Facebook Messenger : Cette mise à jour va tout changer, prévenez vos proches !

Messenger propose enfin le chiffrement par défaut. Cette mise à jour s’accompagne de plusieurs nouveautés que vous allez sûrement apprécier.

Meta l’avait annoncé la semaine dernière, les messages dans Messenger seront protégés par un chiffrement par défaut. Le déploiement de cette mise à jour – accompagnée d’autres nouveautés – a commencé, et cela ne fait pas que des heureux.

La confidentialité et la sécurité des données à tout prix

Messenger propose désormais le chiffrement de bout en bout pour toutes les discussions et les appels personnels dans Messenger et Facebook. « Cela signifie que personne, y compris Meta, ne peut voir ce qui est envoyé ou dit, à moins que vous ne choisissiez de nous signaler un message », a indiqué le groupe propriétaire des deux applications.

C’est une excellente nouvelle pour les utilisateurs qui réclament plus de confidentialité concernant leurs données. En effet, le chiffrement par défaut va renforcer l’application de messagerie sur ce point. Ce type de cryptage offre également une sécurité accrue.

Jusque-là, les utilisateurs avaient le choix d’activer ou non le chiffrement de bout en bout. Mais avec la mise à jour, l’option s’activera automatiquement et sera permanente. Rappelons que cela est déjà le cas sur WhatsApp, autre application de Meta.

Modifier vos messages dans Messenger grâce au chiffrement

La mise à jour va prendre plusieurs semaines, voire des mois, pour parvenir à tous les utilisateurs. Meta a d’ailleurs prévu une notification qui les alertera quand le chiffrement par défaut sera disponible avec les autres nouveautés.

Parmi les nouvelles fonctionnalités, on peut notamment citer la capacité de modifier les messages. Cette option reste valide jusqu’à 15 minutes après l’envoi. Ce qui laisse suffisamment de temps aux utilisateurs de revoir ce qu’ils ont écrit.

Par ailleurs, les utilisateurs pourront profiter de « la désactivation des accusés de réception, ou encore la transmission de messages éphémères » selon Meta.

D’autre part, le chiffrement en continu va améliorer le transfert d’images sur Messenger. La messagerie instantanée de Facebook a toujours été inférieure à WhatsApp sur cette question du transfert des photos et des vidéos.

Des États opposés à cette mise à jour de Messenger

Les autorités de plusieurs pays ne sont favorables à l’arrivée du chiffrement par défaut sur Messenger. Elles veulent que leurs organes judiciaires puissent accéder aux e-mails, aux messages et au contenu multimédia partagé, qui sont des éléments cruciaux pour les enquêtes criminelles.

Certaines administrations publiques ne se sont pas seulement contentées d’exprimer leurs mécontentements. Cela est notamment le cas du Nouveau-Mexique. L’État américain a déposé une plainte contre Meta, reprochant au groupe de permettre la pédocriminalité sur ses plateformes.

En revanche, le gouvernement français a imposé, depuis fin novembre, l’utilisation de la messagerie instantanée chiffrée Olvid aux cabinets ministériels. Précisons que cette messagerie méconnue est une solution française – conçue par des experts en cybersécurité – disponible depuis 2019.

Par cette initiative, le gouvernement français encourage à abandonner les messageries classiques, notamment WhatsApp, Signal ou Messenger. Il juge l’application Olvid plus sécurisée, car celle-ci chiffre également les métadonnées.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *