Macron veut que la France soit championne d’IA : Combien allez-vous payer ?

C'est son ambition, faire de la France la championne de l'IA. Pour cela, il veut faire venir les géants mondiaux du secteur dans l'Hexagone.

Il est hors de question de manquer le train de l'intelligence artificielle pour Emmanuel Macron. Le président de la République française a affiché de grandes ambitions, mercredi, en ouverture du salon VivaTech. La France doit devenir la championne de l'IA, et elle mise sur l'énergie décarbonée pour attirer les mastodontes de cette industrie.

Le salon de l'innovation à Paris va ainsi marquer le paysage technologique français. En effet, VivaTech ne fermera ses portes que samedi prochain.

Cette nouvelle édition sera évidemment à l'heure de l'intelligence artificielle. Rappelons que ce fut le cas du sommet Choose France avec cet investissement record de Microsoft.

L'effervescence de l'intelligence artificielle dans nos entreprises

Il faut savoir que le pays compte déjà plus de 600 start-ups dans son territoire. Parmi celles-ci, il voit Mistral comme son champion. Précisons que la start-up parisienne fournit l'armée.

Autre entreprise française qui innove dans le secteur, H. Celle-ci a récemment réussi à lever plus de 200 millions de dollars de financement.

Nos grandes compagnies renforcent également leurs compétences en IA. Il y a notamment Sanofi et son récent partenariat avec . Les modèles d'intelligence artificielle peuvent accélérer le développement de nouveaux médicaments.

D'autre part, les modèles possèdent des capacités qui en font des outils de productivité très performants. Que nos entreprises les adoptent en masse est tout à fait logique.

Le nucléaire pour faire de la France la championne de l'IA

L'intelligence artificielle progresse vite, mais son coût augmente de manière exponentielle. En effet, son exploitation mobilise des ressources considérables, notamment énergétiques.

Les modèles ne peuvent pas traiter des tâches ou des calculs complexes sans les centres de données. Or, ces infrastructures sont de véritables abysses énergétiques.

Ces centres contribuent ainsi à une importante empreinte carbone. D'où la nécessité d'utiliser la technologie de manière responsable.

Ce contexte offre une opportunité à la France de devenir championne de l'IA. Le gouvernement mise sur le nucléaire pour attirer les géants mondiaux du secteur. En plus de fournir suffisamment de puissance pour les data centers, l'énergie nucléaire est décarbonée.

Comment financer ce rêve de champion de l'IA ?

L'Élysée ambitionne de former 100 000 personnes aux métiers de l'intelligence artificielle. Il est prévu qu'un investissement, à hauteur de 400 millions d'euros, accompagne cette initiative afin de créer des clusters AI.

Cette enveloppe semble faramineuse, mais elle ne représente rien dans le secteur. En effet, il faut des milliards d'euros pour le développement de l'intelligence artificielle.

Pour que la France devienne championne de l'IA, Macron doit d'abord attirer des fonds. Dans le même temps, notre président aura à solliciter nos épargnes.

Mais il n'est pas sûr que les Français soient en accord avec leur président pour utiliser leurs épargnes de cette manière. Surtout en sachant leur première préoccupation.

Selon un récent sondage réalisé dans le cadre des élections européennes, le pouvoir d'achat reste le premier souci des Français. Macron ambitionne pour le pays une position de leader de l'intelligence artificielle. Ambition que ne partagent pas ses concitoyens.

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *