qu’on aurait tous besoin d’un peu de sérénité en 2022.

 

Propos recueillis par Amandine Durand

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest